5  BIENFAITS PSYCHOLOGIQUES DE LA NATATION  !

Passionné ou nageur plus occasionnel, vous n’en doutez pas : la natation vous détend et vous procure un certain bien-être. Mais, vous ne savez peut-être pas pourquoi ?

De la réduction du stress à l’amélioration du sommeil, les bienfaits psychologiques de la nage sont nombreux.

Focus sur cinq bénéfices qui vont vous donner envie de continuer à enchaîner les longueurs. Ou de vous y mettre ! 

Natation

1/ DE LA NATATION, D’ABORD POUR LE PLAISIR ! 

S’il ne fallait garder qu’une raison de vous convaincre, ce serait celle-ci. Parce que le plaisir, c’est la base. Et la natation, ça nous en procure, grâce à la sécrétion d’endorphines. 

Oui, ce sentiment de bien-être, voire d’euphorie, à la fin d’une séance a bien une explication scientifique. Je vous explique tout ça, en quelques mots. 

Après quelques longueurs, votre cerveau libère des endorphines, une molécule dont l’action est similaire à celle de l’opium (et en moins nocif). 

Évidemment, pour profiter d’un peu de réconfort, il faut fournir quelques efforts. Et nager au moins 30 à 45 minutes avant de libérer des endorphines. La bonne nouvelle : votre cerveau continue d’en sécréter plusieurs heures après votre entraînement. 

Bon, si vous passez l’heure à papoter au bord du bassin, je ne vais pas vous mentir, il y a peu de chance de bénéficier des effets de l’endorphine. Mais, après tout, sociabiliser à la piscine, c’est aussi une forme de plaisir. Pas vrai ?

Homme dans piscine

2/ NAGER POUR RÉDUIRE LE STRESS ET PROFITER DES EFFETS ANTIDÉPRESSEURS

Le stress, on connaît tous un peu ça. On le sait : le sport contribue à le réduire. Et c’est vrai pour la natation. Je vous l’accorde, à la piscine, il y a des situations agaçantes, voire anxiogènes : le voisin qui déborde sur notre ligne, le nageur qui vide le bassin en trois mouvements ou celui à contresens, etc. Mais, globalement, après une session de nage, on sort plus détendu qu’en arrivant. 

D’abord, parce que l’eau a des vertus apaisantes et relaxantes. Avec l’immersion, et la sensation de flottaison et d'apesanteur, vos muscles sont plus relâchés, plus détendus. Et quand vos muscles sont détendus, votre esprit aussi est plus détendu ! 

À ça, on ajoute les similitudes entre natation et méditation : des mouvements à la façon régulière et profonde de respirer quand on nage. Même la couleur de l’eau aurait un impact positif sur nos humeurs, et notre capacité à méditer. 

La natation a donc des effets antidépressurs, qui s’expliquent aussi par l’effet de l’eau sur le système nerveux. Évidemment, il n’est pas question de substituer nos conseils à un diagnostic et un suivi médical, mais, en cas de coup de blues, je vous invite à vous jeter dans le bain pour quelques longueurs.  

3/ BOOSTER SON MENTAL ET SA CONFIANCE EN SOI 

La natation est un sport exigeant, qui peut être particulièrement challengeant, physiquement et mentalement. En fait, les deux sont liés. Pour progresser, sur la technique ou le chrono, ou les deux, il faut un minimum de discipline, de ténacité et de persévérance. Tout ça, ce sont des qualités qui boostent le mental. 

Se défier, c’est bien. Réussir ses challenges, c’est mieux. Et ça aide à prendre confiance. Parce qu’une multitude de petites réussites sportives, c’est bon pour l’estime que l’on a de soi. Bien sûr, l’idée n’est pas de vous décourager. À chacun, selon ses envies et ses possibilités, de se fixer ses propres défis

Nager, c’est aussi bon pour notre confiance parce que ça modifie l’image que nous avons de notre corps. Et celle que l’on renvoie aux autres. Prendre soin de son corps, en pratiquant une activité, c’est une forme d’estime de soi. Et en règle générale, quand on se sent bien dans son corps, on se sent mieux dans sa tête

Enfin, la natation rend aussi plus intelligent (non, sans rire) : parce que ça favorise la croissance de nouvelles cellules cérébrales, parce que ça améliore la concentration, la mémoire et les capacités d’apprentissage. Et ça, le savoir, c’est bon pour notre mental ! 

piscine

4/ UN SOMMEIL DE QUALITÉ ET MOINS DE FATIGUE PSYCHOLOGIQUE  

Je vous épargne la liste des méfaits du manque de sommeil sur  l’organisme, ainsi que sur l’humeur. Pas besoin d’une longue analyse scientifique, vous le savez probablement déjà par expérience, après une ou plusieurs nuits sans sommeil, vous êtes un peu tendu. Et fatigué. 

Bon à savoir : la natation améliore le sommeil. Et un sommeil de qualité, c’est tout bon pour l’équilibre psychologique. Pour faire simple, la dépense énergétique et la stimulation hormonale régulent le rythme circadien, c’est à dire le rythme veille/sommeil.

En bref, la natation favorise l’endormissement. Après la séance, c’est mieux. Et puis, c’est un cercle vertueux : mieux vous dormez, mieux vous nagez

Piscine

5/ FAIRE QUELQUES LONGUEURS POUR CANALISER SES ÉMOTIONS 

Si une fois dans le grand bain, vous râlez au moindre désagrément, et que la colère monte rapidement, c’est peut-être que vous avez un peu de mal à canaliser vos émotions. C’est pas pratique à la piscine. Ça ne l’est pas non plus au quotidien. Parce que se laisser dépasser par nos émotions impacte notre bien-être psychologique. 

En natation, que l’on participe à des épreuves ou non, on a besoin d’apprendre à les gérer. D’ailleurs, ça commence tout petit, quand il faut parfois vaincre sa peur de l’eau. Lorsqu’on a appris à le faire dans un contexte sportif, cette capacité à canaliser nos émotions, on est capable de la transposer dans notre vie de tous les jours. Et c’est plutôt bien pratique. 

Et puis, enchaîner quelques longueurs, c’est aussi un excellent moyen de se débarrasser d’émotions négatives accumulées au cours de la journée. En bref, pas de meilleur échappatoire que le sport !  

BONUS : CRÉER DES LIENS ! 

Piscine lien

Idée reçue : la natation est un sport solitaire. Le groupe de nageurs un peu lent, à cause des bavardages, devrait déjà vous indiquer le contraire. Il y a aussi les nageurs en club. Et ceux qui se côtoient régulièrement lors de leurs entraînements. Sociabiliser avec ses voisins de ligne, c’est donc tout à fait possible. Et créer du lien avec les autres, c’est bon pour notre bien-être mental

La natation a donc des bienfaits physiques, physiologiques et psychologiques. En bref, elle a tous les arguments pour vous convaincre de commencer ou de persévérer. Petit plus si vous êtes aussi un amateur d’eau libre : être en pleine nature favorise la bonne humeur.

Alors, à vous les piscines, mais aussi les spots d’eau libre !

Conseils
fr_header_top5_educatifs_bras_crawl
Ce mois-ci étant sous le signe du biceps, nous nous concentrerons spécifiquement sur les éducatifs les plus efficaces pour perfectionner votre technique de bras.
HAUT DE PAGE