5 BONNES RAISONS DE COMMENCER L'ALPINISME

pierre-dewit-ambassadeur

Pierre Dewit est moniteur en alpinisme et ambassadeur pour Decathlon Belgique. Aujourd'hui, il vous propose un nouveau conseil sur mesure !

Après 20 ans de pratique de l'alpinisme, et après énormément de rencontres, beaucoup de personnes m'ont très souvent posé cette même question : "Pourquoi fais-tu de l'alpinisme ? Qu'est-ce que ça t'apporte ?". 

À ces questions, il y aurait mille réponses, peut-être autant de réponses que d'alpinistes… Voici ce que je retiens, très brièvement, de mon côté.

number1

LE DÉPASSEMENT PHYSIQUE 

L'alpinisme n'est vraiment pas une discipline sportive comme les autres (d'ailleurs, est-ce un sport ?). C'est physique en tout cas, très physique, voire extrêmement physique. La spécificité de l'alpinisme en termes d'efforts physiques est la durée de l'effort, une certaine intensité lors des passages techniques et une capacité à effectuer ces efforts dans un milieu par nature hostile à la vie en général.

L'alpinisme est une discipline que l'on pourrait qualifier de complète. Toutes les chaînes musculaires sont sollicitées, rien n'y échappe. Et à cela, s'ajoute les limites physiques de base comme la résistance au froid et à la fatigue… Sans parler des moments où on peut avoir faim et soif. C'est tout le corps qui est mis à rude épreuve. Enfin, lorsque le corps est exposé aux hautes altitudes, tout l'organisme est perturbé. Il doit en effet lutter contre l'apparition du mal aigu des montagnes.

Immanquablement, si vous voulez vous dépasser physiquement, n'hésitez pas… Vous ne serez pas déçus. Une journée complète d'alpinisme, à haute altitude, demande en moyenne 5000 à 7000kcal par personne…

escalade-montagne-alpinisme-pierre
number2

LE DÉPASSEMENT MENTAL 

Du fait de cette grande mise à l'épreuve des muscles et du métabolisme, sans un mental bien trempé, il ne sera pas facile d'aller jusqu'au bout. L'alpinisme, pour cela, est une excellente école d'apprentissage de la persévérance et de la capacité à aller au-delà de ses propres limites. C'est également une pratique qui impose la prudence, qui développe l'intuition, qui implique des connaissances presque scientifiques sur le milieu où progressent les alpinistes… Et enfin, personne n'y échappe, il faut être humble et savoir renoncer.

number3

LA DÉCOUVERTE D'UN MILIEU NATUREL HORS DU COMMUN 

Cette même humilité, elle vous est d'ailleurs presqu'imposée par la grandeur du milieu de la haute montagne. Le volume des montagnes, ces interminables pentes qui pourtant semblaient débonnaires lorsqu'elles étaient vues de la vallée. L'étendue des glaciers, eux aussi, bien souvent, interminables où nous sommes comme de simples fourmis en proie aux dangers divers…

Là haut, pas ou peu de vie, pas de végétation (à part quelques lichens), quelques oiseaux viennent parfois au rendez-vous d'un casse-croûte, ou encore quelques insectes s'égarent sur les neiges. Tout est minéral, tout est eau, glace ou neige, laissant paraître tous ces éléments comme immobiles alors qu’ils sont pourtant, même lentement, bien en mouvement.

À en toucher presque le ciel, surtout au-dessus d'une mer de nuages éventuelle, les blancs et les bleus de la neige et la glace s'associeront magnifiquement avec les pourpres, les ocres, ou les gris des rochers… dans un silence assourdissant.

cordée-alpinisme-montagne
number4

L'AVENTURE HUMAINE 

Tous ces ressentis, toutes ces émotions, n’en déplaise aux « soloïstes », ne seraient rien sans le partage avec les compagnons d’aventure. La haute montagne est un milieu qui met « tout le monde d’accord ». Là-haut, pas de place à l’individualisme, nous sommes tous dépendants les uns des autres. Chacun étant le maillon d’une chaîne, qu’on appelle « cordée », indispensable à la sécurité et à la réalisation du projet. L’empathie, l’entraide, la solidarité, les encouragements… autant de qualités qui sont généralement développées et de mise dans un groupe d’alpinisme.

Merveilleuse école d’apprentissage du (sur)vivre ensemble, les adversités de l’alpinisme façonnent nos fonctionnements avec les autres. Le vécu là-haut avec les membres d’un groupe, parfois pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, laisse une empreinte indélébile. Et là où, parfois, l’aventure commence entre personnes qui se connaissent peu, elle se termine à coup sûr entre amis…

Lorsque des compagnons de cordée se croisent, il y a toujours comme une magie qui s’opère, les yeux s’illuminent, les sourires apparaissent, les anecdotes fusent. Sans aucun doute, l’alpinisme, c’est une aventure humaine…

number5

LA DÉCOUVERTE D'AUTRES CULTURES 

Enfin, au-delà des aspects sportifs, mentaux et humains, les destinations lointaines en haute montagne nous amènent toujours à découvrir des pays, des villes, des cultures que nous ne connaissons pas, ou peu.

Quelle émotion ressentie lorsque l’on découvre Kathmandou et ses rues la première fois qu’on y va ! Et quelle remise en question sur nos rapports aux autres lorsque, un peu intimidés, nous admirons la camaraderie et les cris hilares des porteurs qui encadrent l’une ou l’autre expédition. 

La découverte d’autres pratiques au quotidien, d’autres religions, d’autres philosophies ou fonctionnements de société quand nous nous lançons dans une expédition en haute montagne laissent autant de souvenirs et d’apprentissages que la période d’alpinisme elle-même…

Voilà pourquoi on va là-haut !!! Vous êtes convaincus ? C’est vendu ?

Si oui, alors n’hésitez plus, lancez-vous ! Vous en ressortirez meilleur…

 

decathlon-ambassador-trekking-logo

PIERRE DEWIT

 

Ambassadeur Decathlon Belgique

Moniteur en alpinisme

Membre de l'Union Professionnelle des Métiers de la Montagne

HAUT DE PAGE