COMMENT CHOISIR UN HOME TRAINER ?

Le principe du home-trainer, c’est de permettre  au cycliste de continuer à s’entraîner quelles que soient les conditions climatiques en installant son propre vélo sur ce support. Idéal en période hivernale, le home-trainer peut s’avérer aussi très utile si le cycliste souhaite se remettre en forme, de chez lui ou si certaines spécificités sont difficiles à reproduire sur route. En bref, le home-trainer se révèle très utile pour travailler le cardio-training, entretenir les acquis et garder la forme.

Il existe trois types de home-trainers (à freinage magnétique, à freinage électromagnétique ou à fluide).
Pour bien le choisir, plusieurs critères : la puissance maximale, le type de freinage (lié au type de home-trainer choisi) et la connectivité.

number1

LA PUISSANCE MAXIMALE

Exprimée en Watt, la puissance maximale indique la résistance maximale de freinage.

En fonction des objectifs d'entraînement (simulation de pente, sprint…) le besoin de puissance diffère. Pour pouvoir se permettre un panel d’entraînement le plus large possible, mieux vaut miser sur une bonne puissance maximale (à partir de 700 Watts).

LE TYPE DE FREINAGE

La fluidité de pédalage dépend du système de freinage du home trainer et du poids de la roue d’inertie du home trainer.

HOME TRAINER À FREINAGE MAGNÉTIQUE

Le réglage du niveau de résistance se fait avec une molette de réglage mécanique. Simple et résistant, ce type de home-trainer est aussi un bon rapport qualité/prix.

HOME TRAINER À FREINAGE ÉLECTROMAGNÉTIQUE

La résistance est gérée électroniquement sans fil et est pilotée par un ordinateur sur le guidon ou des applications sur PC, smartphone ou tablette.

Le home trainer à freinage électromagnétique est idéal pour une expérience interactive.

HOME-TRAINER À FLUIDE

Les home-trainers à fluide, plus silencieux que les home-trainers magnétiques et électromagnétiques, permettent de ressentir les sensations du vélo les plus vraies en simulant au plus proche les sensations du vélo. C’est aussi le type de home-trainer qui permet le plus de résistance au pédalage, il peut ainsi simuler de fortes pentes.

La résistance change automatiquement en fonction de la vitesse de roue : il n’y a pas de réglage à faire.

LA CONNECTIVITÉ

Pour rendre l’exercice plus ludique, il existe maintenant une grande variété d’applications ou de logiciels qui vous permettent de vivre une expérience interactive comme des courses virtuels ou des vidéos géolocalisés.

Certains home trainers disposent de capteurs intégrés. D’autres, de la possibilité d’être équipé de capteurs externes optionnels. Ces capteurs permettent de mieux mesurer l'effort (vitesse, puissance, cadence de pédalage…).

En fonction de la technologie utilisée (Bluetooth Smart et/ou ANT+), les home-trainers se connectent au PC, tablette, smartphone, compteur vélo, GPS… Certains modèles utilisent une transmission directe grâce à un système relié directement à la chaîne du vélo.

Herve spécialiste vélo Decathlon

Hervé

Spécialiste cycles Decathlon

Lorsque votre vélo est sur home-trainer, la roue arrière est surélevée : une position qui peut être dérangeante. Le confort sera amélioré en rehaussant aussi la roue avant.

Notez aussi qu’un home-trainer use le pneu arrière plus rapidement que sur la route. Prévoyez un pneu spécial si vous pouvez, histoire de ne pas laisser son pneu dernier cri partir en fumée…

NOUS VOUS RECOMMANDONS ÉGALEMENT NOS CONSEILS VÉLO

HAUT DE PAGE