3 CONSEILS POUR NAVIGUER AU CHAUD EN VOILE HABITABLE !

Le choix de votre tenue de voile habitable se fait en fonction du système 3 couches que vous adapterez en fonction des conditions climatiques, de la saison, ainsi que de votre fréquence de pratique. Le principe du “3 couches”est de vous équiper de plusieurs épaisseurs de vêtements pour une navigation tout confort et un effeuillage à la carte.

number1

LA PREMIÈRE COUCHE (OU COUCHE 1) :

A même la peau, la première couche (ou couche de transfert) sert à conserver la chaleur du corps et à garder la peau sèche en évacuant la transpiration. Un aspect loin d’être anodin ! La sueur non évacuée génère de l’humidité et vous donne la désagréable sensation d’avoir froid. Par temps chaud comme par temps froid, il est indispensable de vous équiper de cette première couche avec des sous-vêtements techniques en fibres qui conservent très bien la chaleur, offrent une grande respirabilité et une belle liberté de mouvement. Par temps ensoleillé, privilégiez les vêtements légers composés de tissus anti-UV qui vous protègeront des rayons solaires (polo, marinière, short ou bermuda de voile, …).

voile_couche2_tribord

LA COUCHE INTERMÉDIAIRE (OU COUCHE 2) :

Cette deuxième couche doit permettre à votre corps de se maintenir à la bonne température, tout en lui permettant toujours d’évacuer la transpiration et l’humidité. Elle se compose de softshell et polaires déperlantes, adaptées à l’intensité du froid et du vent, garantissant l’équilibre thermique de votre corps.

- La polaire : légère, elle assure une très bonne isolation thermique tout en facilitant l’évacuation de la transpiration. Le temps est instable ? La polaire déperlante est dotée d’une membrane qui vous préserve aussi du vent et laisse glisser les gouttes !

- La veste Softshell : isolante et déperlante vous protège d’une pluie fine. Son composant coupe vent vous permet de la porter comme une couche extérieure (ou couche trois) lorsque le temps le permet.

Conseil de navigateur : oubliez les vêtements en coton, réputés pour absorber la transpiration, et donc retenir l’humidité. Idem pour les vêtements en laine qui eux, une fois mouillés, sèchent très lentement.

LA COUCHE EXTÉRIEURE (OU COUCHE 3) :

La troisième et dernière couche se compose du duo : veste de voile (vareuse, blouson ou ciré) et salopette imperméables. En effet, assurez-vous que ces dernières soient bien imperméables et respirantes afin qu’elles vous protègent au mieux de l’humidité extérieure comme intérieure.

Le choix de votre veste se fera en fonction des conditions météorologiques et de votre pratique :

- Pour une pratique plutôt occasionnelle et amateur de la voile ou par temps clément, vous pouvez adopter une veste ciré avec un indice plus faible d’imperméabilité (2 à 4 heures).
- Pour une pratique sportive en haute mer de la voile, munissez-vous d’une veste à fort indice d’imperméabilité et de respirabilité, avec une capuche technique à différents niveaux de réglages. La présence de renforts fesses et genoux contre l’abrasion est aussi essentiel.

Pensez aussi bien à la salopette imperméable qui est un vêtement indispensable lors de pratique par conditions dégradées à intenses. Elle vous protègera parfaitement de l’humidité tout en maintenant une grande amplitude de mouvement.

UNE PROTECTION DES PIEDS À LA TÊTE POUR UNE NAVIGATION RÉUSSIE

Le saviez-vous ? C’est par les extrémités que le corps perd le plus de chaleur ! Pensez à compléter votre système trois couches de petites protections modulables mais indispensables.

Pour cela, vous pouvez vous équiper :

- de gants de voile qui vous protèront les mains des frottements des cordages et du froid. En été, par temps ensoleillé, choisissez les mitaines. En hiver, par temps frais et pluvieux optez pour les gants en néoprène,

- d’une casquette et de lunettes de soleil par temps ensoleillé pour votre protection solaire à bord,

- d’un bonnet déperlant par temps et pluvieux frais afin de naviguer au chaud. En effet, la tête peut laisser passer jusqu’à 50 % de la chaleur produite par le corps.

- des chaussures ou bottes de voile adaptées qui vous aident à garder les pieds au sec, mais offrent aussi une bonne adhérence pour sécuriser vos déplacements sur le pont du bateau et vous protègent des éventuelles chutes de matériel sur vos pieds.

HAUT DE PAGE