COMMENT LUTTER CONTRE LES CRAMPES ?

Elles touchent statistiquement une majorité de coureurs et peuvent compromettre la réalisation d’objectifs minutieusement préparés. Les crampes sont-elles une fatalité ou peuvent-elle être évitées ? Eléments de réponses…

number1

DÉFINITION

La crampe est la conséquence d’une contraction musculaire. « Celle-ci, comme le rappelle la “Revue Médicale Suisse”, est spontanée, involontaire, soutenue, douloureuse, intéressant un ou plusieurs groupes musculaires, durant de quelques secondes à quelques minutes, parfois précédée d’une sensation d’imminence. »

Le site Santé Médecine ajoute : « Généralement, les crampes concernent les muscles striés à commande volontaire, essentiellement les muscles des membres, notamment des membres inférieurs. Elles surviennent brutalement avant de disparaître sans aucune séquelle. »

A noter : il existe plusieurs classifications de crampes : para-physiologiques (liées à un exercice trop intense ou trop soutenu), idiopathiques (dites « crampes nocturnes ») et symptomatiques (provoquées par des maladies).

foto-crampes

CAUSES

Selon Athlé.fr, les causes habituelles de la crampe sont :

- Une fatigue musculaire excessive due à une mauvaise préparation à l’effort demandé (insuffisance d’entraînement et/ou d’échauffement, insuffisance de la période de récupération et surentraînement).

- Une fatigue due à des anomalies du pied, du genou, de la hanche, de la statique vertébrale…

- Une déshydratation et un manque de sels minéraux.

- Un état de fatigue général important.

SYMPTOMES

La soudaineté et l’intensité du signal douloureux laissent généralement peu de doutes sur la réalité d’une crampe. Parmi les symptômes les plus évidents :

- L’apparition d’une douleur d’un ou de plusieurs muscles.

- La contraction musculaire manifeste à la palpation.

- La sensation de soulagement après un étirement du muscle touché.

- La cessation (plus ou moins immédiate) de la douleur lorsque la sollicitation musculaire cesse.

PRÉVENTION

Une bonne hydratation tient évidemment un rôle central dans la prévention des crampes musculaires. Il est important de boire en amont d’une séance d’entraînement ou d’une compétition (surtout lorsque la durée de la sortie est supérieure à une heure) et de s’hydrater régulièrement – principalement par temps chaud et humide – durant un effort. Quelques gorgées d’eau toutes les vingt minutes sont généralement suffisantes.

Attention également à l’alimentation. Lorsque celle-ci est trop acide, le déclenchement de crampes peut être favorisé. Il est souvent conseillé aux coureurs régulièrement gênés par des manifestations musculaires douloureuses durant un effort important de réaliser un bilan sanguin afin de vérifier qu’aucune carence n’est à l’origine des crampes.

 

Parmi les facteurs permettant de prévenir les crampes :

- Une bonne qualité de sommeil.
- Un échauffement adapté à l’effort à venir.

S’étirer régulièrement (en marge des entraînements) permet de conserver une bonne élasticité musculaire. Veiller toutefois à ne pas accentuer les mouvements de stretching avant et après un effort significatif.

 

Sources :

http://sante-medecine.commentcamarche.net/
www.athle.fr
revmed.ch

HAUT DE PAGE