COMMENT METTRE UN ENFANT AU SPORT ?

Votre loustic, qui rampe, saute, grimpe et explore ses multiples possibilités physiques, a bien du mal à canaliser son énergie ? Âgé de 8 ans, votre enfant, passionné par les jeux en ligne, a du mal à accrocher avec une activité ? Joëlle Jolly, éducatrice Sport Santé et bien au fait des bienfaits de l’activité physique chez les petits, m’a donné quelques astuces pour mettre vos enfants au sport et leur faire goûter aux joies de la pratique !

Vous aimeriez que votre petit loup fasse du sport, mais vous ne savez pas vraiment vers quelle discipline l’orienter en fonction de son âge ? Ne bougez pas, j’ai quelques conseils pour vous…  

number_1

LE GOÛT DU MOUVEMENT

Sans forcément l’inscrire en club, vous pouvez tout à fait faire découvrir les joies de l’activité physique à votre remuant loupiot, jour après jour. “Une promenade en forêt, un parc, des escaliers… sont autant de terrains de jeux sur lesquels les plus jeunes vont développer leur motricité, explique Joëlle Jolly. L’activité physique, ça peut très bien commencer à la maison. C’est un premier cadre pour donner à son enfant le goût du mouvement. Faire des bulles de savon, par exemple, c’est déjà une façon pour lui de travailler son souffle !”    

number_2

SES PREMIÈRES ACTIVITÉS

Outre le fait qu’il se rende à l’école en draisienne ou prenne plaisir à sauter uniquement sur les parties blanches des passages piéton, votre enfant, s’il est à jour de ses vaccins, peut connaître les joies de l’eau dès 4 mois, avec les séances de bébés nageurs, et celles de baby gym, accessibles dès 2 ans en moyenne. “Les bébés nageurs, c’est l’occasion de l’emmener hors de chez lui, de créer un vrai moment de complicité parent-enfant et de l’aguerrir très tôt dans l’eau”. Comme la baby gym, qui propose aux petits de réaliser des parcours de motricité, évoluer en milieu aquatique permet à l’enfant de construire sa coordination, de comprendre et de maîtriser les possibilités physiques offertes par son corps!  

enfant qui fait du vélo btwin
number_3

ET PUIS, IL FAUT TESTER !

Passé l’âge de 3 ans, de nouvelles possibilités s’offrent à votre enfant : tennis, judo, sports collectifs, sports d’adresse… “Entre 3 et 6 ans, l’enfant est encore dans l’affect, il va choisir une discipline pour faire plaisir. Il ne faut pas le spécialiser dans un domaine, mais au contraire, lui faire essayer plein de choses”, détaille Joëlle Jolly. A partir de 6 ou 7 ans, il peut s’engager davantage dans une discipline. “Il ne faut pas les surcharger d’activités et ne pas non plus leur mettre la pression. Le sport doit rester un plaisir, explique l’éducatrice. Les journées portes ouvertes, proposées par les associations, sont un excellent moyen pour permettre aux enfants d’aller vers l’activité qui leur plaît. S’il décide de s’engager, il faut lui faire comprendre que c’est pour une année, de façon à le responsabiliser”. S’il ne semble pas très convaincu par la pratique, faire partie de la même équipe ou du même club que ses copains Lucas et Anaïs le persuadera peut-être d’essayer!  

number_4

LA COMPET’, SUITE LOGIQUE?

S’il accroche avec une discipline en particulier, il pourra, à l’âge de 8 ou 9 ans, démarrer la compétition. “Tous les enfants ne seront pas forcément tentés de continuer dans ce sens, mais cela peut être un challenge, qui apporte estime de soi, connaissance de ses limites et envie de se surpasser. La compétition peut être une réelle source de motivation chez certains enfants”. A vous d’être à l’écoute et premier supporter si votre enfant se lance !

HAUT DE PAGE