PRÉPAREZ-VOUS À VOTRE PREMIER CROSS

AVEC SOFIE VAN ACCOM

Quand la saison d’athlétisme entre en hibernation, la saison des cross sort de son sommeil. La piste d’athlétisme est abandonnée au proft des prairies, de la boue et du sable. Le temps estival fait place aux températures glaciales et aux averses. Vous savez sans doute qu’il est préférable de ne pas vous lancer dans votre premier cross sans préparation.

LES CONSEILS DE SOFIE VAN ACCOM QUI VOUS AIDERONT, VOUS OU VOTRE ENFANT

L’inscription. Elle se fait sur place. Généralement, vous vous inscrivez auprès de votre club. Il est habituel qu’il soit présent sous une tente caractéristique lors de la compétition. Vous y complétez une carte avec différentes informations (nom, année de naissance et catégorie) que vous fxez derrière votre dossard à l’aide d’une épingle de sûreté. L’inscription est gratuite dans certaines provinces et payante dans d’autres. Vous pouvez également vous inscrire si vous n’êtes afflié·e à aucun club. Vous devez alors vous acquitter de frais réduits pour votre licence d’un jour.

L’échauffement. Si vous êtes afflié·e à un club, vous pouvez généralement compter sur les entraîneurs du club. Pour les jeunes, un échauffement commun est souvent organisé une demi-heure à trois quarts d’heure avant le départ. Personnellement, je commence par courir calmement pendant un quart d’heure. J’étire ensuite les principaux muscles sollicités par la course et je prépare mon corps avec des exercices de course, par exemple les talons-fesses. Je termine par de brefs sprints, tout d’abord sur mes chaussures de course et ensuite sur mes spikes.

La course. Je conseille aux jeunes de prendre du plaisir pendant la course. À leur âge, il est inutile d’adopter une tactique pour une course. Il est important que vous puissiez courir la distance de manière confortable. Chez les benjamins, la distance varie entre 600 m et 1 000 m et entre 1 500 m et 2 000 m chez les minimes.

La tenue. Plusieurs couches ! Il est préférable d’emporter de nombreux vêtements lors d’un cross. Vous porterez un ou deux couches supplémentaires sur votre tenue en fonction de la température. Il peut notamment s’agir d’un t-shirt supplémentaire, d’une veste ou d’un collant long. Vous pouvez les enlever progressivement pendant l’échauffement. Pendant la course, vous ne portez qu’un singlet et un short. En Belgique, si vous êtes afflié à un club, vous êtes tenu de courir dans un équipement aux couleurs du club. En cas de température très basse, les jeunes portent souvent un t-shirt sous la tenue ou même un collant plus long. N’oubliez pas d’emporter des vêtements plus chauds à enfler après la course.

Les spikes. Vous pouvez utiliser des spikes spécifques pour le cross. Elles sont un peu plus lourdes, mais offrent plus de stabilité, sont plus durables et donc mieux adaptées aux conditions hivernales. La majorité des jeunes courent avec des spikes polyvalentes qu’ils peuvent utiliser pour les 2 disciplines. Veillez aussi à choisir les bonnes pointes. Plus elles sont longues, plus l’accroche sera meilleure. Sur un parcours très boueux, il est préférable d’utiliser des pointes de 15 mm. Sur la plupart des parcours, des pointes de 9 ou 12 mm suffsent. Pensez à nouer solidement vos spikes pour ne pas les perdre dans la boue ou sous le pied d’un autre coureur. Veillez toutefois à ne pas entraver la circulation sanguine. Lavez vos spikes le plus vite possible après l’épreuve. Sinon, la saleté séchera et posera problème pour leur longévité. Moi, je les trempe dans l’eau tiède. Cela sufft pour éliminer presque toute la saleté et la boue. Vous pouvez aussi ajouter un peu de produit vaisselle. Évitez de nettoyer énergiquement vos spikes pour ne pas les abîmer.

Les bienfaits. À la fn de la saison estivale, j’attends la saison des cross avec impatience. Il s’agit d’une discipline très variée. Chaque cross emprunte un parcours différent. L’accent n’est pas mis sur le temps. La pression est donc moins grande, grand avantage pour les enfants. Il est tellement agréable de pratiquer son sport dans la nature

La motivation. Je ne le soulignerai jamais assez, mais dans les catégories de jeunes, il est important de découvrir le plaisir du sport. Il est donc préférable que les entraînements se déclinent sous forme de jeux reposant sur un entraînement, mais où l’amusement prime. Je vois souvent des enfants qui commencent trop tôt des entraînements sérieux, mais qui ne tiennent pas sur la durée. Je n’ai commencé les véritables entraînements que vers 15 ans et, aujourd’hui encore, je pratique la course à pied avec la même passion.

Sofie Van Accom

SOFIE VAN ACCOM

Sofie (30) est une des meilleures athlètes belges de la discipline. Elle a été championne de Belgique de cross court et a décroché plusieurs podiums sur longue distance. Durant l’été, elle se consacre essentiellement au 1 500m sur piste. Outre sa carrière sportive, elle travaille également dans notre magasin Decathlon à Olen.

HAUT DE PAGE