COMMENT TRANSPORTER SON PHARE DE PLONGÉE EN AVION ?

Un voyage plongée de prévu et vous avez besoin de connaître les réglementations pour transporter votre phare en avion ? Découvrez-les avec Subea !

Les réglementations concernant le transport de certains objets en avion peuvent s'avérer très strictes et même vous empêcher de pouvoir partir si vous ne l'aviez pas anticipé. C'est notamment le cas concernant votre phare de plongée. 
Plusieurs questions se posent alors quant à son transport afin d'éviter les mauvaises surprises. Subea vous y répond... 

number1

POURQUOI LE TRANSPORT DE SON PHARE EN AVION REQUIERT VIGILANCE ?

Il est maintenant bien connu que lors de voyages aériens, les articles dangereux, comme les couteaux, doivent être enregistrés en tant que bagage à soute. Et ce, pour des raisons de sécurité vis-à-vis des autres passagers et membres de l’équipage, pour empêcher les détournements, ou encore pour éviter de blesser quelqu’un. Il en va de même pour les lampes de plongée. Dans ce cas-ci, ce n’est pas la crainte d’un détournement qui est en cause, mais le risque d’incendie. En effet, les lampes de plongée s’échauffent davantage que les lampes de poche ordinaires. Si elles s’allument accidentellement dans le bagage à main, elles sont susceptibles de s'enflammer. Les lampes et batteries plus volumineuses sont quant à elles généralement enregistrées en soute en raison de leurs poids.

 

 

QUELLE EST LA MEILLEURE FAÇON DE TRANSPORTER SON PHARE ?

Il est autorisé de transporter son éclairage en avion. Cependant, il est important de séparer ou de déconnecter les piles du reste. Les lampes de plongée entrent dans la catégorie des marchandises dangereuses. C’est pourquoi, pour la sécurité du transport, les batteries et les ampoules doivent être retirées. Démonter les différentes pièces permet également de garder les ampoules et autres objets délicats avec soi dans les bagages à main, afin d’éviter qu’ils soient abîmés en soute.

LA RÈGLE EST-ELLE COMMUNE À TOUTES LES BATTERIES ?

La réponse est non, la batterie au lithium a une réglementation différente en fonction de la puissance de la batterie. Effectivement, les batteries au lithium dont l’énergie est supérieure à 160 W, sont interdites à bord de l’avion, que ce soit en soute ou en cabine. Les batteries au lithium ionique (Li-ion) d’une énergie de 100 à 160 W peuvent être transportées, si elles sont emballées, dans les bagages de soute ou de cabine en fonction de la compagnie aérienne. Cependant, même si elles sont autorisées par la compagnie aérienne, seules deux batteries de 100 à 160 W sont autorisées par passager ou membre de l’équipage. Les batteries supplémentaires doivent être emballées individuellement dans un emballage isolant (ex: un sac en plastique ou une boîte plastique). Pour limiter les risques, vous pouvez également recouvrir les bornes d’un ruban adhésif afin d’éviter les courts-circuits. Elles doivent quand même être transportées dans le bagage à main.
Comme on peut le voir, toutes les piles et les batteries ne sont pas traitées de la même façon. Il est toujours judicieux de se renseigner auprès de sa compagnie aérienne locale bien à l’avance afin d’éviter les mauvaises surprises !

QU'EN EST-IL DES PLONGEURS TECHNIQUES ?

Les plongeurs « tek », plus particulièrement, transportent plusieurs lampes de secours avec leurs batteries, et sont donc chargés d’objets potentiellement dangereux susceptibles de dépasser le poids autorisé pour les bagages de cabine. Ils se voient alors obligés d’enregistrer la plupart de leurs lampes en tant que bagage de soute.

HAUT DE PAGE