CONSEILS POUR RÉUSSIR SON VOYAGE PLONGÉE 

Vous avez décidé de partir en séjour plongée ? Préparez bien votre voyage avec les conseils de Dune !

Vous préparez un voyage de plongée ? C’est votre premier ? Vous partez régulièrement ? Vous allez vers une nouvelle destination ? Comment bien préparer son séjour ? De nombreuses questions se posent lorsqu'il s'agit d'organiser un séjour plongée. 
Subea vous donne quelques conseils qui pourront vous être utiles dans votre préparation. 

number1

LES BONS CHOIX POUR SON BAGAGE

Côté matériel

Le plongeur aime son matériel, c’est bien connu ! Et puis, avoir ses habitudes, ses repères, les bons accessoires, c’est aussi une question de sécurité ! Pourtant, le matériel est lourd et le poids des bagages en soute est limité, comment faire les bons choix ? Pour ceux qui n’ont pas l’habitude, sachez que, comme pour les bouteilles, il est inutile dans l’immense majorité des cas de porter du plomb, il y aura ce qu’il faut sur place ! Côté protection thermique, renseignez-vous auprès de votre agence de voyage ou de votre structure d’accueil sur les conditions de pratique de votre destination et portez le vêtement néoprène qui sera le plus adapté, souvent un vêtement fin suffit ! De même pour les vêtements de ville d’ailleurs… Côté stabilisateur et détendeur, protégez bien votre détendeur en utilisant un sac adapté et en rangeant proprement les flexibles. Sachez qu’il est souvent possible d’en louer sur place et souvent de qualité équivalent à votre équipement, il est d’ailleurs normalement possible de les réserver à l’avance pour s’en assurer. Vérifier les piles de votre ordinateur, comme celles de vos sources lumineuses, elles seront difficiles à trouver sur place selon les lieux où vous vous rendez. Sachez aussi que les lampes qui ne sont pas avec des leads, sont interdites en soute et devront être ouvertes dans votre sac de transport. La chaleur importante occasionnée par un allumage inopportun dans un bagage peut être à l’origine d’incendies, d’où une vigilance importante des contrôleurs aériens sur ce sujet. En général, le plongeur voyageur finit par intégrer le poids et l’encombrement de son équipement dans ses critères d’achat lorsqu’il renouvelle son matériel, car il y a des différences importantes selon les équipements.

foto-reussir-plongee

ETRE UN PLONGEUR RESPONSABLE

Cela ne se limite pas à faire attention dans l'eau ! 

Toujours côté poids des bagages, les emballages et récipient neuf avec 100% de remplissage sont à proscrire, notamment pour les savons, crèmes, shampoings …  Privilégiez des produits biodégradables et des quantités correspondant à vos besoins selon la durée de votre séjour, et prévoyez de ramener piles usagées et flacons vides dans votre sac au retour. Certaines marques de bagagerie plongée ont d’ailleurs intégré une poche pour cet usage dans leur gamme de sacs. Il faut savoir qu’en croisière, le plus souvent les eaux grises et noires sont rejetées en mer, et que les filières de recyclages, que nous connaissons en France pour nos emballages ménagers ou piles, n’existent pas dans nombre de nos destinations. C’est donc à nous, touristes plongeurs, si nous souhaitons contribuer à une meilleure prise en compte de notre environnement de pratique, d’y être attentif, tout comme à notre consommation d’eau douce d’ailleurs !  

RÉUSSIR SON VOYAGE, C’EST AUSSI SE PRÉPARER AUX ALÉAS…

Revenons à nos conseils pour bien préparer votre séjour de plongée. Lorsque l’on fait le choix d’un tel voyage, souvent à l’étranger, chacun y met du temps, des moyens, de l’engagement, et s’y projette pour réaliser une partie de ses rêves… Il y a donc des attentes fortes ! L’expérience m’a montré que des éléments du séjour qui avaient été mal anticipés ou compris par le voyageur, pouvaient occasionner un ressenti négatif ou une légère frustration. Revenons sur ce qu’il faut savoir pour éviter cela !

LES ALÉAS DE LA RENCONTRE D’UN MILIEU « NATUREL » ET « SAUVAGE » !

Soyez respectueux du milieu sous-marin.

D’abord, côté rencontres… Chaque destination offre ses promesses d’espèces plus ou moins fréquentes, requins, raies, tortues, dauphins, thons, espadons… Pourtant la mer est un milieu sauvage et elle doit le rester. Si, pour le plus grand plaisir des plongeurs, ces promesses sont le plus souvent tenues, elles ne peuvent heureusement pas être garanties. La rencontre prend tout son sens, toute son intensité, justement parce qu’elle se fait en milieu naturel, ouvert, avec une espèce sauvage qui pourrait ne pas être là où elle est attendue ! S’assurer du contraire serait forcer la rencontre et donc ne plus être respectueux du sujet observé ou retirer le caractère sauvage à l’animal, ce qui se passe dans certains lieux où on les observe en captivité. Chaque plongeur voyageur doit en être conscient et savoir apprécier à sa juste valeur chaque instant éphémère d’une rencontre sauvage qui ne pourra jamais être garantie pour en garder toute sa beauté et sa force.

SI L’ATTENTION EST AILLEURS…

Sur des aspects plus "pratiques" du voyage.

Certaines incompréhensions ou surprises qui ont en partie pour origine l’excitation que l’on a à préparer son projet peuvent être perçues de façon indélicates ou générer une déconvenue que l’on pourrait éviter… Si l’attention du voyageur est excellente quand il s’agit d’identifier les éléments directement autour de sa pratique, niveau de plongée requis, documents à prévoir, avis médical, etc… elle l’est parfois moins sur des sujets qui seraient plus « secondaires ». C’est ainsi que des informations qui sont pour la plupart présentes dans les documents reçus ou expliquées sur le site web de votre agence de voyage peuvent être « découvertes » un peu tardivement et pas bien anticipées par le voyageur qui sera pris au dépourvu… Pour ne prendre que quelques exemples, les temps d’attente en escale dans un aéroport, la gestion des documents et papiers aux frontières qui s’avère parfois étonnantes, les suppléments de consommations ou de services qui ne sont pas compris dans le forfait voyage, les pourboires d’équipages à bord des bateaux, l’organisation de la dernière journée quand l’on ne peut pas plonger et saturé ses tissus d’azote car le transport aérien est proche… Autant d’éléments mineurs qui sont souvent « normaux » mais qui sont beaucoup mieux compris et acceptés s’ils sont anticipés que s’ils sont « découverts tardivement » ! 

 

 

DERNIERS CONSEILS

Pour un voyage parfaitement réussi !

Pour éviter que certains de ces usages ne soient à l’origine de déconvenues, des solutions s’offrent à vous :
- Choisissez des prestataires de voyage de plongée reconnus avant de peut-être un jour tenter l’aventure en vous organisant seul.
- Lisez bien les informations fournies par les sites en ligne des agences de voyages et les documents reçus,
- N’hésitez pas à poser des questions, vos interlocuteurs sont des professionnels qui sont là pour vous renseigner au mieux et pas pour occasionner des difficultés liées à des incompréhensions,
- Pour un premier voyage notamment, voyagez en groupe avec d’autres plongeurs qui connaissent déjà la destination, ils sauront vous rassurer et vous éviter quelques désagréments…

HAUT DE PAGE