DU YOGA POUR LES ENFANTS EN QUARANTAINE

Vous êtes adepte du yoga ? Vous le pratiquez régulièrement ? Mais savez-vous que ce sport est également accessible aux plus jeunes et présente de nombreux bienfaits ?

Quarantaine yoga voor kinderen

UNE ACTIVITÉ LUDIQUE CONTRE L'ENNUI

Alors, vous vous demandez sans doute, en quoi le yoga pour enfant est il différent de la pratique adulte ? Suspense… Eh bien, en pas grand chose finalement. “Toutes les postures de yoga sont accessibles aux enfants”, explique un de nos coachs yoga. “Bien sûr, il y a un apprentissage, une évolution dans la pratique. Mais tous les mouvements réalisés par les plus grands sont accessibles aux plus jeunes.”

En revanche, notre coahc indique que la discipline, lorsqu’elle est enseignée aux enfants, doit revêtir un aspect ludique et s’inscrire dans le cadre d’histoires racontées. En effet, le yoga est une pratique qui exige beaucoup de concentration, de précision et de rigueur. Pour les plus petits ces conditions doivent être adaptées. “L’avantage avec le yoga, c’est que de nombreuses postures sont imagées : on fait le chat, le chien, la montagne, l’arbre, le guerrier… Cette pratique, quelque part, a l’avantage de faire appel à l’imagination des enfants. Un réel avantage pour les parents et les enseignants.

Quarantaine yoga voor kinderen

PRATIQUER ENSEMBLE

Associer l’activité physique à l’évasion imaginaire, quoi de mieux pour intéresser les enfants ? Les scénarios sont ainsi mimés, l’histoire prend vie, les plus petits y sont directement associés et en deviennent les acteurs. Le yoga devient alors un excellent support d’interactivité. “L’un des vrais avantages avec cette discipline, c’est qu’elle peut parfaitement être pratiquée en famille”, indique la coach Julie. “A contrario d’autres sports, qui catégorisent parfois davantage, le yoga est une pratique qui peut être tout à fait partagée dans le cadre familial.” Physiquement, pour le développement psychomoteur de l’enfant, le yoga peut devenir un véritable allié. A l’instar de la baby gym, par exemple, il va permettre aux plus petits de partir,entre autres, à la découverte de leur corps, de développer leur coordination et leur équilibre.

Quarantaine yoga voor kinderen

CASSER LA QUARANTAINE

Pendant cette période de quarantaine, la séance de yoga, qui peut s’inscrire de façon hebdomadaire, a pour objectif de recentrer l’enfant sur lui-même, de lui permettre de se concentrer, de faire une pause et de briser le chaos de la semaine. Le yoga aide à se concentrer, à apaiser la colère.  

BABY GYM OU YOGA ?

La seule différence entre le yoga et la baby gym est que votre enfant travaille son endurance dans un sport et pas dans l'autre.  Avec la gym, ils le font en marchant, en sautant, en rampant., ... Le yoga quant à lui est un excellent moyen d'apprendre à contrôler sa respiration.

Le yoga aide également les enfants à adopter et à maintenir une bonne posture et favorise la mobilité de leurs articulations et la souplesse de leurs muscles. Les avantages physiques sont donc là. En effectuant certains mouvements, ils solliciteront des groupes musculaires plus profonds et développeront leur force. En plus, en enchaînant différents mouvements, ils travailleront également leur souplesse.

Quarantaine yoga voor kinderen

C'EST COMME ÇA QU'ON COMMENCE !   

Votre enfant montre de l'intérêt pour le yoga et vous pensez qu'il est prêt ? Pour débuter une séance de yoga, optez pour une musique douce afin de vous retrouver dans une sorte de bulle. Stimulez l'attention de l'enfant au moyen d'une histoire et associez-y une séquence de mouvements et de postures. Si toutes les postures de yoga sont accessibles aux enfants, celles du chat à quatre pattes, du cobra, du chien tête en haut, de la charrue ou de l’arbre sont les plus simples. Et la pratique peut commencer par la réalisation de ces postures. Il s'agit en fait de construire une sorte d'histoire et d'immerger l'enfant. 
 

L'enchaînement des mouvements et la réalisation des postures doivent toujours se faire en douceur”, précise Julie. “L’enfant ne doit jamais avoir mal, il ne doit pas forcer. Dans le cas contraire, la pratique ne va pas dans le bon sens.” À chaque séance, il est possible d’inclure une nouvelle posture, notamment pour continuer d’éveiller l’intérêt de l’enfant. “L’idée est vraiment de construire un scénario, de mettre votre petit apprenti en immersion. Il faut cependant rester attentif à son comportement et ne pas le forcer, tant physiquement que moralement. Il faut observer de quelle façon le petit sportif se comporte et bien avoir à l’esprit que sa capacité et sa durée d’attention ne peuvent pas être les mêmes que celles d’un adulte. Il faut en tout cas savoir se montrer patient. ”

HAUT DE PAGE