FAIRE DU CANOË-KAYAK AVEC SES ENFANTS EN TOUTE SÉCURITÉ

Vous pratiquez le canoë-kayak et vous avez envie d'emmener vos enfants en randonnée sur l'eau avec vous ? Très bonne idée pour leur faire découvrir de plaisir de randonner sur l'eau pour découvrir une nouvelle faune et de nouveaux paysages. Il y a cependant des règles de sécurité à bien respecter afin que ce ne soit que du plaisir partagé en famille.

Kayak
1

SÉCURITÉ À BORD AVANT TOUT !

Quand on part sur l'eau, même proche du bord, il est important de prendre toutes les précautions. Et de suivre religieusement certaines mesures de sécurité : eaux calmes, temps clément, pas de vent fort,  et gilets d'aide à la flottabilité 50Newton obligatoires pour tous les passagers, même s'ils savent bien nager. En effet, en cas de dessalage (le kayak se renverse), il est beaucoup plus facile de remonter et de s'occuper d'un enfant avec un gilet qui vous fait flotter sans effort.

Attention : en dessous de 30kgs, votre enfant doit obligatoirement porter un gilet de sautevage 100Newton minimum, les gilets d'aide à la flottabilité de kayak ne suffisent pas.

Si vous installez votre enfant en bas âge avec vous dans le kayak, placez-le au milieu entre les 2 adultes(ou devant vous si vous êtes seul(e) avec lui) pour lui faire découvrir les sensations du kayak tout en le gardant à l’œil. 

Kayak
2

BIEN PRÉPARER LA RANDONNÉE SUR L'EAU

L’heure de la première balade en famille a sonné ? Si vous utilisez un canoë-kayak de moins de 3,50 mètres de long, vous devez rester à maximum 300 mètres d'un abri. L'équipement de sécurité, c'est bien entendu les gilets d'aide à la flottabilité (qu'il faut porter en permanence sur l'eau). Munissez-vous aussi d'un téléphone que vous mettrez dans une pochette étanche afin de pouvoir appeler les secours en cas de problème. Il fait beau ? Ajoutez lunettes, casquette et crème solaire, attention à la réverbération sur l'eau, coups de soleil garantis !

Vérifiez bien la météo avant de partir, les horaires des marées en mer et l'orientation de vent. Préférez partir face au vent pour devenir vent dans le dos, c'est plus facile quand on est fatigué.

Vérifiez ensuite les capacités et la motivation de votre petit bout : sait-il nager sur 25 m ? S’immerger sans paniquer ? Supporte-t-il son gilet dans la durée ? 

Ultime précaution : limitez la durée de vos sorties, les enfants s’ennuient vite et sont moins résistants que les adultes aux 4 F : « Faim, Froid, Fatigue et Frousse ». Si ces éléments sont réunis, les pleurs s’invitent à bord et il vous faudra ramer pour convaincre votre enfant de remonter dans un kayak ! 

HAUT DE PAGE