LA CHARTE INTERNATIONALE DU RANDONNEUR SUBAQUATIQUE RESPONSABLE ​​​​​​

Vous, snorkeleurs, allez partir à la découverte de la vie subaquatique. Alors, adoptez un comportement éco-responsable pour préserver cet environnement que nous aimons tant ! Vous, snorkeleurs, allez partir à la découverte de la vie subaquatique. Alors, adoptez un comportement éco-responsable pour préserver cet environnement que nous aimons tant ! 

Aujourd'hui, notre environnement est de plus en plus menacé... Et particulièrement le monde marin ! En tant que snorkelers, il est de notre devoir d'adopter un comportement responsable pour offrir aux générations futures l'émerveillement d'un monde intact. Pour ce faire, Longitude 181, l'un de nos partenaires, a rédigée la charte internationale du randonneur subaquatique responsable. Cette charte est un guide, et non pas une somme de contraintes. Ses propositions doivent être envisagées au cas par cas, tant les sites de randonnée palmée, les sentiers sous marins, les situations diffèrent d'un lieu à l'autre. Son objet est de pousser chacun à s'interroger, et à mettre en place les conditions de randonnée optimales pour une préservation et un partage équitable des richesses de la mer.

1

PRÉPAREZ VOTRE VOYAGE 

Les agences de voyage et les hébergeurs n'offrent pas tous les mêmes prestations. Certains s'efforcent de protéger l'environnement qu'ils vous font découvrir, et de partager plus équitablement les ressources naturelles avec les habitants du pays d'accueil. Cela leur coûte cher, vous coûte plus cher, mais, ensemble, vous contribuerez ainsi au développement durable de notre planète. N'ayez pas comme seul critère de sélection le prix d’un séjour ou le confort absolu.
Choisissez une agence de voyage qui adhère à une charte éthique.
Renseignez-vous sur les écosystèmes marins que vous allez découvrir.
Informez-vous sur les habitants du pays qui vous accueille : traditions, économie, ressources...
Informez-vous sur les zones marines protégées éventuelles : respectez les consignes d’accès et de fréquentations, les zones interdites, les activités permises...

number_2

AVANT LA RANDONNÉE...

Informez-vous sur le site que vous allez découvrir, cela rendra votre randonnée bien plus riche. Vous ne serez plus seulement un spectateur passif dans un monde dont vous ignorez le langage, vous saurez lire les premiers mots du grand livre de la vie marine. Parce que vous saurez identifier les animaux, vous pourrez connaître leur comportement, vous saurez où les chercher pour les découvrir. Vous saurez voir une incroyable faune cachée.
Informez vous sur l’écologie des espèces les plus communes que vous allez rencontrer.
Sachez reconnaître les espèces menacées et les espèces protégées.
Ne jetez rien à la mer, même les filtres de cigarettes

number_3

POUR ACCÉDER AU LIEU D'IMMERSION 

Respectez les sentiers d’accès à la mer.
Evitez de piétiner le lieu de la mise à l’eau et le fond marin s’il est colonisé par un herbier, des coraux ou des algues.
Immergez-vous, si possible, à partir d’une plage de sable ou de galets, moins « sensible » que les zones colonisées par un herbier, des coraux ou des algues.

number_4

EN RANDONNÉE SUBAQUATIQUE

Nagez le plus tôt possible, afin que vos palmes ne soient plus en contact avec le fond.
Ajustez votre flottabilité pour être neutre.
Faites attention à ne pas donner de coups de palmes à la vie fixée.
Evitez de vous accrocher au fond, aux animaux ou aux plantes (ex : posidonies).
Regardez mais ne perturbez pas les animaux que vous rencontrez.
Ne nourrissez pas les animaux.
Ne cassez rien et ne collectez aucun organisme vivant.
Ne soulevez pas ou ne déplacez pas les pierres ou les rochers, ils abritent de nombreux micro-organismes qui ne tolèrent pas ces mouvements.
Ne poursuivez pas les grands animaux : dauphins, tortues ou requins baleines. Prenez votre temps, restez calmes, ils seront en confiance. Laissez-les venir vers vous et ne les touchez pas.
Collectez les sacs, objets en plastique, déchets que vous trouvez lors de votre plongée ou sur votre zone de mise à l’eau.
Utilisez des plaquettes d’identification immergeables pour reconnaître les espèces marines.
Utilisez des ardoises immergeables pour noter et dessiner vos observations.

number_5

APRÈS LA RANDONNÉE SUBAQUATIQUE

Interrogez votre guide sur ce que vous avez observé en vous appuyant sur les notes et dessins réalisés au cours de votre randonnée.
Informez vous auprès de biologistes marins, des gardes des réserves marines, etc…
Reportez vos observations sur BioOBS pour partager et capitaliser vos observations.

number_6

AU COURS DU SÉJOUR 

Ne jetez rien à la mer, ramenez tous vos déchets.
Conservez vos piles usagées et déposez les dans un collecteur de recyclage. ramenez-les chez vous en l’absence de celui-ci.
Utilisez des assiettes, gobelets et couverts réutilisablesau lieu de la vaisselle jetable en plastique.
Utilisez des savons et des produits d’entretien biodégradables.
Enfilez votre combinaison dans l’eau si elle est chaude pour éviter d’utiliser de l’eau et du savon.
Rincez rapidement votre matériel si vous vous en servez régulièrement, ne faites un rinçage plus important qu’à votre départ.
Evitez si vous pouvez de rincer votre matériel à l’eau potable.
Economisez l’eau de la douche (rincez-vous avec votre matériel à vos pieds !).
N’achetez pas de souvenirs tirés de la mer : dents de requins, coquillage, corail, carapace de tortue... Boycottez les restaurants servant de la soupe de tortue, d’ailerons, des poissons pêchés au cyanure ou à la dynamite, des espèces protégées ou en danger….
Refusez tous les emballages inutiles.

HAUT DE PAGE