COMMENT GÉRER LES EPI ?

pierre-dewit-ambassadeur

Pierre Dewit est moniteur belge d'alpinisme et ambassadeur pour Decathlon Belgique. Il vous explique ici comment bien gérer vos EPI (Équipement de Protection Individuelle) afin que vous profitiez de chaque course en toute sécurité.

Vous êtes décidés ! Après avoir utilisé quelques temps du matériel de location, vous allez investir dans votre propre matériel... et c'est une bonne chose...

Il va donc falloir choisir une corde, un baudrier, un casque, des dégaines, des mousquetons, des sangles, un système d'assurage... peut-être même des chaussures d'alpinisme, une paire de crampons, un piolet (ou une paire de piolets techniques), voire des broches à glace ou des coinceurs... Et une fois le choix fait, et tout ce beau matériel acquis, il vous faudra prévoir un lieu de stockage chez vous... Puis, surtout, vous allez devoir gérer tout cela avec grand soin car vous mettrez votre vie (Et peut-être celle des autres) dans les mains de ce matériel.

Immanquablement, la question va alors se poser : Comment gérer les EPI (Equipement de protection individuelle) ?
La réponse : un bon stockage, un bon suivi, une bonne utilisation et un bon entretien.

Avant tout, au niveau des EPI, il faut d’abord distinguer 2 groupes : les matériaux textiles et les matériaux métalliques.

number1

LE STOCKAGE

LES MATÉRIAUX TEXTILES

Toujours dans un local à l'abri de la lumière, sec et sans poussières. Évitez tout contact avec des produits corrosifs (auquel cas, vous devrez impérativement mettre le matériel au rebut).

LES MATÉRIAUX MÉTALLIQUES

Mêmes critères. La lumière n'impacte cependant pas les propriétés mécaniques de résistance de ce type de matériaux.

piolet-pierre-alpinisme
number2

LE BON SUIVI

☑ Avant et après CHAQUE utilisation, repassez en revue tous les EPI. Vérifiez chaque mousqueton, chaque sangle ou corde... Cette vérification doit se faire visuellement ET manuellement.

☑ Pour les cordes, palpez entre vos doigts centimètre par centimètre afin de déterminer si l’âme de la corde n’est pas endommagée. De même, une coupure ou une déchirure au niveau de la gaine implique une mise au rebut de la corde (Vous pouvez néanmoins couper la corde et conserver les parties utilisables).

☑ Au niveau du baudrier, même idée, le pontet doit être impeccable. Toute usure ou déchirure suspectes doivent impérativement vous faire mettre le baudrier au rebut.

☑ Si vous notez une dégradation légère, notez la dans un registre et datez la. Pour les éléments intervenants dans la chaîne d'assurage, en cas de facteur de chute supérieur à 2, notez et datez ! Notez également les dates d'achat et les dates de début d'utilisation.

☑ Si vous avez un doute sur la bonne résistance d’un textile, dites-vous que c’est peut-être justement le moment de changer.

☑ Vérifiez que tous vos mousquetons se referment bien et se verrouillent parfaitement. Ils ne doivent présenter aucune déformation. Si une usure est trop marquée (généralement au niveau des zones de passage des cordes), mettez-le au rebut.

number3

LA BONNE UTILISATION

☑ Utilisez les EPI pour ce qu'ils sont conçus et pas pour autre chose. Par exemple, adaptez les systèmes d'assurage aux bons diamètres des cordes... Au niveau des cordes, justement, ne faites des moulinettes que sur cordes à simple... Les cordes statiques uniquement pour le ... statique... Ou encore, n'utilisez pas un casque de VTT ou de ski pour grimper...

☑ Évitez de fumer en ayant sur vous votre baudrier ou en étant encordé. Les cendres créent de micro-brûlures pouvant fragiliser les textiles.

☑ Ne marchez pas sur les cordes (ou tout autre textile)... encore moins avec des crampons !

number4

LE BON ENTRETIEN

APRÈS CHAQUE UTILISATION ET AVANT LE STOCKAGE

☑ Veillez à dépoussiérer tous les matériaux (textiles et métalliques).

☑ Tout doit être séché (moisissures et rouille...)

APRÈS QUELQUES COURSES

☑ Vous pouvez laver les textiles à l'eau claire (à la main ou en machine à maximum 30°c)... éventuellement avec du savon de Marseille (prévoir 48h de séchage)

☑ Affutez les crampons, piolets et broches à glace si les pointes sont émoussées (Attention que l’affutage doit se faire à la main et jamais à la meule)

☑ Changez les sangles d’attache et les anti-bottes de vos crampons à temps. Il n’y a rien de plus dangereux qu’un décramponnage en pleine course ou des bottages intempestifs

Enfin, lorsque vous achetez vos EPI, lisez toujours bien attentivement les notices d’utilisation et d’entretien éditées par le fabriquant. Conservez ces notices (Bien qu’elles sont aussi téléchargeables sur internet), au cas où.

Il existe des formations en gestion des EPI. Renseignez-vous.

Il s’agit tout de même du matériel qui assure votre sécurité et votre vie…

decathlon-ambassador-trekking-logo

PIERRE DEWIT

 

Ambassadeur Decathlon Belgique

Moniteur en alpinisme

Membre de l'Union Professionnelle des Métiers de la Montagne

HAUT DE PAGE