LA MALTODEXTRINE

Vous souhaitez vous préparer au mieux pour votre course et arriver dans les meilleures dispositions possibles sur la ligne de départ ? Pensez à consommer de la maltodextrine durant les 3 jours précédant le jour de la compétition !
La maltodextrine est composée de glucides. La fonction de ces derniers ? Un rôle de carburant en apportant de l’énergie aux muscles. La maltodextrine permet une assimilation et un stockage simple et rapide de ces glucides par l’organisme. Explications.

1/ Qu'est-ce que la maltodextrine ?

La maltodextrine est un assemblage de plusieurs glucides issus de l’hydrolyse de l’amidon de blé ou maïs. Une hydrolyse est un découpage des immenses molécules que sont l’amidon pour en faire de plus petites molécules, et donc plus vite et facilement digérées par l’organisme. Suivant l’intensité de cette hydrolyse, on obtient des molécules plus ou moins petites, jusqu’à la petite molécule de glucose. La maltodextrine est d’une taille intermédiaire entre le glucose et l’amidon, et c’est ce qui lui donne toutes ces propriétés.

La maltodextrine a notamment les propriétés de ne pas avoir de goût sucré et d’être inodore. Elle est donc souvent utilisée dans des préparations liquides (poudres à dissoudre).

2/ Pourquoi utiliser la maltodextrine?

La maltodextrine n’a pas de saveur sucrée, se digère facilement et est bien tolérée par l’organisme, contrairement au fructose par exemple (le sucre des fruits).
Son intérêt dans une boisson énergétique est sa faible osmolarité (faible concentration moléculaire dans la boisson), c’est le principe des boissons isotoniques. En ayant une pression osmotique proche de celle du plasma sanguin, la boisson est bien mieux digérée au  niveau intestinal. Par exemple, avec une boisson riche en glucose plutôt qu’en maltodextrine, l’osmolarité de cette boisson serait plus élevée et donc moins digeste.

 

AVANT : 

Augmenter les apports glucidiques durant les 3 jours précédant une épreuve permet d’augmenter le stock de glycogène musculaire. Le glycogène représente notre stock de carburant : c’est la forme de stockage du glucose dans le corps humain. Il n’est pas toujours évident d’augmenter ses apports glucidiques par l’alimentation, d’autant plus qu’il est déconseillé de manger plus que d’habitude, sous peine d’engendrer une petite fatigue supplémentaire. L’utilisation de la maltodextrine sous forme de boisson prend alors ici tout son sens : les boissons à base de maltodextrine sont des boissons très concentrées, qui restent isotoniques (voire hypotoniques), donc très bien tolérées par l’organisme et au goût très peu prononcé en sucre.

 

PENDANT ET APRÈS :

Les boissons de l’effort ont pour objectifs d’aider à la récupération musculaire, d’apporter de l’énergie et de maintenir une hydratation optimale. Or si ces boissons ne contenaient que des glucides à fort index glycémique (glucides simples), elles seraient hypertoniques et favoriseraient donc la déshydratation. Elles auraient aussi un goût sucré très prononcé. C’est là que la maltodextrine entre en jeu car elle va apporter une grande quantité de glucides faiblement osmolaires, donc de l’énergie, qui plus est, digeste. De plus son faible goût sucré permet d’éviter l’écœurement dû au sucre durant l’effort.

"Sportif depuis toujours, et triathlète depuis 5 ans, je suis plus à l'aise sur les longues distances (marathons, IronMan®...). Ma petite fierté est d'avoir terminé premier français lors des championnats du monde 70.3 en septembre 2017 aux Etats-Unis. Je suis également diététicien nutritionniste en parallèle de mon travail à Décathlon et collabore avec de nombreux sportifs dans leur préparation nutritionnelle sportive. L'activité physique et une bonne nutrition ? Deux (très bonnes) solutions pour rester en forme !"

- Etienne -

HAUT DE PAGE