LA RÉGLEMENTATION POUR FAIRE DU CANOË-KAYAK

Pratique très accessible, le canoë-kayak reste avant tout une embarcation qui est est soumise à la réglementation maritime. Voici les règles à connaître avant de prendre la mer, ou de pénétrer sur un plan d’eau pour naviguer en toute sécurité !

Kayak
1

ENGIN DE PLAGE

Votre canoë-kayak est gonflable ou rigide de taille inférieure à 3,50 mètres ? Vous êtes en possession d’un engin de plage.

Vous devez rester en permanence à 300 mètres d'un abri (tout endroit de la côte où tout engin ou navire et son équipage peuvent se mettre en sécurité en mouillant ou accostant et en repartir sans assistance).

Le gilet d'aide à la flottabilité n'est pas obligatoire mais fortement conseillé pour faciliter la remontée dans le bateau en cas de chute.

Kayak
2

EMBARCATION HOMOLOGUÉE

Votre canoë-kayak est rigide ou gonflable avec au moins 2 chambres à air séparées. Il mesure plus de 3,50 mètres. Il est "homologué mer" par le fabricant. Vous pouvez alors naviguer jusqu’à 2 milles nautiques (environ 3 km) d’un abri. Vous devrez alors disposer du matériel de sécurité suivant :
       • un gilet de sauvetage aux normes européennes par personne embarquée.
       • un bout d’amarrage muni d’un mousqueton, d’une longueur au moins égale à la longueur du bateau
       • une pagaie de secours
       • une dispositif permettant d’assurer l’étanchéité du ou des trous d’homme, sauf pour les sit on top
       • une écope reliée par un bout au bateau ou une pompe d’assèchement (sauf auto videur)
       • un taquet (ou dispositif équivalent) permettant le remorquage
       • une ligne de vie
       • un moyen lumineux de repérage (lampe flash, bâton luminescent…)

Kayak
3

LES RÈGLES DE NAVIGATION SUR UN PLAN D’EAU

Quel que soit le plan d’eau, il est des endroits qui relèvent de règles de navigation spécifiques.

     - Les zones de baignade vous sont interdites si votre canoë-kayak n’est pas un engin de plage ; 
     - Dans la plupart des cas, évitez de ramer au milieu des baigneurs ;
     - Il est interdit de croiser la route des chenaux d’entrée et de sortie de port, matérialisés depuis la côte, par des bouées cylindriques rouges sur votre droite, et par des bouées coniques vertes sur votre gauche ;
     - Prenez garde à ne pas croiser la route des navires qui ont une capacité de manœuvre restreinte (remorqueurs, voiliers, navires handicapés par leur tirant d’eau, etc.) ;
     - Renseignez-vous sur les zones protégées présentes sur votre itinéraire ;
     - Évitez de naviguer seul et informez une personne de votre entourage de votre départ.
     - Emportez systématiquement votre smartphone (dans une pochette étanche) pour prévenir les secours en cas de problème (N° d'urgence SNSM 196)

Kayak
4

PRIORITAIRE OU PAS PRIORITAIRE EN STAND-UP PADDLE

Les règles de priorité en mer
En mer, ce sont les navires qui ont la capacité de manœuvre la plus restreinte qui sont prioritaires. En canoë-kayak, vous ne serez donc prioritaire que sur des bateaux à moteur qui n’ont pas de restriction de capacité de manœuvre. Vous devez également vous éloigner des voiliers, qui ont moins de capacité de manœuvre que vous. 

Les règles de priorité en rivière
En rivière et sur plan d’eau, le canoë-kayak est considéré comme une menue embarcation : il doit donc s’écarter de la route de toutes les embarcations de plus 15 m (péniche, bateau de croisière). Là encore, vous devrez laisser la priorité aux voiliers, mais une embarcation à moteur de moins de 15 m devra manœuvrer afin de vous laisser tranquille. 

Les règles de priorité… entre deux kayaks
Priorité à celui qui vient de la droite ! Et si vous vous retrouvez face à face, vous devrez passer sur la droite de l’autre utilisateur... comme en voiture !

HAUT DE PAGE