LA REPRISE DU SUP APRES L’HIVER

Après un break hivernal, c’est bientôt le moment de vous remettre à l’eau ? Découvrez notre « checklist » et tous nos conseils pour une reprise idéale !

Vous avez trouvé des spots idylliques pour votre première sortie SUP ? Avant de courir vers votre point d’eau et de gonfler votre planche, prenez encore une minute afin de jeter un œil à la checklist Itiwit d’une bonne mise à l’eau. Voyons si vous cochez tout !

number1

J’ACTUALISE MES INFOS MÉTÉO AVANT DE PARTIR EN MER

Pour ne pas mourir de froid ou risquer l’insolation lors d’une sortie en SUP, il est impératif de vous renseigner sur les conditions météorologiques que vous devrez affronter lors de votre sortie. Renseignez-vous sur les horaires de marée et prévisions de vent pour votre sécurité.

Préparez un bidon ou un sac étanche dans lequel vous glisserez ce dont vous aurez besoin en fonction des conditions annoncées. Avoir toujours sur soi un téléphone pour prévenir en cas de problème vos proches. Ne pas s’éloigner à plus de 300m d’un abri, cela est réglementaire.

J’ANTICIPE AVEC LA BONNE TENUE DE SUP

Si les températures sont basses?

Prévoyez une combinaison néoprène intégrale, des chaussons et des gants en néoprène, ainsi qu’une cagoule s’il fait vraiment froid.

Un coupe-vent peut s’avérer utile : emportez-le, vous pourrez toujours le remiser dans un sac étanche si vous avez trop chaud durant l’effort.

Ajoutez-y une boisson chaude et des barres énergétiques, car les déperditions d’énergie sont élevées lorsque la température plonge.

Le mercure s’annonce à la hausse ?

Prévoyez un shorty débardeur néoprène. Facile à enfiler, vous pourrez pagayer en toute légèreté !

Réunissez également votre équipement contre une chaleur excessive et les rayons du soleil : boardshort, lycra, chapeau à larges bords, lunettes de soleil, crème solaire et de l’eau, en quantité.

JE M’ÉCHAUFFE AVANT MA SORTIE EN STAND-UP PADDLE

Vous devez préparer votre organisme à l’effort, afin que ce dernier soit le moins traumatisant possible pour votre corps.

En SUP, un échauffement optimal doit durer entre 10 et 15 minutes et préparer votre système cardiovasculaire comme les muscles que vous solliciterez une fois sur l’eau.

Vous partez en randonnée à la journée ou à la demi-journée ? Échauffez-vous encore plus consciencieusement au risque de devoir rentrer plus tôt que prévu…

homme-sup-vue-aerienne

J’OBSERVE LES COURANTS SUR LE SPOT CIBLÉ

Avant de mettre à l’eau votre SUP, observez les mouvements d’eau en surface pour vérifier l’état de la mer et des courants en action. Cette observation in situ vient conforter les informations que vous avez réunies la veille dans un annuaire des marées, gratuit et disponible en ligne : les coefficients, les horaires des marées, etc.

JE REPÈRE MON SITE DE MISE À L’EAU POUR MON SUP

Sélectionnez le point le plus accessible pour vous mettre à l’eau : si les vagues sont importantes, il peut être judicieux de rejoindre le ponton flottant d’une marina, par exemple. Surtout, évitez toute zone de baignade, comme celles sillonnées par de nombreux usagers de la mer.

JE COMMENCE TOUJOURS MA SORTIE SUP À GENOUX !

Tout est OK ? Alors, top départ ! Placez votre planche parallèlement au ponton, gardez votre pagaie à la main et montez au milieu du SUP. Votre pagaie est placée perpendiculairement à l’axe de la planche et vous vous mettez doucement à genoux.
Éloignez-vous du ponton en pagayant (à genoux !), et, une fois que vous êtes isolé, levez-vous sans à-coups et adoptez la position de base en SUP. Stabilisez, puis pagayez.

femme-sup-plage
HAUT DE PAGE