LE MATÉRIEL D'ENTRAINEMENT DE NATATION POUR LES BRAS 

Pour nager de mieux en mieux et de plus en plus vite grâce à la technique de bras en natation, pas de secret : travail et rigueur constituent le cocktail parfait !

Souvent considérés à tort comme des outils de torture, les accessoires de natation permettent de nettement améliorer puissance et technique de nage de manière efficace et rapide.

Les bras étant les membres les plus importants pour l’avancement en natation, il est important de les entraîner pour gagner en puissance musculaire et pour prendre de plus en plus de plaisir dans la nage.

L’autre atout (et non des moindres) du matériel d’entraînement est qu’il permet également de varier les exercices pour conjurer la routine infernale.

Trève de plaisanterie, on sort plaquettes, pull buoy et élastique, départ dans 10 secondes !

 

LES PLAQUETTES DE NATATION

Très souvent utilisées par les nageurs confirmés à l’entraînement, les plaquettes de natation sont des accessoires efficaces et polyvalents pour améliorer sa nage sous toutes ses facettes.

(Un échauffement est indispensable avant toute partie d’entraînement munie de plaquettes de natation. À froid, ménagez vos muscles, au risque de vous faire mal !)

Il existe classiquement deux types de plaquettes, les handpaddles et les fingerpaddles (peuvent aussi s’ajouter les anti-plaquettes et plaquettes d’avant-bras).

 

1. HANDPADDLES

Vous souhaitez gagner en puissance ? Vous aimez la vitesse ? Misez sur les handpaddles !

Ne vous méprenez pas ! Même si le travail effectué par les handpaddles se ressent dans un premier temps sur la musculature et la puissance, utilisées à bon escient, elles permettent également une amélioration indéniable de la technique de nage.

En effet, de par leur forme imposante, la surface de propulsion s'agrandit ce qui augmente les masses d’eau tractées. En conséquence de cette “prise d’eau” colossale, vous solliciterez davantage les muscles du haut du corps (triceps, dorsaux, biceps, épaules…).

Votre masse musculaire s’en trouvera donc impactée et votre confort de nage sans plaquettes également !

Croyez-moi, si vous raffolez des sensations de vitesse, les handpaddles ne vous quitteront plus !

 

2. FINGERPADDLES

Vous voulez acquérir une meilleure technique ? Vous avez le goût du mouvement bien fait ?  Adoptez les fingerpaddles !

Les fingerpaddles sont bien moins grandes que les handpaddles. La surface de propulsion en est donc réduite mais permet tout de même de travailler la résistance de la main lors du mouvement subaquatiqueainsi que les sensations d’appuis avant la traction.

Les fingerpaddles permettent d’axer votre concentration sur vos sensations, votre prise d’appuis, le placement de vos mains et de vos avant-bras en faveur d’un meilleur hydrodynamisme.

Ce matériel facilite la prise de repères pour corriger votre mouvement et déceler la gestuelle la plus efficace pour nager mieux, plus vite, pour enfin embrasser une nage propre et fluide !

 

Dans les deux cas, les plaquettes de nage vous permettront d’améliorer nettement les facteurs clés d’avancement de votre nage, à savoir : la prise d’appui, le placement de la main, la trajectoire subaquatique, l’accélération du mouvement, la propulsion et vos sensations.

Les plaquettes de natation peuvent être utilisées seules ou en combinaison d'autres accessoires (pull buoy, élastique…) afin d’axer le travail différemment et de varier les plaisirs pendant vos séances de natation.

 

LE PULL BUOY

Le pull buoy, à l’inverse des plaquettes de nage, ne permet pas de nager plus vite durant son utilisation, mais bien d’axer l’effort sur les muscles du haut du corps (bras, pectoraux, dorsaux, abdos, épaules). Les jambes doivent être complètement inactives.

Le pull buoy est un petit flotteur que l’on peut placer entre les cuisses ou les chevilles pour focaliser le travail sur des parties spécifiques.

 

1. PULL BUOY CUISSES

Au-delà de permettre à des nageurs denses d’avoir accès à plus de flottabilité, cette utilisation du pull buoypermet de garder une concentration accrue sur les mouvements des membres supérieurs favorisant ainsi l’amélioration de la technique de nage.

Les premiers objectifs du pull buoy sont d’imposer une position plate au nageur et de travailler la première partie du mouvement de bras (traction) où le nageur doit venir tirer son corps (dont la moitié est “inerte”) vers l’avant.

Les jambes sont néanmoins portées à la surface par le pull buoy permettant ainsi d’avoir un alignement optimal sur l’eau et donc de réduire le frein qu’auraient causé des jambes ballantes (puisque les battements sont totalement stoppés).

 

2. PULL BUOY CHEVILLES

Placé au niveau des chevilles, l’utilisation du pull buoy nécessite de se concentrer un minimum sur vos membres inférieurs pour ne pas le laisser s’échapper.

Dans cette disposition, le travail sera encore une fois axé sur le haut du corps, avec un effort plus intense sur les abdos. En effet, pour garder un alignement optimal, ne pas balloter dans tous les sens et donc ne pas créer de freins à l’avancement, vous vous devrez de rester gainé en toutes circonstances.

Cette exercice est en revanche déconseillé au personne souffrant de maux de dos.

En travaillant avec un pull buoy vous aurez la chance d’améliorer votre position et technique de nage tout en gagnant en puissance par l’inexistence des mouvements des jambes. Un deux en un parfait !

Le pull buoy peut être utilisé seul ou en combinaison d'autres accessoires (plaquettes de nage, élastique) afin de varier les plaisirs et le travail durant vos entraînements.

 

L'ÉLASTIQUE DE NATATION

Eh oui les entraîneurs de natation et équipementiers ne sont pas à cours d’idées pour donner du fil à retordre aux nageurs !

Heureusement, il nous en faut plus pour nous décourager ! Alors ? Quid de l’élastique ?

L’élastique de natation est… Un simple élastique que vous devez attacher à vos chevilles afin de stopper (complètement) vos battements. Cela vous permettra d’intensifier votre travail de bras et de gainage.

Qu’on se le dise, vous et moi savons très bien que vous continuez de faire des micro-battements, même avec un pull buoy entre les jambes…

Quoi qu’il en soit, l’élastique de natation a pour effet de stopper vos battements et donc de déséquilibrer votre corps. Vos jambes tombent instantanément et vous devez décuplez votre effort de gainage pour pouvoir espérer les maintenir à la surface et ne pas couler à pic.

La nage avec élastique seul est cependant très difficile. Je vous conseille donc préalablement d’associer ce matériel avec le pull buoy et les plaquettes de nage pour ressentir de bonnes sensations de vitesse, même sans les jambes. Ensuite, vous pourrez retirer les plaquettes, puis enfin, le pull buoy.

 

Comme vous avez pu vous en rendre compte, ces trois matériels sont utilisables individuellement mais également compatibles en tout point :

- plaquettes de nage / pull buoy

- plaquettes de nage / élastique de natation

- pull buoy / élastique de natation

En fonction de vos besoins et envies, mélangez à votre guise les accessoires pour fignoler votre technique, gagner en puissance et noyer la monotonie !

 

DÉCOUVREZ LES ACCESSOIRES

handpaddle_nabaiji
HANDPADDLE
fingerpaddle_nabaiji
FINGERPADDLE
pullbuoy_nabaiji
PULL BUOY
elastique_nabaiji
ÉLASTIQUE 
HAUT DE PAGE