LE SURF, BON POUR LE CORPS ET L'ESPRIT 

Le surf est bon pour le corps, ça tout le monde en convient. Mais d'après l'actrice Kim Hertogs, cela va bien au-delà. Elle organise des voyages de surf, a écrit l'opuscule « Why I started surfing » et partage son amour du surf via sa plateforme The Fieldwork.  Elle en est convaincue : le surf est bon pour l'esprit. Nous aimerions en savoir plus !

KIM, COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE SURF ?

« Il y a quelques années, je me suis retrouvée dans une voie sans issue. À l'époque, j'étais propriétaire d'un café-bar, ce qui impliquait énormément de travail et de stress. À la maison, je ne parvenais pas à me détendre, à déconnecter. L'idée du surf m'attirait depuis un certain temps déjà et je pensais que ce serait un bon moyen d'échapper au stress lié au travail. 

Je me suis renseignée sur Internet, j'ai réservé une série de leçons et quelques semaines plus tard, j'étais sur une planche au large des côtes marocaines.' »

surf_bienfaits_bénéfices_KimHertogs

ET CELA T'A-T-IL PERMIS DE TROUVER LA PAIX INTÉRIEURE ?

« Oui, complètement. Pourtant j'étais partie avec un peu d'appréhension. Car je n'avais jamais rien fait de tel auparavant. Mais ce fut une semaine merveilleuse, apprendre à surfer était la meilleure chose que je puisse faire à l'époque.  Sur cette planche de surf, j'ai oublié tous mes soucis.

En effet, il faut rester concentré à 100%, ce qui vous ancre très fortement dans l'instant présent. Lorsqu'on surfe, il faut être attentif à tant de choses qu'on n'a guère le temps de ruminer à propos de son travail.  Le surf est aussi un mode de vie. D'accord, c'est un cliché, mais je pense que c'est aussi une vérité profonde. La mer est sans cesse changeante et il faut s'adapter à elle. Vous consultez les applications météo, vous annulez vos plans, vous ajustez votre journée et votre vie pour surfer.  Parce que vous devez vous en remettre à la mer, vous n'avez pas le temps de gamberger. Apprendre à surfer m'a amené à changer ma vie. J'ai arrêté mon café et démarré The Fieldwork. »

 

PEUX-TU NOUS EN DIRE PLUS ? 

« The Fieldwork est une plateforme à travers laquelle je veux sensibiliser les gens à la vie. Cela va de la conscience de soi à la conscience de la planète et du corps humain.  C'est pourquoi j'organise des ateliers sur, par exemple, la nourriture végétarienne ou le cycle menstruel. Mais les "surf trips" que j'organise s'inscrivent eux aussi dans cet objectif.  Le surf m'a appris que la vie représente davantage que du travail et du stress. Les vacances de surf ont le vent en poupe. Tout est organisé et donc pas mal d'obstacles disparaissent. De nombreuses femmes au-delà de la trentaine et qui n'auraient probablement jamais pensé se retrouver un jour sur une planche de surf s'inscrivent malgré tout. »

 

surf_bienfaits_bénéfices_KimHertogs

QUE PENSES-TU QUE LE SURF PUISSE OFFRIR AUX GENS ? 

« En plus des bénéfices mentaux, je suis convaincue que le surf procure énormément de bienfaits physiques. C'est en effet un sport très complet. J'ai aujourd’hui 37 ans et je me sens plus en forme que jamais, même si j'ai fait du sport toute ma vie.  J'apprécie aussi la décoloration toute naturelle de mes cheveux ! En fait, tout le style de vie associé au surf est très riche. 

On passe beaucoup de temps à l'extérieur et on est pleinement exposé à la nature. Ce sont des connexions que nous sommes nombreux à avoir perdues. Dans l'océan, on est également plus rapidement exposé à ce qu'on appelle "la soupe plastique".  Si vous allez au Maroc par exemple, vous ne pouvez pas ignorer la pollution. Il faut même faire attention à ne pas en tomber malade. Les surfeurs passent leur temps dans la nature, il existe donc une forte sensibilisation à la durabilité au sein de la communauté. Nous veillons également à consommer des aliments sains et naturels. » 

TU SURFES AUSSI EN BELGIQUE ?

« Bien sûr ! Ce n'est pas toujours possible, mais j'essaye de me rendre à la Mer du Nord au moins une fois par semaine. Ce qui me permet de surfer toute l'année. Si on veut progresser rapidement, il est nécessaire d'aller souvent dans l'eau. Je préfère bien sûr surfer toute l'année en bikini dans des lieux où les conditions de surf sont presque toujours optimales, mais on peut aussi très bien effectuer de belles sessions sur notre côte belge ! »

NOTRE CÔTE EST LONGUE DE 67 KM SEULEMENT ET LE SURF GAGNE EN POPULARITÉ, Y VOIS-TU UN PROBLÈME POTENTIEL ? 

« Je ne pense pas que les spots de surf belges vont soudainement devenir surpeuplés. Le nombre de personnes qui se lèveront avant l'aube et braveront les vagues par tous les temps sera toujours limité. Mais il est vrai que le surf gagne en popularité. On peut le constater, entre autres, par la création des "Northsea Surf Sisters", un groupe de surf féminin belge. Mais tant que tous les surfeurs ne se rendent pas au même endroit, notre côte est suffisamment vaste pour offrir de l'espace à chacun. »

 

surf_bienfaits_bénéfices_KimHertogs_belgique

QUELLE EST L'IMPORTANCE D'UNE COMMUNAUTÉ DE SURFEURS ? 

«J'apprécie qu'il existe un groupe comme les "Northsea Surf Sisters", qui permette aux femmes vivant loin de la mer de trouver des amies avec qui aller surfer. Cela rend ce sport plus accessible. Chaque effort visant à encourager les gens à surfer a mon soutien. Quand on surfe en groupe, on peut également partager du matériel et échanger des conseils. Ces communautés ne doivent pas toujours être importantes, moi-même je préfère surfer en petit groupe. Et vous pouvez aussi commencer à surfer avec deux amis, et démarrer alors avez votre propre club ! »

VOS "SURF TRIPS" AVEC THE FIELDWORK ATTIRENT SURTOUT LES FEMMES ET VOTRE GROUPE DE SURF NE COMPREND LUI AUSSI QUE DES SURFEUSES. EST-CE UN OBJECTIF POUR VOUS D'ATTIRER DAVANTAGE DE FEMMES VERS LE SURF ? 

 « Pas en tant que tel. La première bande avec laquelle je suis allé surfer était composée d'hommes qui surfaient tous mieux que moi. Cela m'a permis d'apprendre beaucoup, mais j'ai finalement rassemblé autour de moi des femmes qui surfaient à peu près au même niveau. Je ne l'ai pas fait intentionnellement, cela s'est fait de manière organique. Les hommes sont bien sûr toujours les bienvenus pour surfer avec nous. D'un autre côté, c'est chouette d'apporter au monde du surf, parfois rude et viril, un brin de douceur ! J'adore le côté gracieux de la danse sur les vagues. Un exercice dans lequel les femmes sont un poil plus douées que les hommes. ;) »

HAUT DE PAGE