« LE » DUO DES TRIATHLONS

À force d’aller encourager son amoureux sur les triathlons, Marine, ambassadrice Decathlon du magasin de La Louvière, s’y essaie et y prend définitivement goût. Pas de doute, le triathlon, c’est contagieux ! Même si c’est un sport individuel, on n’est jamais réellement seul, et encore bien moins quand on le pratique en couple. 

Pourquoi avez-vous choisi ce sport ?

Marine : C’est en voyant les visages des triathlètes à l’arrivée que j’ai eu envie d’essayer. Mais, si je n’avais pas rencontré Julien, le triathlon me semblerait encore inaccessible.

Julien : J’ai testé le triathlon et j’ai tout de suite mordu. Je faisais déjà un peu de vélo, j’ai pris des cours de natation et j’ai commencé à courir. Cela me permettait de m’entraîner quand j’en avais envie et aussi de découvrir une autre discipline.

Qu’est-ce qui le rend si amusant : c’est excitant ou relaxant ?

Marine : Le triathlon me donne des émotions que je n’avais jamais ressenties auparavant. Et, c’est décuplé quand on le partage avec quelqu’un.

Julien : Je dirais que je suis un performeur. Je veux faire mieux que la dernière course, et je m’entraîne toujours plus dur, plus fort, plus longtemps pour réaliser mes rêves. J’y arrive puisque j’ai participé, au mois d’août, aux championnats du monde sur Ironman 70.3 en Afrique du Sud.

Avez-vous appris à mieux vous connaître en pratiquant ce sport ?

Marine : Clairement ! Surtout, en course. Quand l’autre est face à ses doutes, ses faiblesses ou ses forces, on le découvre sous une autre facette. Certaines situations auraient pu fragiliser notre équilibre et ça l’a renforcé.

Julien : Dès le début, on a été là l’un pour l’autre et ce partage a consolidé notre couple.

Pourquoi est-ce si agréable de pratiquer ce sport en couple ?

Marine : Si on prend le départ d’une même course, on se donnera toujours un « bisou d’avant course ». Quand ça ne va pas, je pense à ce qu’il me dirait s’il était à côté de moi. Je pense à autre chose et ça m’aide à passer au-dessus de la douleur.

Qu’avez-vous dû surmonter pour faire ce sport ensemble ?

Marine : II a fallu nous organiser pour préparer nos repas, car nous cuisinons tout nous-mêmes et jongler avec notre ménage, les entraînements, les courses...

Julien : On a perdu en quantité d’amis mais on a gagné en qualité ! On ne fait plus la fête de la même manière, parce qu’on a revu notre hygiène de vie. C’est un choix, pas une obligation, et peu de gens le comprennent.

Quels ont été les défis au départ, quels sont les déclencheurs pour continuer ?

Marine : Le défi, c’était surtout de trouver un équilibre dans notre vie de couple. Cela demande beaucoup de logistique, mais c’est tellement jouissif !

Julien : Partager nos aventures sur notre blog 2fortri.be est très porteur. Tous les retours sur nos articles nous donnent clairement envie de continuer !

Comment vous entraînez-vous ?

Marine : Pour la natation, piscine en automne et hiver et eau libre des lacs de l’Eau d’Heure au printemps et en été. Course à pied dehors toute l’année. Vélo toute l’année, sur rouleau pour moi en hiver.

Julien : Nous sommes affiliés à un Club (le GTC: Gembloux Triathlon Club), qui permet d’avoir la licence imposée dans certaines courses, et pour partager notre passion en club. Plus un coaching individuel suivant nos objectifs avec MA&VA Sports Drillers. Puis, quand on est motivés nous allons nager aux cours de Manuel Gochard.

Un bébé triathlon, un jour ? Pratiquerez-vous ce sport avec lui ?

Marine : On part du principe que notre enfant nous accompagnera pour partager ces moments avec lui, et l’habituer à ce milieu des courses. Bien sûr, on s’organisera autrement. Mais, en aucun cas on ne le forcera à faire du triathlon.

Pourquoi recommanderiez-vous ce sport à d’autres couples ?

Marine : Le triathlon décuple les sensations. Et, connaître ce que l’autre vit renforce la complicité.

Julien : Le sport en couple permet surtout de partager ensemble des moments forts et différents.

ON PENSE QUE TOUS LES SPORTS PRATIQUÉS EN COUPLE AJOUTENT UNE PLUS-VALUE À LA DISCIPLINE

HAUT DE PAGE