LES AVANTAGES DE GRANDIR EN FAISANT DU SPORT

Rester souple et éviter tout surpoids, développer son audace et son comportement social, se détendre en bougeant … Le sport a de nombreux effets sains et amusants sur les enfants.

number1

BONNE RAISON NUMÉRO UN

Le plaisir ! Pour les enfants, le plaisir est plus important que la victoire. Plus votre fils ou votre fille éprouve de plaisir dans son sport et plus il y a de chances qu'il ou elle y persévère pendant des années. C'est une bonne chose, car le sport est le médicament parfait contre l'ennui et l'addiction aux écrans.

L'UTILITÉ PHYSIQUE

De plus en plus d'enfants bougent trop peu et absorbent trop de sucres et de graisses. Les conséquences peuvent en être graves : surpoids, risques de diabète, risques de dépression - un surplus de graisse corporelle perturbe l'équilibre hormonal et produit des substances nuisibles - retard moteur et déviations posturales. La pratique sportive aide les enfants à rester en bonne santé et en forme.

Les sportifs sont plus forts et plus agiles, ont plus d'énergie et se sentent mieux dans leur peau que les gens qui ne bougent pas. Le cœur et les poumons sont mis à contribution, stimulant ainsi la circulation du sang. L'immunité reste bien à niveau. L'endurance, l'équilibre et la coordination s'améliorent.

Le sport extérieur fait que vous produisiez plus de vitamine D, grâce au contact avec la lumière du soleil. Le blues hivernal a ainsi moins de chances de se produire. Les enfants qui font du sport dorment en outre mieux. Comme adolescent, ils auront plus tendance à choisir consciemment de manger sainement, de ne pas fumer et de ne pas exagérer leur consommation d'alcool.

Comme dans tous les domaines, l'excès nuit en tout. Les entraînements trop fanatiques et les compétitions trop dures sont également nuisibles aux enfants, tant sur le plan physique que sur le plan psychique.

Le sport consiste à la fois à repousser ses limites et à respecter celles-ci.

 

L'AVANTAGE PSYCHOLOGIQUE ET ÉMOTIONNEL

Le sport bien dosé est un stimulant de la confiance en soi. Faire des progrès à un rythme raisonnable, remporter de temps en temps une belle victoire et être encouragé par ses parents, grand-parents et un coach ou un entraîneur.

Grandir dans un sport va de pair avec tomber et se relever. C'est douloureux de temps à autre, au propre comme au figuré. Mais les revers font partie de l'existence et l'échec est permis. Il n'est pas nécessaire de surprotéger, mais bien de réconforter. Un enfant qui apprend à réagir de manière équilibrée à des moments plus difficiles et lorsqu'il perd est mentalement plus flexible. Il ne se laisse pas abattre ni décourager. Une qualité qui lui sera extrêmement précieuse plus tard.

Différentes études montrent que le cerveau s'entraîne également. Une plus grande quantité d'oxygène dans le sang procure une meilleure mémoire et une meilleure concentration en classe. La pratique du sport développe plus d'endorphine et de sérotonine dans le corps. Deux hormones du bonheur. L'endorphine a, en outre, un effet calmant et soulage la douleur. Le mouvement favorise également votre digestion.

Le sport apporte la régularité. S'engager à arriver à temps, se donner à fond au cours d'un entraînement ou d'un match, viser un objectif. Cette discipline et cette endurance marquera l'avenir.

 

L' AVANTAGE SOCIAL

La pratique du sport avec des amis de votre classe ou de votre quartier, qui partagent vos goûts, est très amusant. Le sport ouvre, en outre, souvent la porte à de nouvelles amitiés. Que votre enfant s'entraîne et joue dans une équipe ou individuellement, car les sportifs individuels partagent la même piscine de natation ou la même piste d'athlétisme ou le même vestiaire ou ...

La pratique du sport signifie également bien écouter et regarder, sentir, se concerter, planifier, imaginer une tactique et discuter. Cela implique le respect : pour soi-même, le coach ou l'entraîneur, l'arbitre, les équipiers et les adversaires. Toutes des aptitudes importantes dans la vie de tous les jours.

 

HAUT DE PAGE