LES BASES DU TRAVAIL À PIED

Accessible à tous, le travail à pied a bien des vertus : faire grandir son cheval, lui donner confiance, améliorer vos relations, se redonner confiance, jouer… Et en plus, il ne demande quasiment pas d’investissement ! Alors qu’attendez-vous pour tester cette discipline ? Voici les clés pour entamer un travail à pied en douceur et en harmonie !

C’est la rentrée ! Pourquoi ne pas saisir l’occasion de tester une nouvelle discipline ?
Le travail à pied vous tend les bras, il va vous permettre d’approfondir votre relation  avec votre cheval, de développer votre écoute et votre respect mutuel.

Qui n’a jamais rêvé de se balader avec lui en liberté à la plage ou au milieu d’un champs ? Bon, ça, ce ne sera pas pour tout de suite, mais on vous propose de démarrer... On vous en dit plus !

1

MATÉRIEL

Il est important de savoir qu’il ne faut pas forcément un licol éthologique. On associe souvent travail à pied et licol éthologique, c’est vrai : ce licol est préférable car il a des points de pression précis ; Par contre, si il est mal ajusté, il peut faire plus de mal que de bien. Alors, pas de pression à se mettre : vous pouvez débuter avec votre licol plat habituel.
 

Une longue longe en corde (minimum 2m) sera appréciable. Pour beaucoup d’exercices, votre cheval devra se mouvoir autour de vous et avoir une longue longe lui permet une meilleure mobilité, et vous une action plus longue sur lui.

Un stick est aussi utile. Il permet d'étendre la portée de votre bras ;) Il faut savoir que dans le travail à pied, votre posture, vos gestes et l'énergie mis dans vos demandes seront les gros points de travail.

lesbasesdutravailapied-para2
2

LE TRAVAIL À PIED : POUR TOUS, ET À TOUT ÂGE !

C’est un des gros avantages du travail à pied : pas besoin d’être Cavalier International ou Cheval Olympique ! La discipline est donc ouverte aux débutants, que ce soit pour les Hommes ou les Chevaux. Chaque âge et chaque niveau peuvent s’épanouir dans cette discipline.  

 

Le travail à pied peut se faire avec un jeune cheval, voire un poulain : cela permet d’apprendre tout de suite à céder à la pression et à se familiariser à travailler avec l’Homme en créant une relation saine dès le départ. Pour les chevaux qui sont montés, le travail à pied offre une diversification d’exercices. C’est même un bon moyen de travailler malgré les grosses chaleurs : certains exercices demandent beaucoup de réflexion mais pas énormément d’effort physique.

 

Et pour les chevaux âgés, il vous permet de continuer à avoir une activité avec son cheval. En somme : il faut juste veiller à adapter les exercices suivant l’âge !

3

TRAVAIL À PIED ET PROGRÈS

Travailler à pied permet de progresser rapidement et seul(-e) car votre cheval vous montrera tout de suite qu’il n’a pas compris votre demande, en ne réagissant pas comme vous le souhaitez.

A vous d’être pédagogue, de prendre du recul pour formuler différemment.

lesbasesdutravailapied-para4
4

COMMENT DÉBUTER LE TRAVAIL À PIED ?

Les premiers exercices toucheront à la mobilité du cheval, ces exercices sont les premiers enseignés car ils vont vous permettre d’être également plus en sécurité. En effet, mieux vous contrôlez votre cheval, plus facile pour vous il sera d’éviter un accident. Pensez par exemple à ce cheval turbulent qui a tendance à traîner son cavalier au pré, et partir comme un fou en ruant. Avec un peu de travail à pied, ce cheval apprendra à faire attention et partira beaucoup plus calmement.

 

Au fur et à mesure des exercices vous allez faire comprendre à votre cheval que vous existez et qu’il doit se bouger pour vous et non l’inverse. En cas de panique, le cheval vous évitera car il aura établi ce lien de respect. Il a la possibilité de s’exprimer mais sans vous ignorer.

 

A savoir : Comme pour toutes les disciplines équestres, il faut faire les demandes le plus légèrement possible et augmenter l'intensité de celles-ci, si et seulement si, le cheval ne répond pas. Soyez prudent : ne demandez pas trop vite trop fort ! Laissez la chance à votre cheval de comprendre le lien entre votre demande et l’action qu’il doit faire. Avec de la pratique,  il répondra tout de suite à la plus petite de vos indications.

5

LA MOBILISATION DES HANCHES

Voyons ensemble l’un des exercices les plus importants  pour démarrer : Il s’agit de la mobilisation des hanches. Le but est d’apprendre au cheval à bouger ses hanches, en étant toujours face à nous. Il ne doit pas avancer, mais tourner autour de nous, en croisant les postérieurs.  

 

Pour mobiliser les hanches, procédons par étape :

1. Mettez votre cheval face à vous
2. Placez une main sur le mousqueton de la corde (la main gauche par exemple). Dans la main droite, tenez le reste de la corde et le stick.
3. Dirigez-vous vers les jarrets de votre cheval en faisait un arc de cercle et en vous penchant légèrement vers l’avant.

 

Il est important de vous pencher légèrement sinon votre cheval risque par la suite de confondre la mobilité des hanches avec la mise en avant pour la longe.

Vos yeux fixent les jarrets. Certains chevaux vont bouger et se porter vers l’avant : c’est pour cette raison qu’une main reste près du licol pour empêcher qu’il n’avance.

Si le cheval ne bouge pas, levez légèrement le stick, et touchez-le au niveau des hanches. Dès que le cheval esquisse un pas de côté en croisant les postérieurs, arrêtez immédiatement et récompensez !

lesbasesdutravailapied-para6
lesbasesdutravailapied-para6-2
lesbasesdutravailapied-para6-3
lesbasesdutravailapied-para6-4
lesbasesdutravailapied-para6-5

Refaites l’exercice pour qu’il associe votre indication “buste en avant” ou “le stick me touche au niveau des hanches” à l’action “j’éloigne mes hanches en croisant mes postérieurs”. 

Et voilà ! Reproduisez ceci à l’autre main. Il faut bien sûr travailler chaque côté de manière symétrique !

Si votre objectif est de travailler en liberté à terme (sans licol et sans longe), associez une indication orale à l’exercice ! Par exemple, pour l’exercice précédent, dites “hanche”. Avec le temps, le seul fait de dire “hanche” fera bouger votre cheval.

6

LES AUTRES EXERCICES POUR DÉMARRER

Bien sûr, les exercices pour démarrer sont variés : Vous pouvez aussi débuter par l'immobilité, le reculer... les exercices ne manquent pas !

Pour l'immobilité, par exemple, le principe est simple :  - Tenez vous devant votre cheval. Indiquez lui "reste". Lâchez le quelques secondes. Récompensez le.

Au fur et à mesure, augmentez la durée du lâcher, puis la distance... Pour le reculer, mettez vous face à votre cheval, mettez une pression sur son poitrail avec la main gauche, en lui disant "recule". Dès que le cheval cède, et esquisse un pas en arrière, cessez tout et récompensez !  

lesbasesdutravailapied-para8-1
lesbasesdutravailapied-para8-2
lesbasesdutravailapied-para8-3

Pour progresser rapidement, répétez les exercices au quotidien.

Saisissez chaque occasion pour bouger les hanches : vous pouvez le faire quand vous le brossez et qu’il est prêt d’un mur ; ou quand vous êtes dans le box et qu’il n’est pas vraiment face à vous…C’est la régularité qui fait le progrès !

La chose essentielle à retenir et qui est la plus difficile à appliquer c’est de toujours bien faire par étape. Ne foncez pas tout de suite sur les hanches en levant le stick!

Plusieurs méthodes connues existent pour vous faires progresser dans le travail à pied ( La Cense, Parrelli, Corbigny…). Le mieux reste de vous faire accompagner au début, pour prendre un bon départ ! Ensuite, à vous de mélanger les méthodes ou de trouver votre propre méthode, celle qui vous correspondra le mieux à vous et votre cheval.

Sachez qu’il existe des concours de travail à pied, qui se nomment l’Equifeel. Il s’agit de faire un parcours de maniabilité en licol, ou en liberté. A vous de montrer la parfaite harmonie entre votre cheval et vous sur un passage de bâche, un trèfle, ou encore pour l’embarquement dans un van…

Alors ? vous tentez ou pas ?

aurelieetagathe

Article : Aurélie    Photos : Agathe

Aurélie (à gauche) : Je pratique l'équitation classique depuis  22 ans. Par la suite, cherchant un contact différent avec le cheval, je me suis intéressée au travail à pied et cela fait 6 ans que je me suis donc centrée sur cette discipline.
Je suis avant tout passionnée par le lien que je peux établir entre le cheval et moi. J'ai d'ailleurs ouvert ma propre écurie qui s'apelle Ecurie de la Symbiose, où les chevaux vivent en groupe en prairie et ce, toute l'année.  Agathe (à droite) : Propriétaire d’un Hongre de 20 ans.
Cavalière de loisir, axée éthologie

 

Conseils
remettresonchevalenconditions
Ca y est ! C’est la rentrée. Finie la farniente, à manger de l’herbe au Soleil. Il est temps de retrouver le chemin de la carrière. Mais comme pour nous, retrouver le rythme de travail prend un peu de temps. Ensemble, remettons votre cheval sur le chemin du manège !
Conseils
pre
Connaissez-vous vraiment les origines et les avantages de l’équitation éthologique ? Par ici pour apprendre à “parler cheval” !
Conseils
c2
Les concours sont un moment rempli d’émotions : on passe souvent par beaucoup d’états d’âmes… Notre compagnon aussi ! Voici quelques conseils à garder en tête pour le confort de votre cheval sur place.
HAUT DE PAGE