LES CHEVAUX ONT BEAUCOUP À NOUS APPRENDRE

Un coach équestre entraîne les chevaux. C'est avec cette logique - à mes yeux - que je me suis rendu chez Kim Nuyens, coach équestre et spécialiste de la communication avec les animaux. Il ne m'a pas fallu longtemps pour comprendre que mon hypothèse de base était pourtant fausse. Un coach équestre forme les personnes. Avec l'aide des chevaux. Kim m'a invité à suivre une séance avant de m'expliquer en détail les principes du coaching équestre.

LE MIROIR QUE LE CHEVAL NOUS TEND

« En réalité, je traduis la langue des chevaux, j'interprète ce qu'expriment les chevaux et je le reformule à l'intention de mes clients », m'explique Kim. Aujourd'hui, la cliente s'appelle Conny. Elle a déjà suivi quelques séances et ne tarit pas d'éloges sur le travail de Kim. « J'ai beaucoup appris sur moi-même grâce aux chevaux et à Kim. Cela peut paraître fou, mais un cheval peut vous en apprendre plus sur vous-même que vous ne le pensez. Ce sont souvent des choses dont on ne se rend pas compte. » Voilà donc l'essence même du coaching équestre : le cheval vous indique certains axes de travail. Le coach équestre peut ensuite vous donner de plus amples explications.

Je suis encore plutôt sceptique. Comment un cheval peut-il en savoir plus sur nous que nous-mêmes ? Kim a une réponse toute prête : « Les chevaux sont des proies. Ils sont donc toujours à l'affût de ce qui se passe autour d'eux. Ils utilisent tous leurs sens pour déceler l'intention des autres et identifier d'éventuels prédateurs en chasse. Les chevaux sont en outre des animaux grégaires. Dans un troupeau, il y a toujours un chef. Pour le groupe, il est bien sûr important que ce chef ne laisse paraître aucune faiblesse. Un cheval essaiera toujours de pointer les faiblesses de son chef. Les humains peuvent endosser ce rôle de chef. Nous travaillons donc toujours sur notre assurance et notre assertivité, qui est la capacité à nous exprimer ainsi qu'à défendre nos droits sans empiéter sur ceux des autres.

Les chevaux aussi tirent profit du coaching. Un chef assertif maîtrise mieux son cheval. Après avoir achevé la formation pour devenir coach équestre, j'avais beaucoup plus d'assurance. Peu de temps après, j'ai fait une promenade avec une jument que je connaissais depuis longtemps. Elle était connue pour être anxieuse et ne pas bien réagir aux fortes sollicitations. Pendant la promenade, j'ai vu sur la route le cauchemar de tout cavalier : une ambulance qui arrivait toutes sirènes hurlantes. Autrefois, j'aurais fait l'erreur de devenir très fébrile, parce qu'on ne sait jamais comment le cheval va réagir. Mais c'est surtout ce doute qui fera que le cheval va mal réagir. Je suis restée calme et sûre de moi, le cheval a fait de même ! Un cheval reflète le comportement de son cavalier. Nous pouvons beaucoup apprendre en nous regardant à travers le miroir que le cheval nous tend. »

coach cheval équitation

ÉPLUCHER UN OIGNON

Depuis le côté de la prairie, j'observe Kim, Conny et Rocco, le cheval de service. Kim laisse Conny poser quelques plots dans la prairie et surveille Rocco. Je ne sais pas à quoi ressemble un cheval détendu, mais j'ai l'impression que Rocco est tout à fait calme. Il mange tranquillement son foin tandis que Conny cherche à interagir avec lui. Après la séance, Kim explique qu'il est tout à fait frappant que le cheval ait été si calme, ce n'était pas le cas lors de la première séance de Conny. Selon Kim et Conny, c'est la preuve que le coaching fonctionne. Conny confirme : « Depuis que j'ai commencé les séances, j'ai trouvé une plus grande paix intérieure. Et ça se voit maintenant sur le cheval. » Kim m'explique que cette paix intérieure est un objectif important du coaching équestre. Le premier objectif est d'apprendre à mieux se connaître. « Je compare le coaching à l'épluchage d'un oignon. À chaque séance, on retire une couche pour finalement arriver au cœur. C'est la raison pour laquelle mon coaching porte le nom d'« Innerhorse ». Le cheval aide à arriver jusqu'au cœur de la personnalité. » Après le coaching, Kim ramène le cheval aux écuries. Kim le retient lorsqu'il se jette avec avidité sur une botte de foin. « En tant que chef, il est important d'être celui qui décide quand le cheval mange. Ce rôle de chef s'exprime aussi à travers l'attention. Un cheval fixera souvent son attention sur le même point que son chef », me dit Kim. Rocco me regarde lui aussi.

coaching paarden en ruiters

AXES DE TRAVAIL

Après la séance, je suis les deux dames à l'intérieur. Elles parlent de la façon dont la séance s'est passée et des impressions qu'elles ont eues. Kim insiste sur le fait que, même si beaucoup de choses positives se sont produites au cours de l'heure passée, le cheval a encore indiqué à Conny de nombreux axes de travail. À certains moments de l'interaction, Rocco a levé la tête. Cela indique, selon Kim, que le chef est encore trop préoccupé par des pensées et cela suggère un stress par exemple. « Il est important de pouvoir lâcher prise pendant l'interaction avec le cheval. C'est ce qu'a généralement fait Conny aujourd'hui, mais le cheval a bien remarqué quand ce n'était pas le cas. Les chevaux sont très honnêtes dans leur communication. Ils ne peuvent rien dissimuler, bien sûr, et montrent donc toujours immédiatement ce qu'ils pensent ou sentent. C'est ce que j'apprécie tellement en eux. Nous avons tellement à apprendre de cela, nous les humains ! »

Après la conversation, Conny reçoit un cahier. Une fois rentrée chez elle, elle y consignera ses expériences d'aujourd'hui. « Il est important qu'elle continue de travailler chez elle sur ce qu'elle a appris aujourd'hui. Le coaching a bien plus de sens si l'on traduit les axes de travail en actions dans la vie quotidienne. »

UTILE À CHACUN ?

Les deux femmes se quittent avec une affectueuse embrassade. Je ne sais pas si le coaching équestre peut être utile à tout un chacun. Je ne peux pas me défaire de l'impression qu'il faut se mettre totalement à nu et être prêt à creuser dans son inconscient. Ce que je sais en revanche, c'est que le coaching équestre peut être bénéfique pour de nombreuses personnes. C'est ce qui ressort des témoignages de Conny et de l'enthousiasme avec lequel Kim parle de la thérapie. Je le vois à la gratitude que Kim éprouve envers les chevaux. Il y a beaucoup à apprendre des chevaux, même si cela peut désarçonner.

HAUT DE PAGE