LES INCONTOURNABLES DU COUREUR PASSIONNÉ

Vous ne pouvez pas vous passer de votre vélo au printemps et en été, mais vous en avez un peu marre de toujours tourner autour de l’église ? Alors, nous allons vous inspirer ici ….

Tour des Flandres
1

LE TOUR DES FLANDRES

Au fil du temps, le Tour des Flandres est devenu bien plus qu’une simple course cycliste. C’est un concept qui attire chaque année près de 1 million de personnes. La course même respire l’héroïsme. Les gagnants sont des héros pour la vie. La veille de la course, ces véritables héros, soit près de vingt mille amateurs, tentent de maîtriser les pentes et les pavés dans leur propre version de ce grand classique du cyclisme.

Mais... saviez-vous que le parcours du Tour des Flandres est pour ainsi dire entièrement balisé et que vous pouvez donc aller y vivre votre tour personnel quand vous vouliez ? L’Office du Tourisme de Flandre orientale a tracé trois boucles qui permettent déjà de ressentir une fraction du vécu et de la douleur que représente le Tour des Flandres. La boucle bleue est un itinéraire de 78 kilomètres qui comprend quelques ascensions périlleuses, comme le Vieux Quaremont, le Koppenberg et le Taaienberg. Les bouffeurs de pavés apprécieront particulièrement le circuit de la boucle jaune. Même si, sur les tronçons pavés de cette boucle de 103 kilomètres, comme ceux de Wannegem-Lede, la Paddestraat et le Volkegemberg, ils n’échapperont pas aux fesses et mains douloureuses. La boucle rouge, qui est aussi le circuit le plus long, requiert à nouveau des jambes de grimpeur. Elle vous emmène à Grammont, vers le mythique Oudenberg, mieux connu sous le nom de « Mur de Grammont », mais passe aussi par des côtes classiques, comme le Foreest, le Berendries, le Bosberg et l’Eikenberg. Le lieu de départ et d’arrivée est toujours le Centre du Tour des Flandres, sur la Grand-Place d’Audenarde.

Dans ce centre d’expérience actif, les visiteurs peuvent découvrir l’esprit authentique de cette course cycliste flamande traditionnelle par le biais d’applications multimédias et interactives ou - s’il leur reste suffisamment d’énergie - faire la course contre Peter van Petegem sur le Vieux Quaremont. Le café Peloton est également un bel endroit pour se désaltérer. Avec un peu de chance, il y est même possible de faire un brin de causette avec le champion cycliste, maître des lieux, Freddy Maertens.

2

LE CANNIBALE DE BAAL

Restons encore un peu avec les grands noms du cyclisme : Eddy Merckx est pour le cyclisme sur route, ce que le « Cannibale de Baal », Sven Nys, est dans le cyclo-cross.Jetons un coup d’oeil sur son palmarès exceptionnel : treize fois lauréat du Superprestige, sept fois vainqueur de la coupe du monde, neuf fois du Trofee Gazet van Antwerpen, neuf fois champion de Belgique et deux fois champion du monde. Dans toutes les catégories où Sven Nys a été actif, il a remporté plus de trois cents victoires. Aucun autre coureur de cyclocross n’a fait mieux (jusqu’à ce jour). Dans l’intervalle, il a également participé en VTT aux Jeux olympiques. Ses entraînements à cette fin se sont déroulés dans les merveilleux paysages du Hageland. Cet itinéraire de 93 kilomètres est le parcours d’entraînement favori de Sven Nys qui en a établi lui-même le tracé. Mais ne vous y trompez surtout pas, il y a quelques pentes bien raides dans la région des vergers et des vignobles du Hageland. Le départ et l’arrivée se situent au Sven Nys Cycling Center, où vous serez immédiatement immergé dans l’ambiance du cyclocross. La terrasse du Café Vélo vous offre une bonne vue sur le parcours de cyclo-cross. Qui sait, peut-être aurezvous l’occasion d’y voir les Telenet- Fidea Lions ou le fils de Sven, Thibau Nys à l’oeuvre. Saviez-vous par ailleurs qu’aussi bien Eddy Merckx que Sven Nys sont nés un 17 juin ?

Le tour des pentes légendaires
3

LE TOUR DES PENTES LÉGENDAIRES

Votre coeur bat-il (encore) plus vite lors de dénivelés ou de kilomètres de montée ? Ce dernier parcours est une bonne nouvelle pour les fans de montées. Nous nous trouvons dans les Cantons de l’Est où les paysages vallonnés et idylliques offrent de somptueux panoramas. Sur un parcours de 135 kilomètres, on doit affronter pas moins de deux mille mètres de dénivelé. Le départ se situe à Saint-Vith et les trente premiers kilomètres sont relativement plats et même souvent en descente.

Ensuite vient une série de pentes bien connues de la classique des Ardennes, Liège-Bastogne-Liège : la Côte de Wanne, la Côte de Stockeu et la Côte du Rosier. Après cela, la région de Trois-Ponts donne encore du fil à retordre avec ses Côte des Hézalles, Côte de Mont-le-Soie, Côte d’Aisomont, Côte d’Amermont et Côte de Brume. La montée finale de pas moins de trente kilomètres mène de Trois-Ponts à Saint-Vith, en passant par Grand-Halleux et Vielsalm, et permet de découvrir le point culminant de ce parcours, Ferienhaus Christina. Quelques kilomètres plus loin, on arrive à nouveau, rompu, mais satisfait, au centre de Saint-Vith. En ce qui nous concerne, la première terrasse que l’on rencontre est la bonne. Cette La Chouffe est largement méritée.

HAUT DE PAGE