L’HIVER ARRIVE, IL EST TEMPS D’AGIR

On dit parfois que les mètres les plus difficiles d’un marathon sont ceux qui mènent à la porte d’entrée. Cette thèse vaut par ailleurs pour la majorité des sports. Il est parfois nécessaire de se motiver avant d’entamer une séance de sport. Pour bon nombre d’entre nous, il n’est pas toujours évident, surtout en hiver, de s’extirper de son confort douillet pour aller s’entraîner. Et pourtant, faire du sport en hiver offre de nombreux avantages, surtout lorsqu’il s’agit d’une activité sportive exercée en plein air.

number1

LUTTEZ CONTRE LE BLUES HIVERNAL

Lorsque les jours raccourcissent, bien des gens ont tendance à se laisser sombrer dans un genre de blues hivernal. Ils deviennent d’humeur morose et se sentent plus rapidement fatigués. Pour certains, on peut même plutôt parler d’une dépression que d’une baisse d’entrain.

Le blues hivernal est principalement lié à une interruption du rythme biologique normal du corps en partie causée par le manque de lumière. Quand les yeux reçoivent moins de lumière, l’organisme sécrète davantage de mélatonine, une substance somnifère qui rend apathique. Pendant les mois d’hiver, le taux de vitamine D diminue aussi considé rablement, ce qui provoque une baisse de sérotonine, l’hormone du bonheur.

La pratique d’une activité sportive à l’extérieur permet d’augmenter à nouveau l’absorption de vitamine D et de se sentir mieux dans sa peau. L’organisme est plus sollicité lorsqu’on fait du sport à l’extérieur par temps froid et libère par conséquent plus d’endorphines. Lorsqu’on inspire l’air frais extérieur, l’organisme libère plus d’endorphines que quand on inspire l’air intérieur recyclé. Faire du sport à l’extérieur permet donc de se sentir plus heureux et moins stressé. S’il faut parfois se forcer à s’y mettre, gardons à l’esprit qu’après, on se sentira mieux, plus heureux et plus énergique.

LES CALORIES S’ENVOLENT

hiver_arrive_multisport

Le fait que votre organisme travaille plus lorsque vous pratiquez une activité sportive au dehors par temps froid n’est pas seulement bénéfique pour votre sentiment de bien-être. Cela permet aussi de brûler plus de calories. Et c’est parfait, parce qu’en hiver, notre alimentation est souvent plus riche en calories. N’attendez donc pas d’être en avril ou en mai pour perdre vos kilos d’hiver, mais évitez tout simplement la prise de poids en pratiquant de temps à autre en hiver une activité sportive dehors.

RESTEZ CONCENTRÉ

Le sport à l’extérieur optimise et aiguise la concentration. C’est peutêtre un cliché, mais il n’est pas faux : l’air extérieur frais favorise la lucidité. Dans la nature, notre sensation de bien-être augmente et notre stress diminue. Un environnement vert et varié incite à prolonger l’activité sportive exercée. L’esprit a en effet besoin de varier et une forêt, ou même une rue, satisfait plus à cette demande qu’un mur nu dans une salle de gym.

BOOSTER VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE

Des sorties hivernales plus fréquentes permettent d’augmenter considérablement votre résistance. Les personnes qui restent souvent à l’intérieur en hiver sont plus vulnérables aux virus. Lorsqu’elles s’aventurent quand même dehors par grand froid, le risque d’attraper un rhume ou la grippe est décuplé.
Le sport est donc en soi déjà très bénéfique pour le système immunitaire. Ceux qui pratiquent en plus une activité sportive en plein air dans des conditions météorologiques difficiles transforment leur organisme en une forteresse que les virus hivernaux auront   

kalenji_aw17_road_running

À QUOI FAUT-IL FAIRE ATTENTION ?

Lorsqu’on n’a pas l’habitude de faire du sport par temps froid, il convient de tenir compte de plusieurs choses. Nous vous énumérons ici les plus importantes :

Continuer à s’hydrater
Il s’agit là d’une règle primordiale. Lorsqu’il fait très froid, il faut encore faire plus attention. Parce qu’on remarque moins vite que l’on transpire, la sensation de soif tarde à se manifester. Mais cela n’empêche pas que vous transpirez et que la zone entourant vos voies respiratoires se déshydrate  arce que l’air froid est moins humide que l’air chaud. Il est donc important de boire régulièrement et suffisamment, même si vous n’avez pas soif. C’est pour ainsi dire un automatisme quand il fait chaud, mais par temps froid, il est nécessaire de s’en rappeler.

L’échauffement prend aussi plus d’importance
Il est toujours important d’échauffer les muscles avant de faire du sport. Cela les assouplit et diminue le risque de blessure. L’échauffement musculaire dilate les vaisseaux sanguins et favorise la circulation du sang. Par temps froid, il n’est pas nécessaire de modifier vos  xercices d’échauffement. Il convient simplement de les prolonger quelque peu, étant donné que votre organisme nécessite alors plus de temps pour échauffer vos muscles. Si vous piquez un sprint à une température de 2°C, alors que vous sortez tout juste d’un local où il faisait 22°C, vous êtes en pole position pour  ontracter des blessures.

Savoir comment s’habiller
Si vous pratiquez un sport extérieur en hiver, il est important de vous habiller chaudement. Si vous ne le faites pas, vous consommez déjà de l’énergie pour garder vos muscles chauds. C’est une bataille que vous finirez par perdre, vos muscles se refroidiront et le risque de blessure  ugmentera considérablement. 

QUELS SPORTS PEUVENT ÊTRE PRATIQUÉS À L’EXTÉRIEUR PAR TEMPS HIVERNAL ?

Vous pouvez vous adonner à la course à pied et au cyclisme toute l’année, et les entraînements de foot reprennent justement lorsqu’il commence à faire plus froid. Les températures hivernales n’ont jamais empêché les jeunes de jouer au basket ou au foot sur le terrain de jeu du  uartier. Mais il n’y a pas que cela !

LA MARCHE NORDIQUE

La marche nordique est née en Finlande, comme entraînement d’été pour les skieurs de fond. Si elle suscite un véritable engouement dans les pays scandinaves, on peut dire qu’elle connaît aussi un succès croissant chez nous. La marche nordique peut en effet être pratiquée toute l’année, sauf les rares journées où il neige. Pour s’y mettre, il suffit d’avoir une paire de bétons appropriés, également appelés « pôles ». La marche nordique sollicite pas moins de 90% de votre masse musculaire, elle améliore non seulement votre condition physique, mais aussi votre posture, parce qu’elle renforce les muscles dorsaux et abdominaux.

SKI DE FOND

Sans le ski de fond, la marche nordique n’existerait pas. Comme sa variante d’été, ce sport constitue un entraînement pour l’ensemble du corps, bien que le bas du corps soit légèrement plus sollicité ici que dans la marche nordique. Le ski de fond nécessite aussi plus de technique. Il est conseillé de maîtriser d’abord la technique de freinage et de descente, avant de s’attaquer à un parcours. Avoir de l’expérience en ski alpin est certes un avantage, mais il convient de tenir compte du fait qu’ici, les lattes sont bien plus fines. En Belgique, les Hautes Fagnes sont l’endroit rêvé pour s’adonner au ski de fond. Chez « Langlauf Baraque  ichel », vous trouverez tout le matériel nécessaire pour 12 euros par jour. Si vous êtes disposé à partir plus loin, les Vosges en France ou la Forêt-Noire en Allemagne, sont des destinations idéales.

FITNESS BOOTCAMP

La méthode Bootcamp repose sur des entraînements fractionnés courts et intenses, axés sur l’amélioration de la condition physique, de la vitesse et de l’explosivité. Fitness Bootcamp est un entraînement sportif inspiré des bootcamps militaires américains. Comparable au CrossFit, plus connu, mais avec cette différence que l’entraînement est adapté au propre poids corporel et qu’il a généralement lieu dans des parcs et des bois. Bootcamp peut être pratiqué toute l’année, par tous les temps. If it ain’t raining, it ain’t training ! (S’il ne pleut pas, on ne peut pas parler d’entraînement !) Parmi les clubs qui proposent ce type de bootcamp, on trouve « Antwerp Bootcamp » et « Brussels Bootcamp ».

NAGER EN PLEIN AIR

Avant, il n’y avait que le petit groupe d’élite des « ours polaires » aguerris qui se jetait avec plaisir dans l’eau glacée. Vers la Nouvelle Année, d’autres s’y aventurent aussi, mais de nos jours, de plus en plus de gens sont convaincus de l’effet bénéfique d’une baignade hivernale. Ceux qui nagent régulièrement en  automne et en hiver affirment qu’ils se sentent plus énergiques et moins vulnérables aux rhumes.
Cela n’a rien de surprenant puisque la natation en eau froide provoque une légère réaction de stress qui active le système immunitaire. Elle stimule aussi la circulation sanguine et la production de dopamine et de sérotonine.
L’hypothermie et les crampes constituent toutefois de réels dangers. C’est pourquoi il est conseillé de ne pas brûler les étapes. Instaurez tranquillement votre routine et explorez soigneusement les lieux en groupe. N’allez pas nager dans une mer déchaînée ou dans une rivière trop sauvage et tenez compte
des marées et des courants sous-marins dangereux.
À Volendam, aux Pays-Bas, a lieu chaque année depuis 2015 le championnat néerlandais de natation hivernale. Mais pour la sécurité, il est préférable de commencer par une courte immersion dans un étang de baignade ou une piscine en plein air.

La pratique d’une activité sportive à l’extérieur permet de passer l’hiver d’une façon bien plus agréable. Vous serez en effet en meilleure santé, plus élancé, plus concentré, plus actif et plus heureux ! Essayez de vous en souvenir la prochaine fois que vous peinerez à vous extirper de votre canapé  oelleux...

marche_nordique_kalenji
HAUT DE PAGE