MOTIVEZ-VOUS POUR REPRENDRE(OU AUGMENTER) LE SPORT EN PLEIN AIR

Après l’hiver, il est parfois difficile de se remettre au sport en extérieur ou de s’entraîner plus régulièrement. Nous vous aidons avec plaisir à stimuler et à garder votre motivation.
Les jours rallongent, la température monte, la nature se réveille. Il y a tant de beauté, de fraîcheur, d’oxygène et de vitamine D à trouver dehors. En pratiquant un sport en plein air, on en profite pleinement. Surtout quand on le fait en famille, avec son partenaire, ses enfants ou des amis.

vtt en plein air
number_1

LA MEILLEURE MOTIVATION : FAIRE CE QUE L’ON AIME

Bouger d’une façon que l’on trouve agréable, et qui procure immédiatement du bien-être, ne requiert pour ainsi dire pas d’effort. Activités idéales au printemps : se promener, courir, faire du vélo, du VTT, du tennis, du roller, jouer au frisbee, de la trottinette, sauter à la corde, faire du canoë, participer à un camp d’entraînement intensif (un mélange, entre autres, d’exercices de musculation, d’entraînements fractionnés et de course de fond) et faire de la slackline (se balancer, trouver son équilibre et marcher sur une bande de textile).
Trouvez votre motivation dans le sport lui-même. Commencez donc par réfléchir — ou mieux — à ressentir ce qui vous attire et vous convient le plus. Un bel endroit dans la nature ou une route agréable où l’on peut exercer son sport en toute sérénité peut également s’avérer d’une grande aide. Surtout, si c’est près de chez vous. Partez donc en exploration ou demandez conseil à d’autres sportifs de votre quartier.

number_2

COMMENCEZ !

Le plus grand défi consiste à être prêt en temps voulu. S’éloigner du téléviseur, de l’ordinateur et de toute autre tentation ou excuse. Enfiler sa tenue de course, de tennis ou mettre son casque vélo... Félicitations ! Maintenant, il ne vous reste plus qu’à commencer

number_3

CHOISISSEZ DES OBJECTIFS À VOTRE PORTÉE

Ne mettez pas la barre trop haut. Fixez-vous des objectifs réalistes, afin d’éviter les grosses désillusions, ainsi que le risque de sur-solliciter votre corps. Chaque mini-succès donne envie d’aller plus loin. Commencez petit, laissez votre corps s’habituer. Ne  épassez jamais les limites de vos capacités. Repoussez-les progressivement. Jusqu’à ce que le sport en plein air (re)devienne une belle habitude addictive.

number_4

FAITES DU SPORT À DES HEURES FIXES

Quels sont les moments qui vous conviennent le mieux ? Avant le travail, après le travail, pendant la pause de midi, le week-end ? Ne considérez pas le sport comme une corvée, mais comme un moment de qualité. Le sport est l’une des meilleures façons de se détendre, de prendre soin de son corps et de s’amuser. Convenez avec vous-même, votre partenaire et/ou vos enfants ou amis des moments réservés au sport. La régularité et la compagnie aident à persévérer.

roller en plein air
number_5

ALLEZ-Y PROGRESSIVEMENT

Repoussez lentement, mais sûrement vos limites. Une bonne condition physique accroît automatiquement l’envie de bouger et la confiance en soi. Vingt kilomètres à vélo peuvent aisément se transformer en trente kilomètres. Deux séances d’entraînement par semaine peuvent en devenir trois.
Veillez à ne jamais vous forcer. Vous ressentirez spontanément le besoin d’intensifier votre pratique ou d’explorer un nouveau parcours plus long au moment opportun. Et si vous êtes satisfait de faire chaque semaine la même chose, c’est également parfait. La seule chose qui importe est que vous restiez en mouvement et que vous profitiez de l’air frais.

number_6

FAITES PREUVE D’INDULGENCE ENVERS VOUS-MÊME

Vous avez abandonné à mi-parcours ? Ou vous avez sauté un entraînement parce que vous n’arriviez pas à vous extirper de votre canapé ? C’est une faiblesse passagère, pas la fin du monde. Cela arrive aux meilleurs. Nul besoin de culpabilité ou de regret, regardez vers l’avant et remettez-vous sur les rails.

slackline en plein air
number_7

ENTRAÎNEZ AUSSI VOTRE CERVEAU

Un jour n’est pas l’autre. C’est humain. À court terme, nous choisissons l’amusement plutôt que la douleur. Mais ce choix nous prive souvent du sentiment de satisfaction qui accompagne l’obtention d’un résultat à long terme. Le sport n’est donc pas uniquement une affaire physique, mais aussi mentale. La tension, la frustration et le manque de concentration peuvent être des trouble-fête.

Apprenez à reconnaître vos pièges et vos blocages et à les gérer consciemment. Quelle est votre excuse (« oui, mais... ») pour ne pas faire de sport ? Trop froid, trop humide, manque de temps ou d’envie, peur d’abandonner, peur du succès ? Ne luttez pas contre elle, mais nommez-la, sans porter de jugement sur vous-même. Ce sont vos pensées, mais vous en êtes le maître. N’abandonnez pas votre pouvoir. Décidez de faire du sport en dépit de cette excuse, de cette réticence. Assumez la responsabilité de votre comportement. Ce qui aide vraiment, c’est de respirer calmement, profondément, et de privilégier les pensées positives. Optez pour des pensées et des souvenirs motivants. Remplacez les mots « je dois » par « je veux », « ce ne sera de nouveau pas suffisant » par « je fais mon possible » et « je ne vais certainement pas tenir le coup » par « je m’aime moi-même, ainsi que mon corps ».

Visualisez d’avance la pratique du sport comme une expérience de détente et de joie, et non comme un effort insurmontable. Ou repensez à ce moment où tout semblait facile et naturel, ou à la joie et la satisfaction que l’on ressent après une séance de sport. Visualisez, ressentez, entendez. Des scientifiques ont démontré que la visualisation d’une action activait les mêmes zones cérébrales que l’action à proprement parler. C’est en quelque sorte un exercice d’échauffement pour la tête, qui fait de votre cerveau un allié au lieu d’un saboteur. Un état d’esprit positif aide à aller de l’avant.

number_8

GARDEZ À L’ESPRIT POURQUOI VOUS LE FAITES

Faire plaisir à quelqu’un d’autre n’est pas une bonne raison. Vous faites du sport pour vous-même. Il s’agit d’un investissement dans votre corps, dans votre esprit, dans votre santé. C’est la meilleure façon de tenir bon. Mettez votre motivation sur papier ou dans votre smartphone. Vous aspirez à un mode de vie plus sain ? Vous voulez optimiser votre condition physique ? Vous relaxer ? Prendre du muscle au lieu de graisse ? Rayonner ? Ajoutez-y les avantages que le sport procure à court et à long terme. Ce sont là vos propres motifs, votre objectif personnel. Relisez vos notes en cas de baisse de motivation ou d’envie d’abandonner. Ayez confiance en vous et appréciez ce que vous avez déjà réalisé. Cela procure de la sérénité.

number_9

CÉLÉBREZ VOTRE PROGRESSION

De même que vous avez noté vos motivations, vous pouvez également répertorier vos accomplissements et vos progrès dans une app. Sans mettre de pression. Simplement, en toute honnêteté et en résumé. Quand vous êtes-vous entraîné, combien de  emps, quelle distance vous avez parcourue à pied ou à vélo, ou... Vous pouvez également coter le taux de satisfaction, de détente ou d’énergie ressenti après l’exercice. Plus la liste s’allonge, plus vous serez fier et content de vous. Ces bienfaits sont acquis et rien ni personne ne pourra vous les enlever.

La saison idéale pour commencer est le printemps. Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir et de satisfaction !

HAUT DE PAGE