OÙ ET COMMENT INSTALLER SA TENTE SUR DE LA NEIGE ?

pierre-dewit-ambassadeur

Pierre Dewit est moniteur en alpinisme et ambassadeur pour Decathlon Belgique. Aujourd'hui, il vous propose un nouveau conseil sur mesure !
En haute montagne, les zones de neiges éternelles sont (heureusement) encore nombreuses…
Si bien que certains longs itinéraires imposent parfois de devoir installer sa tente sur un sol enneigé. Ce qui demande un minimum de connaissance du terrain et de savoir-faire spécifiques qui sont différents d'une installation sur sol "sec"…

number1

LA SÉCURITÉ AVANT TOUT 

La neige est un matériau instable, par nature. Elle fond, elle se présente sous des textures diverses, elle peut-être emportée par le vent, elle peut glisser (avalanches). Tous ces paramètres vont définir le choix du lieu de bivouac en neige.

La première question à se poser est : la zone où je souhaite installer ma tente est-elle sécurisée ?

Il y a essentiellement 2 types de dangers auxquels il faut être attentif : les avalanches et les ruptures de ponts de neige sur glacier.

LES AVALANCHES

On veillera donc à ne pas installer sa tente dans une zone exposée aux avalanches. Il faudra bien s'écarter de pentes dangereuses. Au pied d'une barre rocheuse, soyez sûr qu'il n'y a pas de pentes avalancheuses au-dessus que vous ne verriez pas d'en bas. Dans la mesure du possible, renseignez-vous sur le risque d'avalanche annoncé dans les bulletins météo. Tenez compte aussi des prévisions de précipitations neigeuses car une zone sécurisée peut devenir non sécurisée suite à une trop forte accumulation de neige durant la nuit…

LES RUPTURES DE PONTS DE NEIGE

Si vous devez progresser sur un glacier, le danger est également sournois. Si le glacier est fort tourmenté (Présence de nombreuses crevasses), renseignez-vous bien sur l'itinéraire et les zones crevassées. Les crevasses les plus dangereuses sont celles qu'on ne voit pas. C'est-à-dire celles qui sont recouvertes de ponts de neige. Une rupture d'un pont de neige suite à votre passage peut vous entraîner au fond de la crevasse… Donc, outre le fait que dans tous les cas, vous serez encordés lorsque vous évoluerez sur un glacier, il faudra rester très attentif lorsque vous bougerez autour de votre emplacement de bivouac. Si vous devez vous éloigner des tentes (Pour vous soulager par exemple), prévenez toujours vos compagnons d'aventure, même (et surtout) la nuit…

installation-tente-neige
number2

PRÉPARER LA ZONE DE BIVOUAC

Une fois la zone de de campement établie, il vous faudra vous retrousser les manches. Généralement plus frais et exposés aux vents, les bivouacs en neige nécessitent certains aménagements. Munis de pelles, vous creuserez sur environ 50cm de profondeur une surface égale à celle de votre tente. Vous serez attentifs à avoir une surface horizontale et bien tassée.

Votre tente, orientée dans le sens des vents dominants pour éviter de subir les vents latéralement, sera fixée au sol au niveau des tendeurs avec des bâtons de marche, des piolets, des skis… ou des sacs poubelles remplis de neige… Vous tasserez ensuite bien la neige sur la partie de la toile de toit de la tente qui déborde, la toile à pourrir. Cette toile à pourrir n’existe que sur les modèles de tentes prévus à cet usage. Une tente été ou randonnée n’est pas pourvue de cette toile. Utiliser une tente été sur neige n’est pas recommandé car, sans la toile à pourrir, d’une part la tente tiendra moins bien, et d’autre part le vent s’infiltrant entre la toile de toit et la toile de l’habitacle refroidira ce dernier…

ATTENTION AU VENT
Si des vents sont à redouter durant la durée du bivouac, même si en altitude ces efforts peuvent être pénibles, prenez le temps de construire sur un périmètre de plus de 50cm autour de votre tente un petit muret de neige de 40cm de hauteur. Cela vous protégera davantage des vents et soulagera un peu les ancrages de la tente.

ATTENTION À LA NEIGE
S’il neige, la neige risque de s’accumuler sur le toit. Ne laissez idéalement pas trop d’accumulation, même si sortir de la tente n’est pas spécialement facile. Évacuez aussi souvent que possible cette neige accumulée car son poids pourrait fragiliser la stabilité des fixations. Votre tente est votre bulle de confort. Bien souvent, sans elle, vous risqueriez de périr de froid.

GARDEZ VOS AFFAIRES AU SEC
Dans cette idée, mettez un point d’honneur à garder vos vêtements et votre sac de couchage au sec. Ne laissez dans l’abside de votre tente que ce qui ne nécessite pas de rester sec. Tout le reste sera dans l’habitacle, même si vous manquez de place.

LE PETIT CONSEIL EN +

La neige sous le sol de l’habitacle, surtout si vous devez y rester longtemps, risque d’une part de fondre et, d’autre part, de refroidir cet habitacle. Afin d’atténuer ce phénomène, placez sur toute la surface du sol un isolant mousse du type de ceux que l’on pose sous les parquets flottants pour isoler du bruit. Ces mousses sont très bon marché et très efficaces. Un peu volumineux, elles sont cependant très légères et valent vraiment la peine de les emporter.

Vous voilà enfin prêts à vous glisser confortablement dans votre sac de couchage. Vous pouvez à présent profiter de votre bivouac et de ces lieux magnifiques. 

Il n’y a pas de meilleur endroit au monde…

Bons bivouacs « sur neige » à tous !

decathlon-ambassador-trekking-logo

PIERRE DEWIT

 

Ambassadeur Decathlon Belgique

Moniteur en alpinisme

Membre de l'Union Professionnelle des Métiers de la Montagne

HAUT DE PAGE