PEUT-ON FAIRE DEUX MARATHONS DANS UNE SAISON ?

Préparer un marathon, un bel objectif en soi ! Désormais ultra populaire, cette distance de course mythique ne s’affronte pas anodinement. Pourtant, certains coureurs boulimiques de kilomètres se demandent s’il est possible de courir deux marathons dans l’année. Voici quelques éléments de réponse.

number1

COMMENT SE PRÉPARER À UN MARATHON ?

Vous trouverez toujours un coureur pour vous dire qu’il a préparé un marathon au dernier moment, en 6 semaines, sans vrai plan d’entraînement. Méfiez-vous : vous êtes probablement en face d’un coureur avec quelques milliers de kilomètres au compteur, qui se connaît parfaitement et est capable de réaliser une telle course. Ou alors, vous avez affaire à un novice qui ne connaît pas cette distance et les exigences qu’elle impose…

Vous vous en doutez, ce type de préparation n’est pas à recommander. Courir un marathon est un effort difficile qui demande une vraie préparation, une transformation en profondeur de votre organisme. Si vous êtes un coureur du dimanche (même si vous êtes plutôt du samedi), il vous faudra une bonne année de travail pour aborder avec tous les moyens nécessaires votre premier marathon. Un cycle de préparation générale, puis un cycle de préparation d’un 10 kilomètres (pour développer pour votre cylindrée de coureur) et un cycle sur semi-marathon (pour apprendre à allonger les distances) seront nécessaires avant d’entamer la préparation spécifique à votre marathon. Chaque cycle durant 10 à 12 semaines et étant suivi d’une semaine de coupure, vous arriverez vite à une cinquantaine de semaines de préparation.

COMMENT GÉRER L'APRÈS MARATHON ?

Le marathon sera votre objectif ultime de cette année de préparation. Si celle-ci se déroule sans souci, vous aurez probablement la sensation de récupérer rapidement de votre course. Mais attention : la fatigue engendrée par une année complète d’entraînement et une course de plusieurs heures peut être profonde et ne doit donc pas être négligée. Les périodes de récupération sont essentielles pour retrouver la forme d’avant course et éviter les blessures.

ALORS, ENCHAÎNEMENT DE MARATHONS OU PAS ?

Techniquement, la réponse est simple : oui, c’est faisable. Les marathons sont organisés à 2 périodes distinctes de l’année : le printemps et l’automne, évitant ainsi les fortes chaleurs de l’été et les basses températures de l’hiver. Printemps et automne ne sont séparés que de 6 mois, soit la moitié d’une bonne préparation pour le premier marathon. Mais cette fois, vous ne partez plus de zéro. Vous pourrez donc vous permettre de ne faire que 2 des 4 cycles d’entraînement précédemment cités. Il vous faudra inévitablement reproduire un cycle de préparation spécifique marathon (les 10 à 12 dernières semaines de préparation). Mais vous devrez faire précéder cette phase par un cycle plus rapide (10 kilomètres ou semi-marathon) afin de reprendre un peu de vitesse. Le cycle marathon précédent a, en effet, tendance à faire perdre en vitesse, autrement dit vous rendre “diesel”.

Reprenons nos petits calculs : 2 à 3 semaines de coupure après votre premier marathon, suivies d’un cycle “rapide” (10 kilomètres ou semi-marathon) de 10 à 12 semaines puis une semaine de coupure et d’un cycle “marathon” de 10 à 12 semaines, vous obtenez une deuxième préparation marathon de 24 à 28 semaines. Le compte est bon entre printemps et automne !

Dans tous les cas, n’oubliez pas de rester à l’écoute de votre corps et guettez les signes de fatigue anormale ; si elle survient, il vous faudra lever le pied. Et si jamais vous êtes férus de course de longue durée, vous pourrez toujours vous tourner vers le Spartathlon, une course de... 246 kilomètres entre Athènes et Sparte ! A vous d’enfiler vos chaussures de running…

HAUT DE PAGE