POURQUOI PARTIR VOYAGER À VÉLO ?

"Après des discussions passionnantes sur la thématique du vélo, nous avons décidé de franchir le cap."  À deux, Nicolas et Arnaud, sont partis de Trondheim (ville située en Norvège) pour rallier la Belgique. Ce voyage leur a permis de traverser au total 6 pays en 1 mois (Norvège, Suède, Danemark, Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg et Belgique).

L'aventure à vélo, un voyage avec une optique différente qui offre beaucoup de possibilités... Interview de deux amis qui ont tenté l'aventure !

nicolas et arnaud norvège

ON SE LANCE !

"Armés de notre porte-bagages, nous avions l’équipement nécessaire pour faire face aux conditions climatiques qui ont fortement varié suivant le pays dans lequel nous nous trouvions.

Pour commencer, nous avons effectué une liste de matériel indispensable au bon déroulement de notre voyage. Notre but principal était d’être en autonomie quasi-totale. Nous avons donc emporté avec nous de quoi dormir en toute tranquillité ainsi que de quoi cuisiner et manger des repas chauds.

Nous avons essayé de combiner à la fois un poids raisonnable tout en gardant un minimum de confort. Mais pour être clair, chaque voyageur à une vision différente du voyage à vélo. Il y a des éléments essentiels à prendre en compte mais il n’y a pas de liste exhaustive qui comblerait tous les voyageurs."

LES PRINCIPAUX AVANTAGES

"Le point fort du cyclotourisme est que ce type de voyage est un formidable moyen de découvrir des paysages, des régions, des pays et des cultures avec une autonomie totale. En effet, équipés de notre vélo ainsi que d’équipements adéquats, il était facile d’apprécier les paysages à notre allure tout en favorisant les rencontres avec les habitants locaux. Lors de notre périple, nous avons rencontré bon nombre d’autochtones qui se questionnaient sur la raison de transporter avec nous un tel chargement et vers quelles destinations nous comptions nous diriger. Mine de rien, le vélo ça rapproche !

Le cyclotourisme est un moyen formidable pour voyager en totale liberté. Libre à tout le monde de rouler à une vitesse adaptée à sa condition physique, de s’arrêter pour visiter des endroits sur son parcours ou même de faire une pause pendant un ou plusieurs jours. Lors de notre voyage, nous sommes passés par des capitales telles qu’Oslo et Amsterdam et  nous en avons profité pour prendre le temps de récupérer et visiter ces villes."

gravel-bike-accessible

EST-CE ACCESSIBLE À TOUS ?

"Beaucoup d’entre nous pensent que ce type de défi est irréalisable mais détrompez-vous, c’est faux ! Le vélo est un sport accessible à la majorité d’entre nous. Le tout est de se fixer des objectifs réalisables et raisonnables.

Il est également important de se laisser une marge de manœuvre pour tous les aléas liés au voyage (conditions météorologiques défavorables, petits bobos, etc).

Certes ce type d’aventure engage un effort physique non négligeable mais avec une bonne préparation à la fois physique et organisationnelle, il est ouvert à tous. L’âge n’est également pas un frein. Nous avons croisé des aventuriers de tout âge, du jeune diplômé au retraité."

UN VOYAGE ÉCORESPONSABLE ?

"Ce type de voyage a également comme avantage d’être écologique. Bye Bye les avions polluants, les taxis et les bus pour se rendre à chaque destination. Tout ce dont vous avez besoin, c’est de vos jambes et du courage. Certes, nous avons pris l’avion pour nous rendre à Trondheim mais nous n’avons consommé aucune énergie fossile lors de notre voyage d’environ 2.500 km (excepté pour les ferrys que nous avons emprunté lorsque l’eau faisait office d’obstacle)."

"Si vous n’êtes pas encore convaincus, n’hésitez pas à consulter les nombreux livres et sites internet spécialement conçus pour ce type de voyage. Bien que nous sommes rentrés depuis plusieurs mois, nous garderons toujours en tête ces magnifiques paysages traversés, ces rencontres mythiques, etc."

HAUT DE PAGE