PRENDRE SON POULS POUR BIEN MARCHER

Votre cœur s’emballe après un quart d’heure de marche ? Avez-vous pensé à prendre votre pouls ? Un geste simple, particulièrement utile pour suivre son rythme cardiaque. Parce que même si on l’oublie souvent, notre cœur est un excellent indicateur de notre condition physique. Pourquoi et comment prendre son pouls : on vous dit tout pour marcher vite et bien.

number_1

POURQUOI PRENDRE SON POULS ?

Mesurer sa fréquence cardiaque (ou prendre son pouls) régulièrement est un indicateur de l’effet positif de l’entraînement sur votre santé. Il peut également refléter l’intensité de l’effort fourni pendant une séance de marche sportive. Pour les débutants, prendre son pouls est aussi une façon de mieux organiser l’entraînement, de lisser l’effort au long de la séance, pour éviter de se mettre dans le « rouge » dès le premier kilomètre. 

numéro2

MESURER SA FRÉQUENCE CARDIAQUE AU REPOS

marche sportive

Pour pouvoir comparer votre fréquence cardiaque d’un entraînement à l’autre, vous devez déjà connaître votre pouls au repos. L’idéal est de le prendre le matin ou le soir, lorsque vous êtes calme et détendu·e, et de préférence en position allongée.

Placez trois doigts sur votre poignet ou sur votre carotide (dans le creux de votre cou) et comptez le nombre de battements en 30 secondes. Multipliez ensuite par 2 pour avoir le nombre de pulsation en 1 minute. Le résultat obtenu correspond à votre fréquence cardiaque au repos : 60 battements par minute, par exemple.

number_3

COMMENT PRENDRE SON POULS PENDANT OU APRÈS L'ENTRAÎNEMENT ?

Pour mesurer votre fréquence cardiaque après l’entraînement, le principe est le même. Toutefois, vous allez vite vous en apercevoir, il est beaucoup moins facile de calculer précisément le nombre de battements de votre cœur tant votre fréquence cardiaque aura augmenté avec l’effort ! Voilà pourquoi la plupart des marcheurs sportifs utilisent un cardiofréquencemètre. Très pratique, cet outil capte la fréquence cardiaque et permet de suivre en un clin d’œil l’intensité de l'effort. Un bon moyen de progresser en marchant à son rythme !

number_4

AJUSTER SON EFFORT EN FONCTION DE SA FRÉQUENCE CARDIAQUE

Prenez toujours en compte l’évolution de votre fréquence cardiaque pour moduler l’effort physique. Par exemple, si pendant la séance de marche nordique, vous êtes à moins de 120 pulsations par minute, alors vous êtes encore dans votre zone de confort et le travail n'est pas peut-être optimal. Si au contraire vous êtes au-dessus de 160 : vous commencez sans doute à être en « zone rouge » et il vous faut ralentir pour tenir sur la durée. Notez bien que la fréquence cardiaque est propre à chaque individu et à son état de santé, n’hésitez pas à consulter un médecin si besoin.

Une chose est sûre : plus vous marcherez régulièrement, plus votre cœur sera entraîné, et plus votre fréquence cardiaque sera basse au repos, pendant et après l’effort. De quoi vous permettre de récupérer rapidement après chaque séance de marche, voire de passer à la vitesse supérieure !

decathlon coach

Ça vous dirait de vous offrir les services d’un coach sportif ? Téléchargez gratuitement l’appli Decathlon Coach. Elle accompagne vos séances de marche ou de course à pied et vous propose des entraînements personnalisés.

HAUT DE PAGE