QUEL ÉQUIPEMENT POUR SE METTRE AU TRAIL ?

Faire du trail, c’est courir dans la nature, le plus souvent en cherchant le dénivelé, en parcourant de longues distances et en autonomie. Une pratique de plus en plus populaire qui, outre l’équipement de base du coureur à pied, nécessite un équipement spécifique selon sa pratique et son terrain de jeu. Voici ce qu’on vous recommande d’emmener avec vous pour profiter au mieux de votre sortie. 

LES INDISPENSABLES

DES CHAUSSURES SPÉCIFIQUES 

Comme pour la course sur route, choisir une paire de chaussures adaptées à votre pratique est un indispensable avant de vous lancer à l’assaut des sentiers. Si certaines « routières » feront globalement le travail sur les larges chemins sans réelles difficultés techniques, adopter une chaussure spécifique dès que le terrain présente un peu de technicité est loin d’être un vain investissement. La paire de trail se différencie notamment des chaussures dites classiques par sa plus grande adhérence au sol, notamment en raison de la présence de crampons plus ou moins marqués sur la semelle externe. Plus robuste, une chaussure de trail dispose également d’un pare-pierres qui vous protégera les orteils en cours de chemin.

Il existe une multitude de modèles, en fonction de votre pratique (terrain humide, montagne, mixte…), de votre gabarit, de votre technique de course ou encore de vos ambitions (compétitions, loisirs…). Un conseil : testez votre future paire plutôt que de choisir celle que votre ami vous recommande. Il y a très peu de mauvaises chaussures mais aucune ne convient à tout le monde. 
 

sac hydratation

UN SAC D’HYDRATATION

Il est conseillé de boire durant l’effort une fois que celui-ci dépasse les 60 minutes. A raison de 10 à 15 ml toutes les 15 minutes, en fonction de la température et de l’intensité. La pratique du trail, par définition, sous-entend un effort de plus d’une heure. Emmener avec soi de quoi boire fait donc partie des indispensables. Si une gourde accrochée à la taille ou une flasque au poignet peut faire l’affaire dans le cas d’effort légèrement plus long que l’heure, le sac d’hydratation vous permettra d’embarquer facilement de 1 à 2,5 litres, voire plus dans certains cas. Soit via des flasques à glisser dans les poches avant, soit via une réserve dans le dos. Ou les deux. Il existe des sacs d’hydratation de toutes les tailles, vous permettant d’embarquer avec vous au minimum quelques barres ou gel, votre téléphone, votre réserve en eau et, comme souvent exigé en compétition, une couverture de survie et un sifflet. Mais aussi, dans le cas des modèles les plus volumineux, de quoi passer une nuit d’aventure.

DES VÊTEMENTS ADAPTÉS

Il n’y a pas une tenue idéale pour la pratique du trail mais bien une tenue qui conviendra à votre pratique. Il y a néanmoins des erreurs à éviter. Ainsi, avant de vous lancer pour de bon, testez votre matériel, histoire notamment d’éviter les frottements qui, sur la durée, ruineront votre effort. Vous devez d’abord vous sentir bien dans votre équipement, le moindre inconfort pouvant, au fil des kilomètres, se transformer en gêne vous empêchant d’avancer. Celui-ci doit aussi être pratique, offrant accessibilité aux poches ou vous permettant encore d’affronter ronces ou herbes hautes. Les conditions météorologiques, selon l’environnement ou la distance à parcourir, peuvent également varier. Il est important d’anticiper cela en s’équipant correctement (veste, tour de cou, seconde couche…) tout en évitant d’emporter du matériel qui ne vous sera d’aucune utilité lors de votre sortie. 
 

À EMPORTER AVEC VOUS SELON VOTRE PRATIQUE

UNE MONTRE CONNECTÉE

Une montre gps connectée peut se révéler bien utile dans le cadre de la pratique du trail. Notamment en optant pour un des modèles taillés pour l’aventure, bien que ceux-ci soient positionnés en haut de gamme. Outre toutes les infos concernant vos kilomètres parcourus ou votre allure, une montre connectée gps de ce type vous permettra, quoi qu’il arrive, de toujours retrouver votre chemin. Soit via le suivi d’une trace téléchargée au préalable, soit en vous permettant de revenir à votre point de départ par le chemin le plus court ou en faisant demi-tour. Aujourd’hui, certaines de ces montres sont de vrais gps vous permettant de visualiser votre parcours et votre avancement sur une carte détaillée directement sur l’écran. Pratique quand vous vous êtes dans une zone que vous découvrez. Ces montres se distinguent aussi notamment par une autonomie renforcée et des options propres à la pratique de la course à pied en montagne. 
 

baton de marche

DES BÂTONS 

Qui dit trail ne dit pas nécessairement bâtons de trail. Ceux-ci peuvent cependant d’être d’une aide précieuse en terrain très pentu, à l’instar des trails montagneux, ou lors de longues distances. Offrant deux points d’appui supplémentaire, ils permettent de mieux répartir les charges, ce qui peut faire une différence notable après plusieurs dizaines de kilomètres. Le haut du corps est plus sollicité, ce qui permet de soulager les jambes. Dans certaines descentes, ils offrent aussi plus de stabilité et, donc, de sécurité. Utiliser des bâtons de trail demande néanmoins un certain entraînement. Pour plus de facilité, optez pour des bâtons repliables afin de pouvoir les ranger dans votre sac lorsque vous n’en avez pas d’utilité. 
 

UNE LAMPE FRONTALE

Selon la saison et la durée de l’effort, un traileur peut être confronté avec la course de nuit, une aventure à vivre et qui permet de découvrir de nouvelles sensations. La lampe frontale devient alors un indispensable à sortir de son sac. Ici aussi, il y a autant de modèles qu’il y a de pratiques. Soyez particulièrement vigilant quant au potentiel d’intensité lumineuse de votre lampe mais aussi à son autonomie. Petit plus pratique, certains modèles adaptent automatiquement leur intensité en fonction de la luminosité détectée. 
 

HAUT DE PAGE