QUEL SPORT PRATIQUER QUAND ON A MAL AUX GENOUX ?

Vous pensez que votre mal de genoux vous dispense d'une pratique sportive ? Ou vous avez beau faire des coupures, il revient toujours au galop ? On vous aide à comprendre pourquoi et comment y remédier.

POURQUOI AVEZ-VOUS MAL AUX GENOUX ?

Avant de trouver le sport qui fera votre bonheur (psst... la marche), il est important d'identifier les potentielles causes de votre mal de genoux :

LES CHOCS : 

Les chocs sont le lot de beaucoup de sports tels que la course à pied, l'athlétisme, le football, ou encore la danse. Des chocs à répétition entraînent l'usure prématurée des os et des tendons qui relient les os entre eux, et cela conduit donc les os à se frictionner... Par chance, la marche est non traumatisante pour les genoux ! Au contraire, les amis : il s’agit d’un sport très complet.

LE SURENTRAÎNEMENT : 

S'entraîner trop souvent et trop vite ne laisse pas le temps aux muscles de se régénérer car sollicités avant d'avoir bénéficié d'un peu de repos. Baptiste Gicquel, podologue, souligne la capacité d'adaptation de votre corps." Il faut commencer en douceur pour potentiellement augmenter son seuil d'adaptation. Les tendons vont se renforcer à l'image des os et des muscles. Au revoir la tendinite " !

UN GESTE PAS ADAPTÉ : 

Un geste pas adapté peut également être la cause de douleurs aux genoux. Un pied pronateur va entraîner avec lui les genoux vers l'intérieur. Si la répétition de ce geste est associée à une douleur, cela signifie que d'autres muscles ont été sollicités pour compenser ce mouvement. Il faudra alors songer à consulter un spécialiste qui pourra vous fournir son diagnostic et des solutions pour vous éviter des douleurs, voir des blessures.

LA SÉDENTARITÉ : 

La sédentarité induit une perte rapide de masse musculaire, il est donc important d'éviter les impacts. En cas de sédentarité couplée à l'arthrose, Baptiste, podologue, recommande fortement de "ne pas privilégier l'inactivité car cela ça va entretenir la maladie". Le meilleur moyen de se re-muscler progressivement et en douceur est de s'activer en pratiquant une activité physique régulièrement ! Besoin d'un peu de motivation ?

NEWFEEL panoplie

MARCHER POUR LIMITER LES IMPACTS

Marcher c'est toujours garder un pied à terre. Si vous êtes un adepte de la course à pied, du rugby, du tennis... Vous vous rendrez compte que marcher réduit considérablement les chocs. En effet, en marchant vous supportez 1,5 fois* le poids de votre corps, contre 5 à 8 fois (suivant votre vitesse) en course à pied !

*Toutefois, si le mouvement de la marche n'est pas correctement effectué, ce n'est pas 1,5 fois le poids du corps que ce dernier supportera mais plutôt 2 fois, et donc, plus traumatisant... D'où l'importance du choix de votre équipement.

La marche nordique, donc avec des bâtons, est également salvatrice pour vos genoux. Elle les décharge de 30 à 35 %. "Pour un peu qu'il y ait des descentes, c'est une bonne économie ! ", selon Baptiste.

Les groupes Facebook "Newfeel Marche Sportive" ou "Newfeel Marche Nordique" sont animés par les sportif·ves eux-mêmes. Convivialité, partage et bienveillance sont au rendez-vous et certains posts montrent combien la beauté des paysages peut motiver à aller marcher, même lors d'une convalescence. N'hésitez pas à y faire un tour !

AUTRES BIENFAITS DE LA MARCHE

Outre l’avantage de la limitation des impacts, la marche sportive vous offre la possibilité de travailler votre souffle à faible intensité afin d’augmenter progressivement vos capacités pulmonaires ainsi que votre endurance.

Ce sport vous permet également d’améliorer votre équilibre et votre coordination car, en plus d’utiliser vos jambes, vous vous servez aussi de vos bras pour avancer.

La marche sportive est enfin l’occasion de sentir que la bonne exécution de la gestuelle propre à cette activité, vous permet de progresser et de gagner en vitesse. On pense notamment au déroulement du pied dont l’attaque, la pose du pied, puis la poussée restent des gestes très agréables à effectuer.

HAUT DE PAGE