QU'EST-CE QU'UNE COURBATURE ?

Séance de reprise après votre arrêt estival (un peu long, voire trop long pour vous) ... vous vous sentez bien et apaisé et pourtant vous savez… vous savez que demain au réveil ça va piquer ! Oui vous savez que vous allez être courbaturé !! Mais qu’est ce qu’une courbature ? Pourquoi cela fait mal et finalement est-ce dangereux pour ma santé ?

Avant toute chose, petit point important à garder en tête : la courbature et la crampe sont deux phénomènes physiologiques musculaires mais totalement différents et à ne pas confondre. C’est pourquoi, j’ai choisi ce mois-ci de vous expliquer ce qu’est une courbature (v/s la crampe que vous pouvez retrouver en bas ce cet article) ! Allez c’est parti .

La courbature est une micro blessure musculaire. C’est une lésion bénigne (peu grave) en comparaison des autres lésions musculaires possibles tel que l’élongation musculaire, la déchirure voir la rupture qui est la lésion musculaire la plus grave.

Pour comprendre les origines d’une courbature, il est important de comprendre l’architecture musculaire : un muscle est composé d’une multitudes de cellules musculaires, appelées dans le jargon scientifique des myocytes ou plus simplement des fibres musculaires.
Tous les myocytes d’un même muscle sont allongés les uns contre les autres. Exactement comme des spaghettis dans un paquet de pâtes. Ils ont la capacités de contracter et c’est parce qu’ils se contractent en même temps que le muscle développe de la force.

La courbature est une micro lésion de ces myocytes (voir figure 1). Ces micro lésions sont invisible à l’oeil nu et touchent plusieurs myocytes en même temps et parfois à différents endroits dans le muscle.
Reprenons notre paquet de spaghetti, ils arrivent parfois que certaines spaghetti soit cassées au même endroit alors que l’ensemble du paquet est encore correct. Et bien, dans le muscle c’est pareil à la différence que les myocytes sont souples alors que les spaghettis dans le paquet sont rigides.

Figure 1 : micro-lésions musculaires: Image A: Etat sein, Image B: état lésé. (d'après Friden et Lieber 2001)

Ces micro-lésions entraînent une sensation de douleurs diffuses et retardées pouvant apparaître dans un délai de 12h à 48 h après la fin de votre séance. Le pic de douleurs apparaît le plus souvent au bout de 24h post exercice. Elles disparaissent dans un délai compris entre 3 et 5 jours.

Micro-liaisons

QUELLES SONT LES CAUSES DES COURBATURES ?

Elles peuvent être multiples mais provoquent toujours la même conséquences : les micro-lésions.

Vous aurez des courbatures après une séance de reprise car cela fait longtemps que vous n’avez pas sollicités votre muscle aussi intensément, soit lors d’une séance d'entraînement programmée supérieure en intensité par rapport à ce que vous aviez l’habitude de faire ou alors parce que vous avez fait des formes de contractions spécifiques favorisant l’apparition de courbatures tels que les contractions excentriques ou des exercices dit de pliométrie.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES SUR MA PRATIQUE ?

C’est bien beau de savoir tout cela mais quelles sont maintenant les conséquences sur ma pratique si ce n’est que j’ai mal ?

Les courbatures ne font pas que mal mais provoquent une perte de fonction musculaire tant qu’elles ne sont pas réparées. Elles provoquent une perte de la proprioception, une baisse de la performance neuromusculaire, une baisse de l’amplitude articulaire et une altération de la sensation du sens de la force et de la position des membres.
Toutes ces conséquences peuvent aboutir à une perte de force de près de 20 % en moyenne de la force totale du muscle.

COMMENT LES ÉVITER ?  

Que puis-je faire pour avoir moins de courbatures ?
Malheureusement peu de choses.

La gradation progressive de l’intensité de vos séances pourront prévenir l’apparition de courbatures au cours du temps mais ne les empêcheront pas après un arrêt prolongés.

et les étirements alors ??? Bien ou pas ?

Aucune preuve scientifique sérieuse valident le fait que les étirements avant ou après diminuerait l’apparition de courbatures. Il semblerait même que des étirements trop importants sur des micro-lésions pré-existantes augmenteraient ces micro-lésions.
Enfin, un bon échauffement préventif permettra d’éviter la blessure précoce ou les lésions plus graves mais pas les courbatures surtout si votre séance est inhabituellement intense.

Maintenant vous savez pourquoi vous avez mal (et non, ce n'est pas dû l'acide lactique, faites passer le message ... ) :)

Mais surtout ne vous inquiétez pas, la courbature n’est absolument pas grave. Patientez, la douleur passera !

HAUT DE PAGE