LE SPORT EN EXTÉRIEUR : 10 BONNES RAISONS DE L’ADOPTER !

Lorsque l’on vous dit extérieur vous pensez météo ? Nous aussi. D’ailleurs, à cet instant précis, vous pensez certainement la même chose que nous. Vous voyez, ce moment où vous enfilez vos baskets et qu’en regardant par la fenêtre, vous pilez soudain comme à un feu rouge ? Classique, c’est notre lot commun !

Pourtant, si l’on vous dit que “le sport en extérieur, c’est fichtrement bon”, vous savez que ceci n’est pas une hypocrite leçon de morale. Et pour cause, vous avez bien en tête au moins un argument en sa faveur. À nous de vous en donner 9 autres !

Le sport en salle ? C’est bien. En extérieur ? c’est mieux !
number1

LE SPORT EN SALLE ? C’EST BIEN. EN EXTÉRIEUR ? C’EST MIEUX !

Si vous êtes un adepte du tapis de course en salle de sport, il y a de fortes chances pour que vous vous y rendiez en soirée, après votre journée de travail, ou au cours de votre pause déjeuner. En fait, comme 99% des sportif·ves, vous connaissez le rush des horaires de forte affluence. Vous ne devez pas perdre une minute sur votre planning très serré afin d’être sûr·e d’avoir un tapis de course ou un vélo elliptique de libre à votre arrivée. La frustration de ne pas y parvenir est d’autant plus grande car vous avez organisé toute votre journée en fonction de ce moment fatidique. Et si vous alliez courir dehors ? Au moins, il y a de la place pour tout le monde !

Attention, on ne dit pas que le tapis est votre ennemi. D’ailleurs, les plus grands champions et leurs vertigineuses 2h15 (plus ou moins…), l’utilisent dans leur préparation marathon. Mais si vous n’en n’êtes rendu ni à cette distance, ni à cette allure de course, autant aller courir au grand air, non ?

number2

RENFORCEZ VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE

“Ah non, moi en dessous de 10 degrés je ne vais pas faire de sport dehors. Je risque de tomber malade !”. Vous avez l’impression d’entendre votre collègue Bernard l’hypocondriaque ? Celui-qui-n-a-jamais-tort ? Alors vous pourrez l’informer des vertus du sport en extérieur, même l’hiver, surtout l’hiver. En pratiquant son footing à l’extérieur, Bernard va entraîner son organisme à résister aux basses températures et à la fatigue. Bien entendu, il faudra lui préciser que cela ne le dispense pas de bien se couvrir.

Vous pourrez aussi informer Bernard qu’il est plus sujet aux virus lorsqu’il est en période d’affûtage et d’entraînement en pré-fatigue, même l’été. Mais étant donné qu’il aura renforcé son système immunitaire en courant à l’extérieur cet hiver, il devrait passer entre les mailles de son traditionnel rhume de début de printemps. Tout cela grâce à vous, son nouveau mentor !

Brûlez plus de calories
number3

BRÛLEZ PLUS DE CALORIES

Faire du sport à l’extérieur vous permet de dépenser plus de calories que lorsque vous pratiquez un sport en intérieur ou tout simplement en étant sédentaire. Logique ! En effet, au contact de la température extérieure plus faible que celle d’un lieu clôt, votre corps brûle davantage de calories afin de se réchauffer. Sans compter sur la dépense énergétique occasionnée par le simple fait de pratiquer une activité sportive... Mais ce n’est pas tout ! Si celle-ci est menée dehors, pensez qu’en luttant contre les éléments extérieurs comme le vent de face par exemple, vous brûlez encore plus de calories !

La raclette n’a qu’à bien se tenir ! Et vous l’appréciez davantage ;)

number4

CONFRONTEZ-VOUS AUX VÉRITABLES CONDITIONS D’UNE COMPÉTITION

Le vent, la pluie, la boue, le dénivelé… Dit de cette façon, cela ne vous fait pas rêver, pas vrai ? Pourtant, si vous êtes un·e compétiteur·trice, vous entraîner dans un cadre proche de celui que vous connaîtrez en course, fera la différence. Qu’il s’agisse d’un match de football, le dimanche sous un crachin d’automne, ou d’un trail boueux dans les Ardennes, mieux vaut ne pas vous laisser surprendre par votre futur terrain de jeu et ses caprices climatiques. Cela vous permettra d’apprivoiser le meilleur de vous-même, dans des conditions réelles, et d’arriver fin prêt·e pour le départ.

Si vous n’êtes pas un·e adepte de la compétition, qui sait ? Vous pourriez bien vous découvrir une nouvelle vocation à l’entraînement !

Faites le plein de vitamines D
number5

FAITES LE PLEIN DE VITAMINES D

Je me suis peut-être laissée emportée en utilisant le terme plein… C’est vrai quoi, l’hiver n’est pas encore terminé et le bleu du ciel joue souvent à cache-cache avec les nuages…

Alors, justement ! Faire du sport à l’extérieur, c’est la parfaite occasion d’aller à la chasse au soleil. En cherchant rien qu’un peu, et parfois sans même y prêter attention, on finit toujours par l’apercevoir. En plus, c’est bien connu : le soleil est le meilleur ami de votre moral !

Et puis, au cas où vous courriez en soirée la semaine, profitez-en pour y aller aussi en matinée le week-end, ça vous changera de la frontale !

number6

IL FAIT FROID, ET ALORS ?

Le froid est une excuse qui vous colle à la peau ? Il est temps de revoir votre répertoire. En mouvement, lors d’une activité sportive, vous vous réchauffez très vite ! Plus ou moins suivant les sports, c’est vrai. Par exemple, si vous souhaitez vous convertir au cyclisme, pensez que seules vos jambes sont mobiles (vos bras aussi lorsque vous êtes en danseuse). Prévoir des sur-chaussures, une bonne paire de gants, et couvrir votre cou et vos oreilles, sont les préceptes de base du cycliste. Alors comme ça, il fait froid ? Et alors ? C’est parfois ce qu’il faut pour apprécier la chaleur de votre foyer à sa juste valeur.

number7

PLUS ON EST DE FOUS, PLUS ON RIT !

Sortir faire du sport dehors quand on est seul, ce n’est pas toujours très motivant. Si vous avez l’impression de vous reconnaître ici, rassurez-vous, chaque sportif·ve est confronté à cette baisse de moral au moins plusieurs fois dans l’année. Dans cette situation, il peut être bon de questionner autour de vous la présence d’un·e éventuel·le partenaire d’entraînement. Une démarche qui se révèle bénéfique à la fois pour vous, et pour votre entourage.

Aviez-vous pensé à emmener avec vous le berger allemand de votre oncle qui semble avoir de l’énergie à revendre ?

Appréciez la nature au fil des saisons
number8

APPRÉCIEZ LA NATURE AU FIL DES SAISONS

Cela vous paraît certainement simplet, mais si vous ne sortez pas en hiver, vous passez à côté de jolis paysages insoupçonnés. Le bosquet juste à côté de chez vous, étincelant de verdure au printemps, vous l’adorez. Sachez qu’au cœur de l’hiver, la coulée qui le traverse est complètement gelée et lui donne des allures féériques.

Au-delà de la beauté de la nature, vous me direz peut-être qu’en été vous êtes motivé·e mais que vous avez trop chaud. Quant à l’hiver, vous chausseriez bien vos baskets mais il fait trop froid. Et si vous essayez plutôt de voir en chaque saison ses avantages plutôt que ses inconvénients ? Essayez, votre plaisir de pratiquer une activité sportive tout au long de l’année n’en sera que plus grand et votre esprit beaucoup plus apaisé.

number9

L’EFFET BOULE DE NEIGE

Le titre de cette neuvième bonne raison de faire du sport en extérieur est bien sûr dénué de mauvais jeu de mots… Ou pas ! Et mine de rien, il vous parle ! Vous pensez fun, n’est-ce pas ? L’effet boule de neige c’est quand on voit que vous êtes heureux, et que l’on veut savoir comment vous faites.

- “Je cours trois fois par semaine, tout simplement !

- Dans ce froid ? Comment tu fais ?

- Oh, tu sais, une fois parti tu te réchauffes vite ! Tu n’y penses plus, ça te vide la tête et ça fait un bien fou.

- Ca me donne envie de faire pareil que toi… En plus tu restes bronzé toute l’année !”

C’est ainsi qu’Hélène a fait de Marcus un adepte de la course à pied. Et que Marcus à fait de Sébastien un futur marathonien. Et que Sébastien… Une vraie boule de neige, qui roule, qui roule, et qui embarque tout le monde dans une belle aventure !

 

Vous voilà à la fois régulier, équilibré, et épanoui !
number10

VOUS VOILÀ À LA FOIS RÉGULIER, ÉQUILIBRÉ, ET ÉPANOUI !

Il est important d’effectuer plusieurs coupures au fil de l’année, notamment après une course. Mais cela n’enlève rien au fait que vous entraîner dehors et par tous les temps (sauf en cas de tempête, tout de même !) fera de vous un·e sportif·ve à la motivation inébranlable. Vous n’avez désormais plus à prendre votre résolution (jadis fétiche) du 1er janvier : celle de vous remettre au sport. Et pour cause, vous n’aurez jamais arrêté, alors inutile de vous remotiver. Vous avez ressenti tous les bienfaits qu’une pratique sportive en extérieur vous procure, et vous êtes conquis·e. Adieu les résolutions, bonjour la mise en action !

Et vous, quelle est votre bonne raison de faire du sport à l’extérieur ?

HAUT DE PAGE