UNE BULLE SPORTIVE ? ILS ONT DIT OUI !

Des amis qui aiment bouger… ensemble. En ces temps difficiles, leurs escapades sont d’autant plus précieuses. Trois bulles témoignent : le sport, c’est bon pour le corps et l’esprit.

“DU VENT, DES NUAGES, DE LA PLUIE… ILS NE SE LAISSENT PAS DÉCOURAGER !”

Avec le corona, tous les jours se ressemblaient. Jusqu’à ce que Lut demande à Ann, Bea et Ivo d’aller courir ensemble. Malheureusement, Lut s’est blessée lors d’une de leurs premières sorties mais Janty a pris sa place. “Trois fois par semaine, on découvre un nouveau parcours dans la Druivenstreek - la région des raisins - et la vallée de la Dyle. Même avec la météo maussade de novembre, on a profité de superbes paysages et depuis, ça n’arrête pas. Dans l’arboretum de Tervuren, on se croirait même au Japon ou en Amérique. Lut nous encourage depuis les bas-côtés tout comme la Zoniën Athletics Team. Et on n’aurait jamais osé prétendre courir autant de kilomètres. Le bon bol de soupe en fin de parcours fait bien plus que juste nous réchauffer.”

“UN BEAU MÉLANGE DE SPORT, D’AMITIÉ ET DE NATURE.”

Marleen, Lynn, Pascale et Angelique prennent l’air frais dans la forêt de Soignes. Pour changer de décor et se changer les idées. “On a vu passer les saisons en marchant. A chaque fois, on découvre un nouveau chemin ou sentier. Et même si les bulles marchent chacune de leur côté, entre sportifs, on se sent tous liés les uns aux autres dans cette belle forêt. Cette échappatoire nous donne de l’énergie positive. Tout en marchant, on papote, on s’échange des conseils et on partage des idées. Ensuite, on lève le verre à tout ce qui nous fait du bien.”

“ON A NOS PLANS, MAIS ON CHOISIT TOUJOURS UNE AUTRE ROUTE…”

Six amis proches ont fondé le vélo club Pion d’Or : Marc, Gé, Frans, Guy, Bruno et Jan. Depuis la COVID-19, ils se retrouvent à quatre. Mais comme ils se voient trois fois par semaine, personne ne demeure en reste. “Ça fait du bien de sortir de chez soi, de se parler de vive voix… On discute de l’actualité et des mesures. On donne des nouvelles de nos familles. Avec notre petite équipe, attend le Tour des onze villes avec impatience. On s’encourage et on fait des pronostics quant à la réouverture des cafés. Heureusement qu’on a pu faire des terrasses entre le premier et le second confinement. Maintenant, à l’arrivée, on prend place autour d’un braséro, plutôt cosy somme toute.”

Découvrez les sports à faire avec sa bulle et comment joindre l’utile à l’agréable accompagné(e) d’un copain ou d’une copine.

HAUT DE PAGE