VAINCRE SON MAL DE DOS ET SES DOULEURS AVEC LA NATATION

La natation peut être pratiquée pour la performance, mais aussi pour soulager les douleurs, notamment les maux de dos ou pour accompagner une rééducation. Scoliose, hernie discale, arthrose ou encore ligament croisé… j’ai échangé avec beaucoup de personnes au bord de la piscine sur leurs douleurs et la manière dont la natation a contribué à les soulager. De beaux exemples encourageants pour tous ceux qui ont mal au dos depuis des années !

Vaincre son mal de dos et ses douleurs avec la natation
number1

LA NATATION SOULAGE LE DOS

Pour combattre certaines douleurs dont le mal de dos, les médecins peuvent conseiller d’avoir une activité physique. Il n’y a en effet dans certains cas rien de pire pour le dos que l’inactivité. L’un des avantages de la natation est sa capacité à lutter contre de le mal de dos. En effet ce sport muscle en douceur l’ensemble du corps dont la ceinture abdominale et le dos. C’est d’ailleurs souvent une faiblesse de la sangle abdominale et de la musculature dorsale qui peut provoquer des douleurs, d’où l’importance de renforcer son dos.   Pratiquée dans l’eau, le corps est soulagé de son poids ce qui fait de la natation un sport doux et accessible à tout le monde, quels que soient l’âge, le poids et la condition physique. Elle fait travailler les articulations sans les traumatiser. La natation peut donc être pratiquée sans se faire mal, même en cas de douleurs articulaires ou musculaires comme les maux de dos ou d’épaule. La natation peut également être intégrée dans des phases de rééducation suite à une blessure. Si vous avez mal au dos ou à un autre endroit du corps, la première chose à faire est de consulter un médecin. Lui seul saura vous conseiller et vous orienter vers la bonne activité physique.

number2

DES PROFILS DE NAGEURS VARIÉS

À première vue, rien ne se voit. Tout le monde partage les lignes d’eau dans la bonne humeur. Mais quand on échange un peu sur le bord du bassin, on s’aperçoit vite que les maux sont nombreux dans la piscine : scoliose, hernie discale, arthrose, rééducation après blessure... Que ce soit pour soulager ou en prévention, les profils sont aussi variés que les douleurs et parcours.   Suivez-moi, je vous présente mes compagnons de natation et leur histoire :

number2

PAULINE - 30 ANS

“La natation m’a aidé à soulager mon dos

"Alors ce n’est pas poli, je suis bien d’accord, mais je commence par me présenter. Je me suis (re)mise à la natation il y a quelques mois. J’avais d’ailleurs partagé avec vous il y a peu de temps mon grand retour à la piscine.   Voilà donc 5 mois que je suis de retour à l’eau très régulièrement, à raison de 3 à 4 séances de 45 minutes par semaine. J’ai toujours eu mal au dos, plus jeune avec une scoliose, puis plus tard en position statique devant mon ordinateur. Je le sais, je ne me tiens pas assise correctement et même si je fais des efforts, le naturel revient vite. La pratique de la natation m’a aidé à soulager mes douleurs de dos. Je n’avais pas repris la natation dans cet objectif mais je dois avouer que c’est une très bonne surprise !"

number4

ALICIA - 26 ans

“La natation m’a été vivement conseillée par mon kiné”

"Je viens ici 3 fois par semaine, la natation m’a été vivement conseillée par mon kiné. J’ai une vilaine scoliose depuis l’enfance. J’ai porté un corset au collège mais la scoliose reste importante, on la voit bien d’ailleurs quand je suis en maillot de bain. La natation a eu deux effets sur moi, le premier psychologique, assumer ma scoliose au yeux de tous en maillot de bain et m’accepter.   Le deuxième effet est physique bien évidemment, j’ai beaucoup moins mal au dos. Mon kiné m’a conseillé de pratiquer principalement le dos crawlé qui permet petit à petit de corriger la déviation de ma colonne vertébrale mais aussi de muscler mon dos. C’est un bon complément à côté de mes séances de kiné et en plus ça me détend."

number5

ALAIN - 53 ANS

“Suite à une hernie discale, mon médecin me conseille la natation en prévention.”

"J’ai toujours été sportif, j’ai beaucoup pratiqué la course à pieds. Et puis il y a 7 ans,  j’ai eu une première hernie discale. J’ai réussi à m’en débarrasser en 6 semaines. Puis, quelques mois après la reprise de la course à pieds, c’est la catastrophe ma hernie est de retour. Et là c’est pas le même scénario, impossible d’atténuer les douleurs et c’est l’opération. Suite à ça, mon médecin me conseille la natation en prévention. Je pratique le dos crawlé et le crawl. Évitez tout de même, si vous êtes dans le même cas de moi, la brasse et le papillon."

number6

YVETTE - + 65 ANS

“Des amis m’ont parlé des bienfaits de la natation sur l’arthrose

"Je ne te donne pas mon âge mais un indice, j’ai plus de 65 ans, je suis à la retraite et j’ai de nombreuses années d’arthrose derrière moi ! Je dois avouer que j’ai mal un peu partout : genoux, coudes, épaules et lombaires. Pour rester en forme, il faut tout de même garder une activité physique, alors des amis m’ont parlé des bienfaits de la natation sur l’arthrose. J’ai quand même demandé l’avis de mon médecin et il m’a en effet encouragé à me mettre à la natation.   Pour moi c’était tout nouveau ! Alors je suis allée avec une amie et depuis c’est nos petits rendez-vous. On y va 4 fois par semaine, le matin quand tout le monde est au travail. Ça a des avantages la retraite ! La natation me fait du bien, elle a soulagé mes douleurs et elle entretient aussi mes articulations."

number7

NATHAN - 26 ANS

“La natation pour remuscler mon genou après blessure

"Je me suis fait le ligament croisé antérieur (LCA) du genou au ski. C’est la blessure classique qu’il faut bien soigner pour pouvoir reprendre le ski la saison prochaine avec un genou solide et pas de douleur. En attendant, au programme pour moi : natation pour ma rééducation et réathlétisation. Les exercices sont réalisés en douceur, avec la résistance de l’eau, mais sans choc. Ça permet de remuscler le genou sans traumatisme !"

J’espère que ces témoignages de nageurs vous ont éclairé. Peut-être que vous vous retrouvez même dans l’un des profils. Une chose est sûre, et je ne le répéterai jamais assez, avant de vous lancer, consultez un médecin. S’il vous conseille la natation, alors à vous de plonger !

Vous voulez aussi apporter votre témoignage, alors n'hésitez pas et commentez cet article. Je serai ravie de découvrir vos histoires :

HAUT DE PAGE