VÉLO - LA SEMAINE AVANT LE TOUR DES FLANDRES

Koppenberg, Taaienberg, Oude Kwaremont, Paterberg... des noms mythiques, que vous avez conquis plusieurs fois ces derniers mois. Vous savez parfaitement où ils se trouvent sur le parcours du Tour des Flandres. Ce sera bientôt votre moment de gloire. Comment aborder cette dernière semaine pour avoir les meilleures chances de vous présenter au départ dans une forme optimale ?

number_1

ENTRAÎNEMENT PENDANT LA SEMAINE QUI PRÉCÈDE LE JOUR J 

Le gros de votre entraînement doit maintenant être définitivement derrière vous.
Cette semaine, il ne sera plus question d’entraînement d’endurance, d’entraînement par intervalles et d’entraînement de montée. Les éléments clés sont à présent le repos
et la compensation. Si vous avez eu votre dernier entraînement dimanche passé, notre programme du lundi inclurait du repos. Le mardi, le mercredi et le jeudi, on prévoit un entraînement court, principalement axé sur la souplesse. Votre rythme cardiaque ne montera pas dans le rouge et vous ne serez jamais totalement essoufflé. Détente et souplesse, laissez vos jambes s’activer allègrement et profitez pleinement de cette condition physique optimale qui vous donne l’impression de rouler sur un nuage.

femme sportive vélo
number_2

ENFIN ! POUVOIR MANGER.

Il y a à peine quelques mois, il vous fallait encore éliminer les kilos pris pendant les fêtes et perdre la graisse d’hiver. Cela signifiait s’affamer, avoir l’estomac qui gargouille et être d’une humeur morose. Cette semaine, nous inversons complètement le régime diététique. Les glucides constituent à présent la principale source d’énergie. Le problème est que notre corps ne peut stocker qu’une réserve limitée
de glucides sous forme de glycogène. Lorsque cette réserve est vide, le corps puise dans les lipides et les protéines, et les performances baissent. Le coup de pompe, ça vous parle?
À partir de maintenant, il vous faut augmenter la quantité de glucides absorbés d’environ
10 grammes par kilo de poids corporel. En conjuguant ce régime alimentaire avec une diminution des heures d’entraînement, on peut aisément doubler la réserve de glycogène stockée dans les muscles. Ce
« carboloading » peut certes engendrer une prise de poids, mais il n’y a aucune inquiétude à avoir, car il s’agit essentiellement de liquide. Dès que vous arriverez dans une région vallonnée, la transpiration fera fondre ce poids supplémentaire comme neige au soleil.
Une alimentation riche en glucides comprend principalement du pain et des pâtes de blé complet, du müesli, du granola, des bananes, etc., mais aussi des sources de sucres concentrés comme les boissons énergétiques. Une alimentation normale et saine ne suffit pas pour doubler votre réserve de glucides.
Les lipides doivent évidemment être bannis à tout prix.
 

femme sportive vélo
number_3

3, 2, 1... PARTEZ

Le jour de vérité, votre alimentation doit être
digeste et pauvre en protéines, lipides et  fibres. Vous ne voulez pas souffrir de crampes ou avoir une perte d’énergie pour des raisons de digestion. Ici aussi, le mot magique est
« glucides ». Le petit-déjeuner se prend tôt, de préférence même trois heures avant le départ de la course. Il est composé de sandwiches au jambon, d’une banane, de crêpes... tout cela fait partie du jeu. Et puis, il faut boire, beaucoup boire. Et cela aussi commence dès le petit- déjeuner : eau, café, thé, jus de fruits...
Il est important de continuer à boire tout au long de la journée, même si l’on n’a pas soif. Si vous utilisez une boisson énergétique spécifique, prenez alors quelques sachets de votre poudre favorite. Vous éviterez ainsi le risque que votre estomac réagisse mal à une autre boisson énergétique. Pendant la course, vous grignotez vos barres énergétiques, mais vous pouvez aussi consommer une petite quantité de nourriture solide, comme un sandwich ou une gaufre...
 

number_4

FIDÈLE COMPAGNON

Le parcours du Tour des Flandres n’est pas seulement très exigeant pour le coureur, mais aussi pour le matériel. Choisissez un vélo qui est suffisamment confortable. Optez plutôt pour un pneu de type résistant. Un peu moins de pression aide à amortir les chocs des pavés et offre une meilleure adhérence. L’inconvénient et que cela augmente le risque de crevaison. Vous pouvez aussi équiper votre guidon d’un ruban supplémentaire. Cela offre l’avantage non seulement d’absorber les chocs, mais aussi
de rendre votre prise plus large et confortable. Veillez à monter deux porte-gourde.

number_5

HABILLEMENT

Impossible de savoir quel temps il fera ce jour-là. En Flandre, le début du mois d’avril est souvent synonyme de fraîcheur printanière
et d’humidité. Tenez-en compte. Prévoyez un coupe-vent ou une veste pliable. Il est conseillé d’entamer la course avec des couvre-bras
et des couvre-jambes. Si la température grimpe au cours de la journée, il sera aisé de les retirer. Évitez surtout de porter trop de vêtements. Lorsque vous transpirez, vous perdez de l’humidité et cela perturbe votre système d’hydratation interne. Choisissez des vêtements respirants qui arrêtent la pluie, mais qui permettent l’évacuation de la transpiration.
 

équipement préparation course vélo
number_6

LA LIGNE D’ARRIVÉE

Nous savons tous qu’après une course, il faut récupérer. Mais si vous avez plus envie à ce moment-là d’une bière brune de haute fermentation que d’un shake protéiné, nous pensons que vous l’avez bien méritée.

HAUT DE PAGE