BRAM, L'ATHLÈTE DE HAUT NIVEAU QUI CHOISIT KALENJI !

L'athlète belge de haut niveau Bram Ghuys est ambassadeur Kalenji depuis le tout début.

L'athlète belge de haut niveau Bram Ghuys est ambassadeur Kalenji depuis le tout début

L'athlète belge de haut niveau Bram Ghuys est ambassadeur Kalenji depuis le tout début. Lorsqu'il ne travaille pas chez Decathlon, il s'entraîne dans un complexe sportif situé à proximité. Il combine les deux activités depuis 2014, ce qui lui a permis d'obtenir de superbes performances sur son palmarès. Il a déjà remporté 11 titres belges, a participé au championnat européen à Berlin et peut se targuer d'être le 3e meilleur sauteur en hauteur belge de tous les temps. Pour lui aussi, le coronavirus a entraîné de nombreuses conséquences négatives dont nous parlerons plus en détail avec lui dans cet article.

2020 a été une année atypique pour un sportif de haut niveau. Quels étaient vos objectifs cette année et comment les avez-vous adaptés à la saison prochaine ? 

J'avais un objectif très ambitieux et c'était de me qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo. Malheureusement, ceux-ci ont été reportés et un peu plus tard, le championnat d'Europe à Paris a également été annulé. Une pilule amère pour un athlète de haut niveau car, soudainement, il n'y avait plus de grand objectif. En tant qu'athlète de haut niveau, vous êtes évidemment impatient de vous mesurer à vos concurrents et à vos propres performances passées. Nous avions préparé un pic de forme pour quelques compétitions nationales, mais c'est tombé à l'eau à cause d'une inflammation du tendon d'Achille.  Nous avons donc décidé de planifier une longue préparation pour l'hiver et d'oublier l'année 2020. Bien sûr, j'espère que nous pourrons refaire d'autres compétitions en hiver et pour le reste, j'attends de voir venir, car malheureusement, en tant qu'athlètes, nous ne savons pas ce qui nous attend… 

saut en hauteur Kalenji Decathlon

Depuis 2014, vous portez des tenues Kalenji. Pouvons-nous vous appeler un fier ambassadeur de la marque de Décathlon "Kalenji" ? 

Depuis mes débuts au Décathlon en 2014, j'ai commencé à porter de plus en plus de Kalenji. Au début, c'était au niveau régional mais depuis 2017, je suis un véritable ambassadeur international. Lors de grands meetings, j'ai pu apparaître sous le maillot de Kalenji, notamment à deux reprises au Memorial Van Damme. Vous pouvez certainement me qualifier de fier ambassadeur, entre autres parce que j'ai connu une grande évolution dans la qualité et la diversité de l'offre. Aujourd'hui, nous avons une gamme de vêtements d'athlétisme pour adultes, mais notre gamme de chaussures à pointes s'élargit également chaque année. La position d'ambassadeur est ainsi de plus en plus faite pour moi, notamment avec les chaussures à pointes pour le saut en hauteur qui seront bientôt lancées et pour lesquelles j'ai été invité à Lille afin d'être le modèle de la séance photo de la marque. 

Il ne fait aucun doute que vous avez acquis de nombreuses valeurs en vous entraînant si intensément depuis votre jeunesse.. À quoi accordez-vous de l'importance ? 

Surtout au travail et à la discipline. Être motivé à l'entraînement à chaque fois, même s'il n'y a pas d'objectif immédiat à court terme. Persévérer et continuer à travailler pour un objectif à plus long terme. Pendant toutes ces années, j'ai découvert que sans un travail acharné, on ne peut pas réaliser de grands rêves. Les athlètes talentueux peuvent atteindre un certain niveau, ce peut être un niveau élevé, mais à partir de là, la différence est faite par ceux qui donnent tout, qui travaillent dur et ne lâchent rien sur le plan sportif..

Vous avez été plusieurs fois sur la plus haute marche du podium ici en Belgique et avez également pu participer à des championnats internationaux. Quelle est la prestation dont vous êtes le plus fier ?

Ce serait la participation au Championnat d'Europe à Berlin. J'avais une mauvaise année et perdu le soutien de la fédération. Vous pouvez donc imaginer qu'il n'a pas été facile de me motiver pour commencer la nouvelle saison, mais je me suis quand même donné à 100%. C'est justement la dernière semaine avant la date limite que j'ai obtenu mon billet pour participer aux championnats d'Europe à Berlin avec un nouveau record personnel et la deuxième performance de tous les temps.. Le cadre était également très spécial, car il s'agissait d'une petite compétition et tous mes concurrents étaient déjà éliminés avant que je ne commence mon premier saut. 

Que souhaitez-vous communiquer à nos jeunes athlètes ?

L'athlétisme est un sport individuel où il s'agit surtout de s'améliorer, mais n'oubliez pas votre entraîneur, qui est toujours là pour vous lors des entraînements et des compétitions, et remerciez les juges pour avoir rendu possible ce beau sport.