FR
FR

“Être à l’écoute de son corps et se faire plaisir”

Portrait de Chloé: Faire du sport pendant sa grossesse

Portrait de Chloé: Faire du sport pendant sa grossesse

Je suis enceinte, puis-je faire du sport? Et plus précisément, quels sports? Voilà une question que se posent bien des femmes enceintes. La réponse à cette question est relativement ambigüe. Nous nous sommes adressés à Chloé Depas, Décathlonneuse de coeur et d'âme, maman de Marie et Felix.

Portrait de Chloé: Faire du sport pendant sa grossesse

Le sport a toujours fait partie intégrante de Chloé, même pendant ses deux grossesses, elle a continué à pratiquer: “J'ai toujours été sportive, il me semblait donc logique de rester active. Mais chaque grossesse est différente. Lors de ma première grossesse, j'ai continué à pratiquer le sport jusqu'à 5 semaines avant l'accouchement. Pour la deuxième, j'ai dû arrêter au quatrième mois. La nuit, je me rendais aux toilettes à quatre pattes car je craignais que mes hanches ne se brisent. Ce fut pour moi une véritable révélation. Car, quand on éprouve de telles douleurs, où peut-on encore aller et que peut-on encore faire?”

Tabou

C'est dans cette optique qu'elle a commencé à guider les femmes enceintes sur le plan sportif. Car les informations que l'on peut recevoir de tous côtés (gynécologues, médecins, internet ...) sont relativement ambigües. Quel sport peut-on ou ne peut-on pas pratiquer quand on est enceinte? C'est comme si le sport pendant la grossesse était tabou. “Pensez à la personne que vous étiez avant d'être enceinte”, explique Chloé,  “car vous êtes toujours cette même personne. Soyez à l'écoute de votre corps et adaptez-vous si nécessaire. L'on préconise généralement de ne pas porter de lourde charge. Mais, en tant que pratiquante de crossfit, mon corps était habitué à faire des squats en soulevant charges de 80 à 90 kilogrammes. Quand j'étais enceinte de 5 mois, je soulevais encore des charges de 60 à 70 kilogrammes. Pour beaucoup, c'était de l'inconscience, mais pour moi, c'était normal, moyennant une légère adaptation. Autre exemple: Je connais une gymnaste qui a continué à faire le poirier jusqu'à 7 mois de grossesse. A nouveau, parce que son corps y était coutumier.”

Portrait de Chloé: Faire du sport pendant sa grossesse

Mais alors, une femme enceinte ne doit pas en tenir compte et peut pratiquer n'importe quel sport? “Certainement pas”, répond Chloé, “Les sports de contact, par exemple, sont très dangereux. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut automatiquement arrêter le football ou le basket. Je ne comprends pas toujours les réactions des entraîneurs. Il est tout à fait possible de suivre un entraînement axé sur les directives ou la tactique. Ainsi, vous restez active et, plus important encore, vous conservez l'esprit d'équipe, primordial pour un sport d'équipe. Mais il faut éviter les duels et les contacts difficiles avec le ballon.”

Portrait de Chloé: Faire du sport pendant sa grossesse

PERFORMANCE SPORTIVE

Pour Chloé, faire du sport pendant sa grossesse était libérateur, mais elle souligne également tous les bienfaits du sport pour l'enfant: “Il contribue à la circulation sanguine du bébé. Votre corps reste fort car vous continuez à travailler vos muscles. Ne le sous-estimez pas: accoucher d'un bébé est une véritable performance sportive! C'est un exercice intense et épuisant pour le corps. Plus votre condition physique est bonne, mieux se passera l'accouchement. . J'en suis convaincue.”

Portrait de Chloé: Faire du sport pendant sa grossesse

ENTOUREE COMME UN SPORTIF DE HAUT NIVEAU

Enfin, Chloé ne veut pas ignorer le rôle du partenaire et des autres personnes pour intervenir si nécessaire: “N'hésitez pas à demander de l'aide. Ne craignez pas de dire au papa que vous avez besoin de temps pour pratiquer un sport, et prenez le temps de le faire. Vous pouvez compter également sur le soutien d'une nourrice, des (beaux-)parents, éventuellement votre sage-femme… Faites-vous entourer, comme un véritable sportif de haut niveau. Vous êtes au cœur des événements futurs et vous méritez des conseils appropriés, nécessaires à un retour positif. Et même si les informations données par chacun divergent, filtrez-les car la décision finale est dans votre camp!”

Portrait de Chloé: Faire du sport pendant sa grossesse

Chloé Depas

Chloé Depas travaille chez Decathlon depuis plus de 9 ans déjà. Elle a commencé sa carrière au magasin d'Olen en tant que chef de département, pour devenir ensuite responsable d'exploitation à Wavre, puis directrice de formation à Olen et enfin, directrice du magasin de Maasmechelen. Entretemps, elle s'est retrouvée enceinte de son premier enfant, Marie, et a réfléchi à son avenir. Elle en est arrivée à la conclusion que cette situation ne la satisfaisait pas et est retournée au magasin d'Olen pour y travailler comme vendeuse à temps partiel, et devenir coach à temps partiel au CrossFit Lividum de Herentals, car sa passion pour le sport lui avait manqué pendant quelques années. Aujourd'hui elle travaille toujours chez Decathlon en tant que responsable RH pour les magasins de la région limbourgeoise, elle est coach de crossfit et, grâce à son Master en Education Physique, elle est coach particulière à domicile pour les femmes, pendant leur grossesse et après leur accouchement.