Strava, la meilleure app de suivi de vos performances ?

Pendant le premier confinement, en mars 2020, nous avons tous (re)commencé à faire du sport. Que pouvions-nous faire d'autre ? Depuis, le nombre de membres affiliés aux applications sportives a explosé. La plus connue est, indubitablement, Strava. Pourquoi partageons-nous massivement nos randonnées à pied ou à vélo ? Comment cela peut-il contribuer à votre motivation ?

If it’s not on Strava, it didn’t happen

Marche, vélo, course à pied, tennis, fitness, ski... Pour ne citer que quelques-uns des sports faisant partie d'une liste infinie. Tous peuvent être enregistrés sur votre smartphone, via une application comme Strava, Runkeeper et une centaine d'autres que nous oublions. Le principe est simple : vous installez l'application, vous créez un compte et c'est parti ! Vous pouvez éventuellement coupler l'application à votre montre de sport, ou même à certains types de chaussures, mais ce n'est pas obligatoire. Prêt ? Let's go!

Vous pouvez retrouver vos données relatives à vos randonnées, à pied ou à vélo, sur votre propre écran. Vitesse, temps, distance, et, éventuellement, rythme cardiaque. Dans votre 'flux', vous verrez apparaître tous vos amis. Appelons cela le mur de votre Facebook ou de votre Instagram, format sport. Et oui, il est également possible de suivre des champions, coureurs et/ou cyclistes. 

Mais pourquoi aimons-nous partager nos performances avec les autres, et pourquoi est-il si excitant de connaître les performances réalisées aujourd'hui par l'ami X ou l'amie Y ? Ceci est dû, en grande partie, aux récompenses et à la motivation. Nombreux sont ceux et celles qui ont besoin d'un petit coup de pouce quand ils/elles font du sport. « Est-ce que je le fais bien ? » De plus, ils/elles s'identifient souvent aux autres. Vous comparez vos prestations à celles de vos amis, surtout quand les vôtres sont meilleures. Il se crée un genre de mini-compétition entre amis, ce qui vous motive à améliorer vos propres prestations. Strava est-il le bon motivateur pour faire du sport ? Le psychologue sportif, Michaël Verschaeve, explique : « Nous remarquons que certains font du sport pour se comparer aux autres, ce qui peut être amusant et stimulant, mais quand on fait du sport, il faut toujours le faire, avant tout, pour soi-même. Recevoir une récompense des autres, sous forme de kudos sur Strava, par exemple, ne peut être la seule motivation qui incite à continuer à faire du sport. »

If it’s not on Strava, it didn’t happen

Kudos et badges

Le mot est tombé. Kudos. Kuquoi ?! En effet, sur Strava, nous ne parlons pas de 'j'aime' mais vous pouvez distribuer des kudos. Ce mot provient de l'ancien Grec κῦδος, qui signifie littéralement gloire ou renommée. Vous ne cliquez pas seulement sur 'j'aime' pour commenter une performance, vous exprimez votre appréciation. Chouette opportunité pour glisser un 'saviez-vous que...?' quand la conversation lors de votre prochain appel vidéo, s'est interrompue, par exemple ...

Outre les kudos, Strava propose un autre argument de motivation sympa. Par exemple, quand vous avez parcouru 10 kilomètres, vous pouvez obtenir des badges. Vous pouvez également relever des défis comme marcher 50 kilomètres au courant du mois, ou les laisser passer, bien sûr.

If it’s not on Strava, it didn’t happen

KOM

Pour les cyclistes les plus assidus (les coureurs aussi), Strava propose un autre petit plus amusant. Votre randonnée à vélo est divisée en segments, que vous pouvez définir vous-même. Un segment peut être une simple zone plate, mais souvent, il s'agit d'une montée près de chez vous. Vous voulez être le King of the Mountain (KOM) ? Vous savez ce qu'il vous reste à faire ! Réaliser le meilleur temps sur ce segment. L'occasion de vous mesurer aux vrais professionnels !

Récemment, une nouvelle 'mini compétition' locale est apparue sur Strava, en dehors de KOM. Depuis peu, vous pouvez devenir la Légende Locale d'un certain segment. Comment ? Non pas en terminant votre segment le plus vite possible, mais en l'incorporant le plus souvent possible dans votre parcours, pendant 90 jours. Vous êtes déjà une Légende Locale ? Dans ce cas, il ne vous reste plus qu'à défendre votre titre en tout honneur !

Everesting

Pas encore assez extrême ? Une tendance de ces dernières années est de vous stimuler encore plus. Tout le monde connaît le Mont Everest, montagne de 8849 mètres d'altitude, la plus haute montagne du monde. Le défi est simple (du moins, l'explication...). Grimper une pente près de chez vous aussi souvent qu'il le faut pour atteindre le cap sacré d'une hauteur de 8849 mètres. Pour vous donner une idée, cela correspond à 95 fois le Vieux Quaremont ou 50 fois La Redoute.

défis

Peu importe la manière dont vous l'utilisez, Strava est, avant tout, une application pour pratiquer un sport de la façon la plus agréable possible. Occupation idéale pendant le confinement où de nombreux sports ont été interdits et de nombreux clubs fermés. Vous trouverez ci-dessous quelques initiatives amusantes sur Strava, mises en place par des employeurs, des équipes de sport et/ou des défis sportifs en solo. Qui sait, peut-être serez-vous inspiré ?

If it’s not on Strava, it didn’t happen

Points Sports - Decathlon Olen

Le magasin Decathlon de Olen lance actuellement un défi au sein du personnel. L'objectif est simple : faire du sport ! En enregistrant leurs sessions (peu importe le sport choisi) sur Strava, les collaborateurs gagnent des points. Par demi-heure prestée, vous gagnez 0,25 point.  Pour obtenir 50 points, il faut donc pratiquer 200 activités d'une demi-heure (ou 100 d'une heure). Et si vous obtenez 50 points avant fin 2021 ? Vous recevez un bon d'une valeur de € 50 pour acheter du nouveau matériel ou de nouveaux vêtements de sport. Vous voulez avoir une chance de gagner 20 points bonus ? C'est possible à condition de pratiquer 10 sports différents (Decathlon). Fantastique, non ? Rester en mouvement, en plus d'être ambassadeur de vos propres produits et marques. Donnant-donnant !

If it’s not on Strava, it didn’t happen

Seppe odeyn

À Louvain, c'est un véritable phénomène. Seppe Odeyn est un duathlète qui - comme on dit chez lui - n'a pas peur de relever les défis. Début mai 2020, il a fait 239 fois le tour à vélo du Sigarenberg à Winksele. On le voit déjà faire - en effet - l'équivalent du Mont Everest. Pendant cette randonnée de plus de 15 heures, sa vitesse moyenne atteignait plus de 25 km/h. Incroyable, n'est-il pas ! En novembre dernier, il a fait très fort. Seppe a couru un ‘Fastest Known Time’ sur le GR Hageland : 151 (!) km en 14 heures et 9 minutes.
PS: Ne faites pas cela chez vous ... (à moins d'être extrêmement bien entraîné !)

If it’s not on Strava, it didn’t happen

Défi CAPCI

Pendant la crise du Coronavirus, les équipes de sport d'intérieur sont restées actives, d'une autre manière, comme l'équipe féminine de volley-ball CAPCI à Ixelles. L'objectif était - bien sûr - que chacun continue de bouger. Tous les kilomètres réellement parcourus, à pied ou à vélo, étaient cumulés sur Strava, et pour tous les autres sports, les calories brûlées étaient converties en kilomètres. Tous les kilomètres cumulés devaient permettre d'atteindre Barcelone (1300 km). Finalement, elles ont atteint la capitale de la Catalogne si rapidement qu'elles ont décidé de revenir ! Felicitaciones chicas!

If it’s not on Strava, it didn’t happen

Club de Hockey de Louvain-La-Neuve 

Le club de Hockey de Louvain-La-Neuve a également décidé d'occuper ses joueurs et ses joueuses avec certains défis amusants sur Strava. L'organisateur était/est Geoffroy Boulanger, bénévole au sein du club. Honneur bien mérité ! Chaque semaine, un nouveau défi était lancé, allant de l'équipe qui avait parcouru le plus de kilomètres sur la semaine, escaladé les plus hautes altitudes, jusqu'au plus beau dessin sur Strava ... Chaque fois que l'un des membres allait courir, son équipe était taguée et les kilomètres ajoutés sur la page Strava du club. Des performances individuelles alliées à l'esprit d'équipe. Le sport d'équipe à l'honneur pendant le Corona !